Grèce : vers un génocide financier ?

par Catherine Segurane
vendredi 30 septembre 2011

Un juriste de Vienne, lecteur du journal autrichien Die Presse , a un pied-à-terre à Athènes et a fait parvenir un reportage à son journal, relatant ce qu'il a vu lui-même. Il en ressort que, loin d'être paresseux, comme le répête la presse anglo-saxonne, les Grecs sont étranglés, et les plans de rigueur successifs ne font que précipiter le pays dans l'abîme. Le site Presseurop.eu, qui s'affiche comme apportant "le meilleur de la presse européene" a traduit cet article, dont nous résumons ci-après les point clés.

Le "renflouement" de la Grèce par l'union européenne repart à 97 % en Europe, où il sert à renflouer les banques et à payer des taux d'intérêts démentiels.

Quand des employés occupent pacifiquement l'Acropole pour protester contre des mois de salaires impayés, le gouvernement réplique à coup de gaz lacrymogène.

Ceux qui le peuvent cherchent à quitter le pays, et les cabinets de conseil en émigration fleurissent.

Voici les points-clés de ce que ce "journaliste-citoyen" autrichien a observé :


Lire l'article complet, et les commentaires