Les PROTOCOLES des Sages de Sion

par JPCiron
jeudi 30 septembre 2021

L'objectif de cet article est de faire un petit point synthétique sur ce sujet controversé... et en profiter pour aborder quelques thèmes connexes.

Je l'ignorais : La diffusion des Protocoles des Sages de Sion est légale en France // Ref : Note N° 80 - https://fr.wikipedia.org/wiki/Les_Protocoles_des_Sages_de_Sion // Conseil d'Etat - Avis N° 380.902 du 10 janvier 2008 – p. 293 https://www.vie-publique.fr/sites/default/files/rapport/pdf/094000275.pdf

 

Voici le Plan de l' Article :

> Les Protocoles

> Analyse

> Mélange des Concepts

> Pensée Binaire

> Vision 'Académique' et fruits de 'l' Expérience'

 

 

>> LES PROTOCOLES

Le texte des nombreuses versions des ouvrages portant le titre « Protocoles des Sages de Sion » sont, à ma connaissance, le véhicule central pour la première propagation de l'idée de ''Complot Juif Mondial'', lequel est légende/ mythe. (1)

Chaque version de l'ouvrage est composée d'une vingtaine de ''Protocoles'' (= Chapitres), « chacun d'eux étant sensé reproduire les propos tenus par les ''Sages de Sion'' au cours d'une de leurs réunions secrètes. » d'où «  il ressort que les membre du gouvernement occulte juif (…) veulent imposer au monde non juif (…) une domination sans partage ni rémission.  » (2) Je cite ici l'article de Catherine Nicault que je distingue parmi tant d'autres car il me semble à la fois clair et assez équilibré.

Les premières versions des ''Protocoles'' apparaissent en Russie en 1903-5. Puis elles arrivent en Europe occidentale en 1919-1920.

En substance, que racontent les ''protocoles'' ? « Ils se présentent comme le compte rendu détaillé d'une vingtaine de réunions judéo-maçonniques secrètes au cours desquelles un ''Sage de Sion'' s'adresse aux chefs du peuple juif pour leur exposer un plan de domination de l'humanité. Leur objectif : devenir ''maîtres du monde'' après la destruction des monarchies et de la civilisation chrétienne. Ce plan machiavélique prévoit d'utiliser la violence, la ruse, les guerres, les révolutions, la modernisation industrielle et le capitalisme pour mettre à bas l'ordre existant, sur les ruines duquel s'installera le pouvoir juif. » (10)

Rapidement, il apparaît que « les Protocoles sont étroitement inspirés d'un pamphlet antibonapartiste publié en 1864 à Bruxelles par un certain Maurice Joly. » (2) Les Protocoles reprenaient effectivement le texte du ''Dialogue aux Enfers entre Machiavel et Montesquieu'' de Joly.

« Utilisant ce texte oublié qui avait valu deux ans de prison à Maurice Joly, le faussaire des Protocoles avait remplacé ''la France'' par ''le monde'' et ''Napoléon III'' par ''les juifs''. » Ce faussaire, selon plusieurs hypothèses, serait Mathieu Golovinski. Mais d'autres hypothèses sont avancées.

Le long article de l'Express (10) explique bien comment le faux/plagiat a été dévoilé, ainsi que toute l'histoire qui accompagne les ''protocoles''. Voir aussi : https://fr.wikipedia.org/wiki/Les_Protocoles_des_Sages_de_Sion

La justice Suisse est impliquée en 1933. Pour les uns, «  Les Protocoles seraient ''vrais'' parce qu'ils reflètent -l'esprit juif- et sont conformes aux enseignements -supposés, cela va sans dire- du Talmud. » (2) D'autres considèrent qu'il s'agit d'un faux et « viennent exposer pourquoi aucune séance secrète ne pouvait s'être déroulée en marge du premier congrès sioniste. » (2)

Au final, le juge annonce le verdict de la justice Suisse : « Je tiens les Protocoles pour un faux, un plagiat, pour une stupidité ridicule. » (2) Le procès en appel cassera le premier jugement en 1937 (la loi utilisée en première instance ne s'appliquait pas au texte incriminé).

