La fašade d’un immeuble s’effondre dans Paris

par renaudparis
lundi 31 mars 2008

Samedi 30 mars, aux environs de 17h00, les rues Tholozé et Durantin étaient fermées à la circulation. Au bas de la rue, plusieurs camions de pompiers ainsi que des barrières interdisaient l’accès aux véhicules et aux piétons. Au trois quarts de la rue environ, depuis le bas de celle-ci, un camion de pompier était stationné, la grande échelle déployée. Le côté haut de la rue était lui fermé par la police.

Les forces de police chargées d’interdire l’accès aux touristes et aux riverains ont expliqué que la façade intérieure, côté cour, de l’immeuble du 24 de la rue Tholozé s’était effondrée aux environs de 16h00. Aucune victime n’était à déplorer, l’immeuble étant muré et inhabité depuis plusieurs années. Les immeubles aux numéros 22 et 26 avaient été aussitôt évacués et la rue bouclée. Toujours selon la police, la façade s’est effondrée principalement dans la cour de l’immeuble mais également dans la cour de l’immeuble en vis-à-vis. Ce dernier est habité mais par chance personne ne se trouvait dans la cour au moment de l’accident.

Selon un habitant du quartier, l’immeuble en question était inhabité depuis « trente ans  » et laissé à l’abandon par son propriétaire. Pendant un temps celui-ci avait servi de squat avant d’être muré. Toujours selon le riverain, l’effondrement a sans doute été provoqué par les intempéries et les infiltrations de l’eau dans l’immeuble abandonné à lui-même. Les jours précédents, le riverain avait surpris et invectivé des enfants jouant sur l’échafaudage posé contre la façade extérieur de l’immeuble.

Voir également : http://www.lemague.net/dyn/spip.php?article4671

Note : La rue Tholozé est au cœur du 18e, haut lieu du tourisme à Paris, à quelques pas de la rue des Abbesses, du moulin de la Galette, du café et de l’épicerie d’Amélie Poulain, du cinéma Studio 28 et de la maison de Dalida.

Documents joints Ó cet article


Lire l'article complet, et les commentaires