Symbole fort, le parlement Européen a élu un président polonais du centre droit

par JFCAMPION
lundi 20 juillet 2009

L’époque communiste de l’Est est définitivement révolue

C’est une première historique. L’ancien Premier ministre polonais Jerzy Buzek est devenu la première personnalité d’un pays de l’ex-bloc communiste à être élu à la présidence du Parlement européen.

Membre de la Plateforme civique de centre-droit du Premier ministre polonais Donald Tusk, il a été élu à une très large majorité : 555 voix pour (sur 713 votants), et 89 votes en faveur de la candidate de la gauche communiste (GUE), la Suédoise Eva-Britt Svensson. 
 
Quel grand symbole que cette élection vingt ans tout juste après la chute du régime communiste en Pologne. Le parlement a ainsi donné un « hommage » aux millions de citoyens qui ont fait tomber le rideau de fer.
 
Toujours dans une logique d’isolement et je pèse mes mots « d’imbécilité » les Français du groupe socialiste ont indiqué avoir voté contre Jerzy Buzek.
 
Il a aussi pu compter sur le soutien fort des Libéraux et des Verts, conscient de son profil d’ancien militant de Solidarité et de défenseur des droits de l’Homme.
La fonction de président est largement honorifique : il préside les sessions plénières et les réunions des chefs des groupes politiques, et représente l’institution dans les enceintes internationales. Mais elle est prestigieuse et toute symbolique ce que représente l’Union Européenne.
 
Beaucoup de députés ont eu aussi une pensée pour un candidat malheureux à ce poste en 2004 mais tout aussi symbolique le très grand ami de la France malheureusement décédé en 2008 Bronislaw Geremek.
 
Le parlement démarre sur une note positive pour les partis du centre-droit traditionnel défenseur des libertés et des droits de l’homme.

Lire l'article complet, et les commentaires