 

 

>> ANALYSE

« Le thème de la ''conspiration juive'' courait bien avant la publication des Protocoles (...), mais c'est à la faveur de leur diffusion qu'il se répand sous la forme retentissante du ''complot sioniste mondial'', et [du Juif qui] poursuit inlassablement son plan de domination universelle. (…) P.-A. Taguieff rappelle à bon droit que toute déclaration antisioniste n'est pas pour autant antisémite (…). » (9)

«  Le succès phénoménal des Protocoles (…) répondent à un besoin social d'explication positiviste des échecs (politiques, économiques, militaires...) » (9) Échecs qui ne sont pas attribués aux propres manquements ou erreurs de ces nations. Ainsi, le Juif devient le substitut de la causalité : un démon cruel et polymorphe, inspirateur de tous les désordres du monde. Theodor Herzl se demandait : « Qui est à blâmer - nous ou d’autres ? Peut-être les deux, ou plutôt des conditions de longue date, qui ne devaient pas être éradiqués par des lois et des ordonnances. » (13)

La source inspiratrice du pamphlet antibonapartiste de Joly, c'est en fait Machiavel, dont les idées ont été 'recyclées'. Or, les textes de Machiavel avaient été écrits à l'origine pour la défense de la Raison d’État par laquelle un critère supérieur autorise l’État à violer le Droit et à ne pas respecter ses engagements.

Le Cardinal de Richelieu aurait encouragé Louis Machon (1603 – 1672) à écrire une ''apologie de Machiavel''. Dans cet ouvrage, Machon cite quelques unes des ''maximes les plus fortes'' de Machiavel :

« 1- Qu'il est permis d'usurper, et conquerir des Estats par la force des armes ; 2- Que le prince doibt entretenir les seditions et dissentions parmy ses sujets, pour le bien de son Estat ; 3- Qu'il fault appaiser les seditions, et emotions populaires, par la force et la violence ; 4- Que la cruauté qui tend a bonne fin n'est blasmable ; et que celle qui profite est louable ; 5- Qu'il fault suivre la Religion par raison d'Estat, quoy que fausse et erronée, comme son principal appuy ; 6- Qu'il fault accommoder la Religion a l'Estat, pour le bien et conservation d'iceluy ; 7- Que l'Eglise Romaine apporte la confusion dans ses Estats. Etc. » (10)

 

On comprend que, pour Machiavel, l'essence de la politique réside dans l'étude de la façon d'utiliser le pouvoir afin d'assurer la sécurité de l'État, de se maintenir au pouvoir et d'être obéi par le peuple : une politique qui, plutôt que la vertu, est fondée exclusivement sur des considérations de commodité, une politique qui emploie tous les moyens, loyaux ou déloyaux. C'est-à-dire : ne pas hésiter à user de cruauté si cela est utile, de la force (violence au besoin), de la peur, de la ruse, de la tromperie, de despotisme, de manipulation,... et manquer à sa parole est un moyen légitime comme un autre d'arriver à ses fins. (11)

«  Ces maximes obéissent aux lois de la nécessité des États. De ce point de vue, Machiavel n’invente rien, n’innove en rien, ne transgresse en rien ; il se contente de formuler avec rigueur et franchise des maximes d’action politique vieilles comme l’humanité  » (10) Et, ajouterais-je, maximes aujourd'hui encore profondément enracinées et florissantes de par le monde. L' État d'Israël n'est pas épargné par cette approche politique en plaçant -par exemple et entre autres- le principe supérieur du Sionisme au-dessus des droits individuels. (12)

 

L'analyse ci-dessus met en évidence le fait que les 'roueries' politiques dont l'humanité s'accommode depuis toujours, deviendraient soudainement intolérables lorsqu'on les attribue ''aux Juifs''. Il y a donc là un ancien problème sous-jacent qui ne sera pas résolu par des lois ou des discours... ni en cherchant un 'responsable' de substitution.

 

 

>> Discussion I   (mélange des concepts)

La confusion des concepts, généreusement entretenue dans les Médias Grand Public et par nombre de Politiques et Communicants a, je pense, contribué à inciter le bon peuple à s'habituer à penser par la voie de la facilité : par clichés et par slogans. 

C'est ce à quoi mène l'amalgame de concepts de natures fort différentes, tels le Théologique et le Politique ; tel le légendaire et l'historique ; tels les termes Juif, Sioniste et Israélien ; etc

Ce genre de confusion permet opportunément de transmuter un questionnement politique en déclaration antisémite... et clouer ainsi le bec de l'intervenant. Mais l'artifice de la confusion des concepts peut sécréter des effets inattendus à plus long terme.

Avec le temps, le mécanisme de l'amalgame et du slogan ayant été intégré par le bon peuple, on est arrivé à des situations bloquées, cristallisées, qui peuvent se révéler toxiques et nocives pour toutes les parties. Démêler l'écheveau n'est alors pas une mince affaire : 

Article : Le Sionisme : Bon pour Israël, Mauvais pour les Juifs ?) :

https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/le-sionisme-bon-pour-israel-219643

 

 

>> Discussion II  (pensée binaire )

La solution de tout problème complexe touche simultanément plusieurs dimensions, et nous trouve désarmés car nous voyons le monde de façon binaire. « La pensée binaire a fait triompher l' Occident en légitimant les rapports de domination (...) »  (14)

Cette approche binaire favorise aussi la formation de 'blocs' contrastés et souvent irréconciliables. Toute la procédure en Suisse me semble illustrer une situation finalement assez commune.

