Gaza fait-il encore partie du monde ?

par Robert GIL
mercredi 28 novembre 2012

Quand est-ce que la communauté internationale aura la volonté de mettre fin à la destruction de Gaza ? Quand est-ce que la communauté internationale mettra fin à l’impunité d’Israël ? Quand est-ce que la communauté internationale empêchera Israël de bombarder par air, mer et terre, de jour comme de nuit, et d’assassiner des dizaines de Gazaouis jeunes, vieux, femmes et enfants ? Est-ce que la communauté internationale pense trouver une sorte d’absolution en échange de la persécution des habitants de Gaza ? Est-ce que personne n’entend la souffrance du peuple palestinien depuis plus de soixante ans ? Laissera-t-on faire, pour ensuite dire « on ne savait pas » ? Cet immense camp à l’air libre est une honte pour les nations civilisées !

Pourtant nous ne sommes ni sourds, ni aveugles, et n’hésitons pas à noyer sous les bombes et les missiles des populations entières dont les dirigeants ne respectent pas ce que nous appelons droits de l’homme en langage diplomatique. Il est vrai que les droits de l’homme pour le monde occidental ont une forte odeur de pétrole, et le parfum enivrant des contrats négociés par nos entreprises. Les droits de l’homme sont indissociables des droits économiques et géostratégiques de nos démocraties.

A quel autre pays qu’Israël, la communauté internationale et toutes ses instances permettraient-elles de piller et de dépecer un pays sans défense ? Israël se permet d’arraisonner des bateaux se rendant à Gaza au mépris de toutes les lois internationales. Israël se permet de ne pas respecter les décisions de l’ONU dans l’indifférence générale. Israël fait ce qu’il veut, comme il veut et où il veut ! Et pendant que des civils meurent déchiquetés par les bombes israéliennes, nos médias font la une sur une roquette artisanale qui a atterri sur une plage de Tel-Aviv et qui aurait pu causer des dégâts. Le reportage continue avec une habitante qui vit dans l’angoisse …, à croire que de l’autre coté, les Palestiniens vivent dans la joie et l’insouciance ! Même dans la mort les victimes n’ont pas le même poids, si ce n’est la souffrance des familles endeuillées.

Les Palestiniens sont des étrangers dans leur propre pays, et pour l’Etat d’Israël les prétextes pour humilier, expulser les habitants ou massacrer la population Gazaouie ne manquent pas, mais le but final est d’en finir avec la résistance palestinienne, d’étrangler la population en l’enfermant et en la soumettant à un embargo sur la bande de Gaza qui dure depuis 2006. En ceinturant les villes et villages de Cisjordanie par, des routes réservées aux colons et par l’expropriation et la destruction des cultures et des habitations, l’idée d’un Etat Palestinien perd tout son sens face à l’extension permanente des colonies. Israël défie la communauté internationale, mais sait pertinemment qu’il ne risque rien. Les gouvernements qui laissent faire sont des alliés de ce carnage, et l’Union Européenne fait partie des complices de ces massacres !

En 2008, quelques semaines avant l’opération « plomb durci » qui fit des milliers de victimes, l’Union Européenne renforçait les accords UE/Israël. Et il y a un mois, juste avant l’agression israélienne nommée « pilier de défense », un nouvel accord (ACAA) a été signé par les gouvernements européens, allant vers une intégration d’Israël à l’union Européenne. Par la répétition des accords UE / Israël, par le tapis rouge déroulé devant la droite extrême israélienne en France, le gouvernement israélien se sait soutenu et comprend le langage diplomatique comme un chèque en blanc pour mener ses opérations criminelles, et peut-être plus cyniquement de permettre à M. Nétanyahou de se servir de cet état de guerre pour remporter les prochaines élections !

Il faut mettre fin à l’impunité d’Israël ; le gouvernement et l’Union Européenne doivent suspendre immédiatement les accords d’association avec Israël. Les entreprises qui veulent faire des profits sur le dos des Palestiniens doivent cesser leurs investissements en Israël. Il faut refuser toute action culturelle ou sportive promue par des institutions officielles israéliennes, comme l’Euro-foot Espoir en juin 2013. En attendant, rendons hommage au peuple de Gaza, toujours martyrisé, mais toujours héroïque et toujours renaissant.

Sur Conscience Citoyenne Responsable

http://2ccr.unblog.fr/2012/11/27/gaza-fait-il-encore-partie-du-monde/

Sur le même sujet, lire : TOUT VA BIEN !

« La neutralité aide l’oppresseur, jamais la victime »…Elie WIESEL


Lire l'article complet, et les commentaires