Tentative d’analyse des résultats des élections fédérales belges

par Le toucan rouge
mercredi 13 juin 2007

Suite aux élections fédérales de dimanche, essayons d’analyser un peu la situation actuelle et les possibles gouvernements qui en découleront.

Comme nous pouvons le voir dans le tableau ci-dessous, les résultats de ces élections fédérales ont profondément modifié le paysage politique belge :

Parti Assemblée Sièges Diff s Diff %
PS Chambre 20 -5 -2.16%
Sénat 4 -2 -2.60%
MR Chambre 23 -1 +1.12%
Sénat 6 +1 +0.16%
CDH Chambre 10 +2 +0.59%
Sénat 2 0 +0.36%
Ecolo Chambre 8 +4 +2.04%
Sénat 2 +1 +2.63%
FN Chambre 1 0 -0.01%
Sénat 1 0 +0.02
SPA-Spirit Chambre 14 -9 -4.65%
Sénat 4 -3 -5.43%
Open VLD Chambre 18 -7 -3.53%
Sénat 5 -2 -2.98%
CD&V NVA Chambre 30 +8 +2.20%
Sénat 9 +3 +3.65%
Groen ! Chambre 4 +4 +1.51%
Sénat 1 +1 +1.18%
Vlaams Belang Chambre 17 -1 +0.40%
Sénat 5 0 +0.57%

En Belgique, les partis sont différents selon la région. En Flandre, on ne peut voter que pour des partis appartenant à la région néérlandophone, en Wallonie que pour des partis de la région francophones, et à Bruxelles pour les deux.

Nous avons les socialistes (PS et SPA-Spirit), les libéraux (MR et Open VLD), les sociaux-chrétiens (CDH et CD&V-NVA), les écologistes (Ecolo et Groen !) et enfin l’extrême droite (FN et Vlaams Belang). A noter que le SPA et le CD&V ont été rejoint par les partis Spirit et NVA, issus de l’explosion de la Volksunie, un parti nationaliste flamand.

Côté francophone, on peut remarquer les faits suivants :

  • Le PS subit un net recul (-7 sièges), certainement à cause des affaires judiciaires carolorégiennes et de leur gestion ;

  • Le MR a réussi son pari de devenir le premier parti francophone, sans pourtant faire d’étincelles ;
  • Le CDH parvient à se maintenir et gagne même deux sièges ;
  • Ecolo est certainement le grand gagnant côté francophone (+5 sièges !)  ;
  • Point très positif, l’extrême droite n’évolue pas.

Les pertes du PS profitent principalement au CDH et à Ecolo, le PS en sort affaibli mais garde un poid très important.

Côté néérlandophone, la situation est très différente :

  • Le SPA-Spirit (-12 sièges) et l’Open VDL (-9 sièges) s’effondrent totalement ;
  • Le CD&V-NVA obtient un succès incontestable (39 sièges au total) ;
  • Groen ! fait un bon résultat aussi ;
  • Bien qu’il reste très puissant (22 sièges), le Vlaams Belang n’a heureusement pas eu le succès qu’il espérait.

Le score du CD&V-NVA place sans conteste Yves Leterme comme Premier ministre le plus probable. Rappelons que le CD&V-NVA a centré sa campagne sur le communautaire, promettant de faire des réformes institutionnelles pour donner plus de pouvoir aux régions. Pour cela ils ont besoin de la majorité des 2/3, seulement possible s’ils vont au pouvoir avec les socialistes et les libéraux. Les partis francophones ont déjà annoncé qu’il était hors de question de permettre cette majorité des 2/3 qui permettrait des régionalisations qu’ils ne veulent pas.
Notons aussi qu’avec le CD&V-NVA et le Vlaams Belang, la Flandre se positionne encore plus à droite et plus séparatiste que jamais.

Alors, quelles coalitions possibles ? En partant du principe que l’on conserve la symétrie (chaque parti monte avec son homologue, par exemple MR et Open VLD) et qu’on exclut l’extrême droite de la majorité, je pense que la plus logique serait l’Olivier (PS/SP.A-Spirit, CDH/CD&V-NVA, Ecolo/Groen !). Même si elle est possible, je ne crois pas à la Jamaïque (MR/Open VLD, CDH/CD&V-NVA, Ecolo/Groen !) car je ne pense pas qu’Ecolo prendrait le risque de s’allier à une majorité aussi marquée à droite.

A l’heure actuelle, il est très difficile de prédire de quoi sera composé notre prochain gouvernement. La seule certitude est que sa formation relèvera du casse-tête...

Quelques billets intéressants sur les élections, et en particulier sur l’avenir de la Belgique, étant donné les résultats en Flandre.

Billet initialement publié sur le blog du toucan rouge


Lire l'article complet, et les commentaires