Raphaël Enthoven souhaite malheur aux Anglais, coupables du Brexit : « Pourvu que ça leur coûte cher... Pourvu que le pays s’appauvrisse... »

par Play Mobil
vendredi 25 octobre 2019

Dérapages en série d'un intellectuel humaniste sur Twitter.

Manifestement échaudé, ce jeudi 24 octobre 2019, l'essayiste et animateur de télé et radio Raphaël Enthoven a publié une série de tweets assassins dirigés à l'encontre du Royaume-Uni, qui s'est engagé dans la voie, inacceptable selon lui, du Brexit.

Pourvu que ça leur coûte cher... 

Pourvu que le pays s’appauvrisse... 

Pourvu que les choses se passent mal...

Il a souhaité le pire au Royaume-Uni : appauvrissement de sa population, dislocation... et ce pour faire peur aux autres peuples européens, qui pourraient être tentés, eux aussi, par une sortie de l'Union européenne.

Souhaiter le malheur d'autrui, pour la simple et unique raison que celui-ci n'aurait pas fait le bon choix, ce qu'il estime être le bon choix, est-ce bien digne d'un philosophe ?

Étienne Chouard, qui, il y a quelques mois encore, débattait régulièrement avec lui sur Sud Radio, lui a adressé la meilleure des réponses : une vidéo, en date du 28 juin 2018, dans laquelle Raphaël Enthoven, en personne, semblait se dire par anticipation à lui-même :

« Quand on se réjouit explicitement du malheur d'autrui, c'est qu'on est bien malheureux soi-même. »

Raphaël Enthoven sur la joie mauvaise (Europe 1, 28 juin 2018).

Raphaël, qu'est-ce qui vous prend ?

Quel étrange espoir des pires malheurs pour des hommes qui veulent simplement recouvrer la liberté.

Comme si avoir (toujours) raison était pour vous (bcp) + important que comprendre qu'on se trompait et découvrir la vérité.

Souvenez-vous : https://t.co/4bXO9xIFdb

— Étienne Chouard (@Etienne_Chouard) October 25, 2019

De nombreux internautes ont bien sûr réagi sur Twitter ; voici quelques réactions :

"BHL sors de ce corps"

"C’est hallucinant de souhaiter qu’un peuple se plante, simplement parce qu’il a décidé de reprendre son indépendance. Vous pensez que c’est une erreur, soit. Mais le fait que le peuple anglais paie sa liberté au prix fort ne dit rien de la justesse du choix..."

"encore plus méprisant que la diatribe de Cohn Bendit sur le vote du peuple"

"Qu'ils crèvent quoi... Ça a changé l'humanisme."

"L'Europe, tu y restes ou tu peux crever"

"La haine c'est moche."

"Pourquoi tant de rancœur, de ressentiment ? "Que le pays s'appauvrisse" ? Les puissants au pouvoir n'en auront cure, et seuls en souffriront, si votre vœu est exaucé (ce qui est quand même de la superstition), les gens ordinaires, quelconques, ceux qui sont assignés à résidence."

"Belle moralité de souhaiter l'effondrement d'un pays. Honteux"

"Que de hargne, que de rage et quel manque de respect pour ceux qui ne pensent pas comme vous Monsieur le philosophe. Les Anglais s'en remettront très bien, comme d'habitude, et nous laisseront à notre pétaudiaire européenne."

"Je pense que ce tweet délirant a été écrit par quelqu’un qui a volé le compte de Raphael, je n’arrive pas à croire qu’il a pu être écrit par le philosophe que j’ai rencontré à la Convention de la Droite."

"Tant de haine, tant d'aigreur, tant de malveillance en un seul tweet. C'est limite de l'art."


Lire l'article complet, et les commentaires