Le Grand Port Maritime du Havre l’heure des grandes manœuvres

par Paul Roberts
mercredi 21 janvier 2009

Premier port français pour le commerce extérieur avec plus de 80 millions de tonnes de trafic en 2008, le Grand Port Maritime du Havre va, dans les prochains jours, se voir attribuer un nouveau Président.
Depuis décembre 2008, plusieurs arrêtés ministériels ont déjà modifié le conseil de surveillance du port du Havre (le conseil de surveillance élit le Président et le vice-Président parmi ses membres).

En effet, un certain nombre de membres ont été nommés (ou renommés), pour une durée de cinq ans :

Au titre des représentants de l’Etat :

A cette liste, il faut ajouter le nouveau Préfet de Région, Rémi Caron, ancien Préfet du Pas-de-Calais et qui remplace donc Michel Thénault, nommé directeur de cabinet de Patrick Devedjian, ministre chargé du Plan de relance. Rémi Caron prendra ses fonctions lundi prochain, le 27 janvier.

Au titre des personnalités choisies en raison de leur compétence :
Si tous les membres du conseil de surveillance n’ont pas encore été nommés (ils sont 17 au total), trois d’entre eux sont déjà en bonne position pour briguer le poste de futur Président du grand port autonome du Havre. Il s’agit de Messieurs de Chalus, Fournier et Leroux (l’ancien Président du port, M. Jean-Pierre Lecomte, n’ayant pas été renouvelé en tant qu’administrateur, a perdu son poste de Président).


Vianney de Chalus est Président de la CCI du Havre depuis fin 2005 et également directeur général de Groupama Transports, filiale maritime de la société d’assurances Groupama. Administrateur de l’Institut français de la mer, ce fin connaisseur du monde maritime est issu d’une très vieille famille havraise et propriétaire d’une importante société d’assurances maritimes, Chegaray - de Chalus qui a été reprise par Groupama Transports.
Pour sa candidature, cet ancien rugbyman de 56 ans devrait recevoir le soutien d’un certain nombre de membres du conseil de surveillance grâce à son engagement au niveau local et de sa connaissance du milieu portuaire. Hubert du Mesnil devrait notamment militer en sa faveur : l’un des objectifs de Vianney de Chalus en tant que président de la CCI étant l’amélioration de la desserte ferroviaire du port.

Considéré comme l’un des patrons les plus influents dans la région havraise, Gilles Fournier est PDG de la société Fouré-Lagadec, une entreprise havraise de maintenance industrielle et de construction d’appareils à pression. Ancien président des chantiers du Havre (ACH) qui ont fermé en 2000, il pourrait créer la surprise en devenant le nouveau Président du Port.

Le dernier présidentiable, et non des moindres, est Christian Leroux. Figure emblématique du monde maritime havrais, il était déjà présent dans l’ancien Conseil d’Administration du port autonome du Havre en tant que vice-Président. Il se verrait bien succéder à Jean-Pierre Lecomte, d’autant plus qu’il possède de nombreux appuis au sein de la profession, grâce notamment à ces différents mandats dans plusieurs organisations professionnelles : il est Président de l’Union maritime et portuaire du Havre, Président des unions maritimes et portuaires de France (UMPF qui réunit les utilisateurs de six grands ports autonomes : Dunkerque, Le Havre, Rouen, Nantes Saint-Nazaire, Bordeaux et Marseille), administrateur du syndicat des transitaires, Vice-président du Medef, Vice-président de la CCI du Havre…

Par ailleurs, il est intéressant de constater que Christian Leroux travaille, depuis quelques mois, pour le compte de la société Sogena, entreprise caennaise dirigée par Jean-Michel Blanchard (ancien administrateur du port du Havre). Spécialisée dans les services portuaires, Sogena représente au Havre l’un des principaux transitaires japonais, Nippon Express, leader asiatique de la commission de transport et de la logistique globale. Christian Leroux, Président du port du Havre, serait une opportunité pour cette société japonaise (mais aussi pour Sogena) d’autant plus que cette collaboration ne devrait pas poser de problème, Christian Leroux étant consul honoraire du Japon depuis 2002.


Alors qui sera le futur Président du Grand Port Maritime du Havre ? La réponse d’ici quelques jours…. Mais il semble quasiment acquis que Leroux ait déjà pris une bonne longueur d’avance sur ces principaux concurrents !

Paul Roberts

Lire l'article complet, et les commentaires