En effet, la pensée occidentale s'est construite avec des logiques binaires  : le bien et le mal, le pur et l'impur, le corps et l'esprit, le masculin et le féminin, le vrai et le faux, l'homme et l'animal, eux et nous, le gentil et le méchant, la droite et la gauche, et, si l'on n'est pas ami, on est donc ennemi... Chacun aura son avis : 'pour' ou 'contre' !

Étant tous enfermés dans nos certitudes, le contradicteur ne peut être que fou ou corrompu. La pensée binaire mène à la confrontation et à l'exacerbation des opinions tranchées. Elle favorise aussi l'apparition de 'boucs émissaires', qui présentent l'avantage de faire l'économie de la douloureuse mais pourtant nécessaire introspection critique des ressorts de nos sociétés. Sans refonte profonde, elles continueront à fonctionner comme avant.

En outre, la pensée binaire du 'camp' le plus fort est toujours favorisée. Par contre, l'approche binaire ne favorise pas l'épanouissement intellectuel du bon peuple. Mais est-ce nécessaire à la conduite des nations/ affaires ??

L'approche binaire a néanmoins des avantages clairs : cela simplifie à l'extrême la vision du monde (pour mener les foules ou les peuples, c'est utile) ; cela permet de hâter le moment du choix et de la décision (ce qui octroie une plus grande agilité en 'démocratie' ou dans le business).

 

Cependant, nécessairement, la pensée binaire fracture la pensée : d'un côté le politique occupe le quotidien dans un monde incertain, tandis que le spirituel règne sur les certitudes éternelles. « Une vérité absolue, en arrêtant le plaisir de penser donne le plaisir de réciter. » (14)

 

 

>> Discussion III  (Vision ''académique'' et fruits de ''l'expérience''

On peut regrouper conceptuellement les individus dans des ''catégories'', il n'en demeure pas moins que, dans chaque groupe catégoriel, des opinions différentes ou incompatibles s'expriment avec conviction, sur certains sujets. Aucune catégorie humaine n'est homogène.

Nous avons la liberté d'opinion, avec une certaine liberté d'expression. Les quelques exemples ci-après illustrent la diffusion d' idées variées pouvant parfois sembler être en parfait conflit avec l'approche ''académique'' !

L'ennui, c'est que de la cacophonie ne peut surgir que la confusion. Surtout quand certaines des idées étranges qui ''habitent'' les Protocoles se retrouvent en ''circulation libre'' de manière indépendantes. De la sorte, chacun peut les capter mentalement, les lier mentalement, et les ordonner comme ça lui vient.

Rarement nous nous posons la question des ''hypothèses implicites'' qui structurent et soutiennent ces idées a priori individuellement présentables, mais qui peuvent sembler scandaleuses si on les présente en cohabitation. Pourtant, elles parlent toutes du même monde réel, semble-t-il.

 

 :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: : Par exemple :

> Henry Kissinger met très bien en évidence la volonté absolue de parvenir à un monde unipolaire ''à l'occidentale'' et sanctifie par là le principe selon lequel certaines valeurs (les nôtres) sont au-dessus de celles des autres, et méritent tous les sacrifices pour au final les imposer au monde entier. (3) Ceci bien sûr pour le bien de l'humanité, et non pour de basses raisons de domination.

 

> Yuval Noah Harari, historien réputé explique que cette idée de supériorité est parfois poussée un peu plus loin ; que je sache, sans souffrir la moindre critique : « l'orthodoxie juive, aujourd'hui encore, persiste à croire que les Juifs sont intrinsèquement supérieurs à tous les autres êtres humains. » (4) Il est vrai que cela ne poserait pas de problème tant que ce concept reste confiné dans le domaine théologique, et ne se diffuse pas dans celui politique. 

 

> La lettre d'Albert Einstein au New York Times, de décembre 1948, soulignait qu' «  un État Leader est l’objectif » (et non pas donc seulement l'objectif officiel d'État-refuge qui avait été annoncé). (5) Notons par ailleurs que les quelques écrits de A. Einstein sur les dirigeants politiques Israéliens et leurs méfaits sont très critiques.

