La promenade plantée : entre nature reconstituée et étonnement architectural, pour une balade alternative dans Paris

par HKac
lundi 18 juin 2007

La promenade plantée est une sorte de "ligne verte" au coeur de Paris. Elle traverse le 12e arrondissement depuis Saint-Mandé jusqu’à l’opéra Bastille. Sa longueur est de 4,5 km. Mais en réalité elle peut trouver sans forcer un prolongement logique vers le bois de Vincennes jusqu’à Nogent-sur-Marne.

Et si on est un fana de "walking", rien n’empêche ensuite de continuer (ou de démarrer) sur les bords de Marne qui offrent eux aussi un peu de nature urbaine.

Cette "coulée verte" est une ancienne voie ferrée recyclée en une astucieuse promenade plantée et arborée. Elle a été aménagée de telle sorte que les piétons aussi bien que les cyclistes et les aficionados du roller puissent l’utiliser en bonne intelligence. Les voies ont en général été conçues pour que ce petit monde puisse coévoluer pacifiquement sans trop se gêner (en particulier au niveau des tranchées à l’est).

A pied, le segment parisien se parcourt en une bonne heure. Toutefois, ce délai est difficilement tenable vu le nombre de curiosités inattendues qui s’offre aux promeneurs. Il est exclu d’éviter les pauses photos, les moments d’étonnements architecturaux et autres farnientes...

La Promenade plantée trouve son inspiration quelque part dans le mythe des antiques jardins suspendus de Babylone enfin de Sémiramis pour être plus juste, voire Ninive pour ajouter encore plus à la confusion.


On peut s’aventurer à dire que cette idée d’urbanisme représente l’une des merveilles de Paris. Recycler une ancienne voie de chemin de fer encombrante et à l’abandon en une artère végétale en plein Paris est plutôt une bonne idée. L’alternative aurait été de la bétonner ou de l’offrir aux prédateurs immobiliers. Remarque, dans un tout autre registre, on aurait pu imaginer un énorme mall (galerie commerciale). Enfin, cela n’a pas été le parti pris de la ville de Paris et c’est tant mieux !

Si vous aimez les surprises urbanistiques, les créations jardinières déroutantes et un peu de calme relatif au sein de notre grande Babylone à nous, alors la Promenade plantée est une balade providentielle !

Vous ferez l’expérience de vallées encaissées et sombres de l’ancienne voie ferrée transformée en espaces verts, des tunnels réhabilités avec parfois une touche artistique, des allées rectilignes bordées de tilleuls fleuris, des prairies rationnelles en pleine ville, des passerelles qui bougent, des canyons architecturaux, des canaux méridionaux, des bambouseraies, des jardins quasivtropicaux, des fleurs ’Téquila sunrise’...

Profitez d’une jolie soirée d’été, l’heure de fermeture est à 21 h 30 du 15 mai au 31 août. De plus, en fin de journée la lumière est plus propice pour vivre une scénographie spéctaculaire.


Accès

Au niveau de l’opéra Bastille  : Prendre le viaduc des Arts en surplomb de l’avenue Daumesnil. Poursuivre en hauteur jusqu’au jardin de Reuilly. Foncer tout droit, allée Vivaldi. Traverser la série de tunnels et s’engouffrer dans les anciennes tranchées. Arrivée : Porte dorée. Poursuivre vers le bois de Vincennes pour prolonger l’aventure cosmopolitaine.

Equipement indispensable : l’appareil photo.

Reportage

Ce samedi après-midi n’augurait rien de bon : un ciel assombri, un sentiment de solitude, un besoin latent d’activité... Bref le cocktail idéal pour une sieste ou un sabbat oeucuménique.

Mais il se trouve qu’O., mon ami d’enfance, me fit part du même état d’âme. Une heure après, nous nous retrouvons devant chez lui pour une session de walking de deux heures. Notre point de départ fut le bois de Vincennes au niveau du RER Fontenay-sous-Bois et le point d’arrivée rue de la Roquette pour une terminaison en toute cohérence dans un restaurant.

Voici quelques flashes de notre trekking urbain :

- Fin -

Infos

Portail Paris info

Portail Paris.fr


Lire l'article complet, et les commentaires