IsraŽl et les Mollahs : une confrontation militaire sur le point d’avoir lieu

par Dr. salem alketbi
samedi 24 février 2018

Dans son discours à la récente conférence de Munich sur la sécurité, Netanyahu a brusquement répondu aux menaces de l'Iran à Israël. Le Premier ministre israélien a averti l'Iran « de ne pas tester la patience d'Israël ».

L'inquiétude israélienne n'est pas due à la chute du jet F-16. Elle est plutôt liée à ce qu'a expliqué Herbert McMaster, le conseiller américain à la sécurité nationale, à la conférence de Munich sur la sécurité. L'Iran utilise un modèle du Hezbollah pour construire et armer des milices dans les pays arabes voisins afin de créer des États faibles qui sont effectivement placés sous le contrôle de Téhéran, a averti samedi le conseiller américain à la sécurité nationale.

Les déclarations de Netanyahu confirment qu'il y a une course entre l'Iran et Israël et qu'elle vise à bloquer la stratégie sectaire de Téhéran. Téhéran compte sur les organisations sectaires pour faire la guerre en son nom. Israël, avec son bras long, peut transférer la bataille vers les territoires iraniens.

Les capacités des fusées sont le pouvoir décisif dans cette équation. Le Hezbollah libanais se vante d'avoir plus de 150000 roquettes et plus de 100000 combattants. Les généraux iraniens disent qu'ils construisent une armée professionnelle après la participation au conflit militaire en Syrie. Téhéran a aussi des missiles balistiques. Israël possède également des capacités de missiles sophistiquées. Mais il est préoccupé par le fait que les missiles de l'Iran puissent atteindre les villes israéliennes.

Une confrontation militaire entre l'Iran et Israël est sur le point d'avoir lieu. Les observateurs occidentaux croient que Netanyahu tente de détourner l'attention de ses accusations de corruption. Il a déjà promis une frappe militaire contre Téhéran mais les Etats-Unis l'ont toujours empêché de franchir ce pas.

Le monde est pleinement conscient de la menace iranienne. Israël ne permettra pas à l'Iran de renforcer sa présence en Syrie et de transformer le Liban en une usine de missiles. Les rapports parlent de Téhéran travaillant à faire des frontières syro-libanaises une base de missiles contre Israël.

Les mollahs pensent que leur présence sur les frontières israéliennes empêchera l'armée israélienne de lancer des frappes aériennes contre Téhéran. Mais Israël essaie de protéger sa sécurité intégrale contre les attaques iraniennes.

Le sectarisme a longtemps été financé par les mollahs dans plusieurs pays de la région. Ils comptent sur le sectarisme pour garder le contrôle et inciter les conflits dans la région. Les puissances internationales devraient s'attaquer sérieusement au sectarisme afin d'empêcher les mollahs de mener plus de guerres par procuration.

L'Iran ne sera pas au courant de sa corruption militaire à moins de payer un prix élevé. Téhéran devrait obéir au droit international.

La communauté internationale est consciente de la menace iranienne mais reste sans rien faire. Les mollahs ignorent les engagements internationaux sur la sécurité et la stabilité régionales. Téhéran est la principale source d'instabilité régionale. La politique iranienne coûte cher au Moyen-Orient.


Lire l'article complet, et les commentaires