 

> Parfois, l'humour de certains intervenants respectés vient jeter le trouble. Ainsi, Jacques Attali rêve à haute voix de « Jérusalem devenant capitale de la planète, qui sera un jour unifiée autour d'un gouvernement mondial  » (6)

 

> Par ailleurs, je suppose que les gens de telle ou telle confession, qui ne sont pas accoutumés aux exégèses académiques, peuvent croire que, dans la Bible, le sens de ce qu'ils lisent correspond à ce qui y est écrit. D'où d'immenses malentendus et incompréhensions. Quelques exemples en (7).

 

> En outre, il apparaît que la culture du secret n'était pas étrangère aux Congrès Sionistes, comme le rappelle Alain Cypel : « Le sujet du « transfert » de la population palestinienne hors du futur État juif avait été longuement débattu au Congrès sioniste de Zurich en 1937, or ces débats furent maintenus secrets (ils le sont restés jusqu’aux années 1990). Et lorsque l’épuration ethnique fut mise en œuvre en 1948-1950, elle apparut suffisamment déshonorante aux yeux des dirigeants sionistes pour qu’ils la nient (en accusant les victimes d’être la cause de leur propre malheur). » (8) En tout cas, aussi sur ce sujet, la clairvoyance et la Vision de Albert Einstein a été remarquable.

 :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :

 

 

Ce sont des incompréhensions radicales similaires que l'on retrouve aussi entre les intervenants dans les Procès Suisse. Incompréhensions qui semblent s'être depuis perpétuées et renforcées/ diversifiées dans le public.

Chaque proposition ''académique'' ou bien issue de l'observation, du vécu, du ressenti (c'est-à-dire = de ''l'expérience'') est construite sur des hypothèses implicites, qui cadrent plus ou moins avec ce que l'intervenant (ou l'un des siens) a pu par ailleurs avancer. Certaines propositions, ''académiques'' ou non, pourraient ne tenir que par leur propre énoncé, ou par la foi des fidèles.

J'avais à ce propos fait un article sur « Le mythe du Peuple élu », en essayant de reconstruire pourquoi des gens intelligents et dévoués ont autrefois créé cette fiction, dans un environnement historique et sociétal fort difficile. C'était sûrement, à l 'époque, une initiative louable et géniale, qui affrontait les difficiles problématiques spécifiques de l'époque.

https://www.agoravox.fr/actualites/religions/article/le-mythe-du-peuple-elu-231678

 

 

 

JPCiron

 

 :: :: :: :: :: :: :: : NOTES  :: :: :: :: :: :: :

 

. (1) – Légendes et Mythes se mêlent dans la Bible. Mais légendes & mythes se rencontrent partout : ces ''êtres'' semblent même se trouver au fondement de toutes les Cultures et Traditions... et constituent le socle de bien des croyances.

La légende est une création (souvent littéraire) qui mêle des faits (lieux, personnages, événements,...) et des fictions (époque où se trouvent ces faits, événements, personnages, accomplissements, ...)

Le mythe est aussi une création (souvent littéraire) destinée à inciter à croire.

 

..... (2) - Nicault Catherine. « Le procès des protocoles des sages de sion, une tentative de riposte juive à l'antisémitisme dans les années 1930. » In : Vingtième Siècle, revue d'histoire, n°53, janvier-mars 1997. pp. 68-84 ; doi : https://doi.org/10.3406/xxs.1997.3596 https://www.persee.fr/doc/xxs_0294-1759_1997_num_53_1_3596

 

.. (3) - https://www.agoravox.fr/culture-loisirs/extraits-d-ouvrages/article/l-ordre-du-monde-de-henry-207974

 

.. (4) - Ouvrage « 21 leçons pour le XXI e siècle » par Yuval N. Harari – Albin Michel – 2018

 

.. (5) – Lettre de Albert Einstein au New York Times de déc. 1948

https://archive.org/details/AlbertEinsteinLetterToTheNewYorkTimes.December41948

https://www.agoravox.fr/culture-loisirs/etonnant/article/ou-va-sapiens-visions-reves-231490

 

.. (6) - https://www.youtube.com/watch?v=YREF_W5Mpxc

https://www.agoravox.fr/culture-loisirs/etonnant/article/ou-va-sapiens-visions-reves-231490

 

.. (7) – Versets de la Bible de Louis Segond 1910

 

(Deut. 4:27) L'Éternel vous dispersera parmi les peuples, et vous ne resterez qu'un petit nombre au milieu des nations où l'Éternel vous emmènera.

 

(Deut. 7 : 6) Car tu es un peuple saint pour l'Éternel, ton Dieu ; l'Éternel, ton Dieu, t'a choisi, pour que tu fusse un peuple qui lui appartînt entre tous les peuples qui sont sur la face de la terre.

