Arafat empoisonné au polonium ?

par FRIDA
jeudi 5 juillet 2012

Al Jazeera est qualifiée de khanzeera (ça rime mais qui veut dire truie) par beaucoup d'Arabes la soupçonnant de semer la zizanie, de diffusion de fausses informations et d'une duplicité très évidente vis-à-vis des régimes théocratiques du Golfe alliés des Etats-Unis d'Amérique, la superpuissance qui protège Israël qui vit hors du droit international.

Elle vient de faire une couverture (elle continue) sur un scoop, pendant maintenant deux jours. Yasser Arafat a été empoisonné au polonium. Il a mobilisé son personnel, fait des interviews de personnalités politiques proches ou loin de feu Abou Amar alias Yasser Arafat, des juristes, des légistes, des scientifiques etc. Elle a fait des émissions dans ces deux éditions anglaise et arabe (pour le moment il n'y en a pas en français, mais ne vous inquiétez pas cela ne serait tarder).

Je résume le scoop, une équipe de journalistes de la chaînes a transmis des affaires personnelles (des vêtements, une brosse à dent, son bonnet et même son keffieh) de Yasser Arafat à un laboratoire d'analyse scientifique, et plus précisément l'Insitut de radiophysique de Lausanne, en Suisse.

Le résultat fut une bombe atomique, il s'est avéré que ses effets personnels contiennent des traces radioactives : du polonuim210. Et comme l'on a déjà un précédent avec l'empoisonnement de l'opposant russe Alexandre Litvinenko.

Donc, durant deux jours d'interviews de personnalités palestiniennes, égyptiennes et même tunisiennes (y compris la veuve éplorée qui a donné son consentement pour déterrer celui qui fut l'ennemi public n° 1 d'Israël afin de trouver la vérité, ses os ou ses dents sauront parler), il y a pratiquement un consensus pour faire appel à une enquête internationale comme ce qui s'est fait après l'assassinat de Rafiq Hariri.

Le coupable est tout désigné, il n'y a même à réfléchir : le Mossad et bien sûr Israël. Les Israëliens sont soupçonnés d'être les commanditaires. Mais eux, ils s'en moquent, que cela soit vrai ou faux. Et l'enquête, si enquête il y a, ne va pas les atteindre, ils sont intouchables, hors la loi, pourtant il faut trouver les exécutants, qui sont bien entendu des traitres dans l'entourage de Yasser Arafat, qui ont facilité ou participé à l'empoisonnement. La chaîne incite maintenant à les trouver, c'est dire que la chasse aux sorcières est lancée.

J'ai même entendu un Palestinien responsable (de quelque chose mais je ne me rappelle plus de quoi), un leader, dire que la France est également coupable dans cette affaire. On sait que la France a accordé l'asile et a fourni les soins à Ysser Arafat, il y a eu même une polémique que l'accueil qui lui a été réservé. Il disait, ce leader, que la France ne pouvait ne pas ignorer les causes de sa mort, sachant qu'elle a les moyens techniques pour trouver ces traces radioactives du polonium.

Des médecins et des légistes palestiniens sont également sujets aux suspicions, et sont sommés de s'expliquer.

La question n'est pas de savoir si le polonium est arrivé après et non avant la mort de Yasser Arafat, puisque les affaires n'étaient pas sous scellés (en tout cas je le suppose puisque l'équipe de la chaîne a pu en disposer à sa guise), et donc il y a l'éventualité qu'une main puisse mettre cette matière radioactive exprès tout simplement pour créer le buzz médiatique ou pour faire la chasse à des personnes indésirables, ces éventualités ne sont pas soulevées par aucune personne interviewée, au contraire on ne tarit par d'éloges sur la découverte extraordinaire de la chaîne qui fait office de justicier après avoir joué le rôle d'instigateur de révoltes populaires.
 


Lire l'article complet, et les commentaires