Exposition la Pagode de Vincennes autour du Temple pour la Paix, 18 et 19 juillet 2009

par Tibet Libre
vendredi 17 juillet 2009

Un Temple pour la Paix visant à promouvoir les manifestations liées aux échanges interculturelles et interreligieux est en cours de construction sous l’égide de la congrégation Vajradhara-Ling en Normandie, près de Lisieux. Un lama de la tradition Karma Kagyu, une école du bouddhisme tibétain, est à l’origine de cette initiative. Une exposition est organisée ce week-end à la Pagode de Vincennes autour de ce projet d’architecture.



L’architecture du futur Temple s’inspire de celle, traditionnelle tibétaine, du monastère de Samyé, premier temple construit au Tibet, fondé au VIIIième siècle par le grand maître indien Padmasambhava, introducteur du bouddhisme au Tibet. Le Temple sera situé à proximité du centre Vajradhara-Ling qui se consacre à la transmission d’enseignements du bouddhisme tibétain, dont les connaissances millénaires nous incitent à engendrer un environnement pacifique basé sur le calme intérieur et l’altruisme. Lama Gyourmé, directeur spirituel de Vajradhara-Ling et de Kagyu-Dzong, est l’initiateur de ce projet qui a reçu les soutiens du Dalaï Lama et du Karmapa, Orgyen Trinley Dorjé, chef spirituel de l’école Karma Kagyu. La première pierre a été posée en 2003 par Tenga Rinpoché, un lama venu du Tibet, et proche du Karmapa. Le site a également été béni par le Dalaï Lama en août 2008, un évènement auquel ont assisté plusieurs milliers de personnes.

Le Temple pour la Paix aura pour vocation d’être un espace ouvert, accueillant des manifestations liées à la Paix : colloques, rencontres interreligieuses, expositions et spectacles. Ce ne sera pas seulement un espace limité à la rencontre d’écoles du bouddhisme, mais un lieu favorisant les échanges entre traditions religieuses : bouddhistes, chrétiennes, juives, musulmanes, et d’autres plus éloignées comme celles des Indiens d’Amérique du Nord, des Aborigènes d’Australie… La congrégation organisera des rencontres entre les représentants de ces traditions spirituelles pour mieux faire connaître la diversité et les valeurs communes à toutes ces familles de pensée : leur contribution à un monde meilleur, au respect et à la dignité humaine, à la tolérance mutuelle, à la volonté de paix et à la non-violence. Des colloques réuniront des personnalités marquantes œuvrant de manière significative à la promotion de la Paix : prix Nobel de la paix, femmes et hommes à l’origine de projets humanitaires, dignitaires religieux de différentes confessions, artistes œuvrant aux idées de respect et de tolérance entre les peuples.

Autour du projet du Temple pour la Paix, sur le thème « Lumière et Paix », une exposition aura lieu le samedi 18 et dimanche 19 juillet de 11h à 20h, à la Pagode de Vincennes –Kagyu-Dzong, Route de la Ceinture du Lac Daumesnil 75012 – Paris, Métro Porte Dorée. Au programme de cet évènement dont l’entrée est libre : exposition d’œuvres d’artistes, artisanat tibétain et occidental, restauration tibétaine, vidéos et offrandes de lumière. De nombreux artistes contemporains, peintres, sculpteurs, photographes, y participent, dont Laurent Abécassis, Cecilia Andrews, Cedric Barbier, Nadia Fontenaille, Christine Grandidier, Wahida Leon, Yahne le Tourmelin, Claude-Max Lochu, Martine Mabilleau, Romain Piro, Yuko Suzuki, des membres de l’académie des arts européens de France et bien d’autres. Contact : Kagyu-Dzong, tél : 01 40 04 98 06 e-mail, contact@kagyu-dzong.org site web : www.temple-paix.org


Lire l'article complet, et les commentaires