 

(Deut. 7:16) Tu dévoreras tous les peuples que l'Éternel, ton Dieu, va te livrer, tu ne jetteras pas sur eux un regard de pitié, et tu ne serviras point leurs dieux, car ce serait un piège pour toi.

 

(Deut. 10.11)  L'Éternel me dit : Lève-toi, va, marche à la tête du peuple. Qu'ils aillent prendre possession du pays que j'ai juré à leurs pères de leur donner.

 

(Genèse 17 : 8-9) Je te donnerai, et à tes descendants après toi, le pays que tu habites comme étranger, tout le pays de Canaan, en possession perpétuelle, et je serai leur Dieu. Dieu dit à Abraham : Toi, tu garderas mon alliance, toi et tes descendants après toi, selon leurs générations..

 

(Genèse 15 : 18-21) En ce jour-là, l'Éternel fit alliance avec Abram, et dit : Je donne ce pays à ta postérité, depuis le fleuve d'Égypte jusqu'au grand fleuve, au fleuve d'Euphrate, 19 le pays des Kéniens, des Keniziens, des Kadmoniens, 20 des Héthiens, des Phéréziens, des Rephaïm, 21 des Amoréens, des Cananéens, des Guirgasiens et des Jébusiens.

 

(Exode 19 : 4-5)- Vous avez vu ce que j'ai fait à l'Égypte, et comment je vous ai portés sur des ailes d'aigle et amenés vers moi./ Maintenant, si vous écoutez ma voix, et si vous gardez mon alliance, vous m'appartiendrez entre tous les peuples, car toute la terre est à moi ;

 

(Nombres 33 : 50-56 ) L'Éternel parla à Moïse (…) Il dit (…) lorsque vous aurez passé le Jourdain et que vous serez entrés dans le pays de Canaan, vous chasserez devant vous tous les habitants du pays (…) Vous prendrez possession du pays, et vous vous y établirez ; car je vous ai donné le pays, pour qu'il soit votre propriété. Vous partagerez le pays par le sort, selon vos familles. (…) Mais si vous ne chassez pas devant vous les habitants du pays, ceux d'entre eux que vous laisserez seront comme des épines dans vos yeux et des aiguillons dans vos côtés, ils seront vos ennemis dans le pays où vous allez vous établir. Et il arrivera que je vous traiterai comme j'avais résolu de les traiter. 

 

.. (8) - Article « Comment l’occupation a fini d’imposer la mentalité coloniale à la société israélienne  » ORIENT XXI – Alain Cypel – 13 juillet 2017

 

..... (9) - Honoré Jean-Paul. Pierre-André Taguieff (dir.), Les Protocoles des Sages de Sion, vol.1 ; Introduction à l'étude des Protocoles, un faux et ses usages dans le siècle, vol. 2, Etudes et documents. In : Mots, n°34, mars 1993. Europe / Allemagne. Réunifications. pp. 116-121 ; https://www.persee.fr/doc/mots_0243-6450_1993_num_34_1_1784

 

..... (10) – Article «  Les secrets d'une manipulation antisémite  » par Eric Conan / L'Express – nov. 1999

 

.. (11) - (1469 – 1527) https://fr.wikipedia.org/wiki/Nicolas_Machiavel

 

..... (12) – Article HAARETZ / Revital Hovel – aug. 29, 2017

« Zionism should not continue, and I say here, it will not continue to bow down to the system of individual rights interpreted in a universal way that divorces them from the history of the Knesset and the history of legislation that we all know  » (Justice Minister Ayelet Shaked)

https://www.haaretz.com/israel-news/israel-s-top-court-disregards-zionism-justice-minister-says-1.5446684

« Le sionisme ne doit pas continuer, et je dis ici, il ne continuera pas de s’incliner devant le système des droits individuels interprétés de manière universelle qui les sépare de l’histoire de la Knesset et de l’histoire de la législation que nous connaissons tous. » (Ayelet Shaked – Ministre le la Justice/ Israël)

 

.. (13) – « Herzl Speaks His Mind on Issues, Events and Men » - Citations de Theodor Herzl / World Zionist Organization -

53. Even though our times are clouded by anti-Semitism we must not forget that they were preceded by more magnanimous days where all civilized nations granted us equal rights. Their intentions were good, but the results were inadequate. Who is to blame - we or others ? Perhaps both, or rather conditions of long standing, which were not to be eradicated by laws and ordinances.

 

.. (14) - Ouvrage « Des âmes et des saisons » par Boris Cyrulnik – Odile Jacob - 2021

§§§§§§§§§§§§§§§§§

 


Lire l'article complet, et les commentaires