IsraŽl prťvoit-il d’atteindre l’Iran par escalades locales ?

par John Lloyds
lundi 3 mai 2010

Israël serait sur le point de subir un holocauste. C’est ce qui ressortait en filigrane de la presse israélienne les semaines précédentes, une batterie de scuds serait sur le point d’anéantir son territoire. L’information initiale a été révélée début avril par un journal du Koweit, Al-Raï, se référant lui-même à « une source US non déterminée » (1) : La Syrie aurait livré des missiles scuds au Hezbollah, ce qui aurait conduit Israël à avertir le président Assad par l’intermédiaire de médiateurs de la Turquie et du Qatar. Shimon Peres a ouvertement accusé la Syrie d’exercer des menaces sur l’état hébreux, sur la base d’un arsenal estimé à 40.000 missiles selon Israël.

 
Le Hezbollah a plutôt semblé prendre ses distances avec ces accusations, au point même de s’en amuser : Le 30 avril, le Cheick Nasrallah cultivait l’imprécision quant à la capacité des missiles imputée au Hezbollah (2). Des cartes soigneusement cachées dignes d’un poker Hold’hem, puisque les détails techniques changent toute la consistance de la main : entre un scud-A (portée de 130 km), un scud-B (portée de 300 km) et un scud-C (portée de 500 km à 600 km), ce dernier ayant déjà fait l’objet d’essais militaires pleinement réussis par l’Iran, la Corée du Nord et la Syrie dès 1993 (3), les portées passent de la zone frontalière à l’ensemble du territoire israélien, hypothèse logiquement retenue par Peres.

Le premier ministre libanais, Saad Hariri, a catégoriquement nié l’existence de ces missiles, dénonçant un remake des armes de destructions massives de l’Irak, remake qui donnerait prétexte à Israël d’envahir le Liban (4). La quai d’Orsay, quant à lui, se révélait sceptique à propos de cette supposée livraison de scuds (5). Mais dans son discours du jeudi 29 avril devant la commission juive américaine, Hillary Clinton a très clairement adressé un avertissement à la Syrie, stipulant que "ses décisions pourraient signifier la guerre ou la paix dans la région" (6), déclaration faite au moment même où l’armée américaine semble entamer une ingérence à la frontière libano-syrienne (7), pendant que Gates, plus prudent, ne parlait pas de scuds, mais de missiles (8).

A la déclaration américaine, le ministre syrien des Affaires étrangères Walid Mouallem a vigoureusement répliqué : "Ce qui déstabilise la région, c’est la fourniture par les Etats-Unis de quantités importantes d’armes sophistiquées à Israël et le fait que les Etats-Unis adhèrent aux allégations injustes du gouvernement israélien aux dépens de la Syrie" (9).

Dans ce contexte, un opéra de menaces très virulentes s’est tenu ces dernières semaines, d’autant plus consistant que la Turquie vient d’engager un rapprochement militaire très significatif auprès de l’Iran (10). Israël a menacé de ramener la Syrie à l’âge de pierre (11), dans le même temps qu’un de ses généraux a appelé à se débarrasser de Bachar El Assad (12). L’Iran, enfin, par le biais de son vice-président Mohammad Reza Rahimi, vient de déclarer sa volonté de riposter si la Syrie était attaquée (13). Téhéran de plus en plus difficile à attaquer directement, militairement parlant, car, selon la presse israélienne, l’Iran vient d’exhiber sa propre technologie S-300, qu’elle aurait obtenue soit indirectement de Russie, soit par une maîtrise interne qui serait plus avancée que ce qui a été supposé préalablement (14), sans même parler du nouveau système anti-missiles Cruise.

Selon Karim Bitar, chercheur à l’IRIS, Israël, plus isolé que jamais, aurait actuellement la tentation de la fuite en avant (15). Son analyse estime que l’affaire des scuds a laissé derrière elle un scepticisme généralisé, notamment en Europe et dans les régimes arabes. Cet armement lourd ne correspondant pas, selon lui, à la typologie d’armement utilisé par le Hezbollah, plus teinté de mercenaires que de militaires, qui utilisent, pour leur furtivité, des armements beaucoup plus légers. L’affaire des scuds n’est-elle qu’une nouvelle version des armes de destruction massive de l’Irak, destinée à attaquer le Hezbollah, si celui-ci devait soutenir des lancements de roquettes provenant du Hamas ? Un dérapage local, touchant le Hezbollah, puis la Syrie, attirant l’Iran dans le brasier, serait tellement plus présentable que l’attaque directe de l’Iran... L’effet papillon, érigé en stratégie militaire.


Ne manque plus que l’apparition d’une étincelle locale. Comme par exemple une colonisation israélienne progressant à bouchées doubles, au point que même Obama s’en trouve officiellement irrité ; radicalisation israélienne qui ne laisse pas d’étonner dans ce contexte aussi sulfureux, et fermement condamnée par le Hezbollah, la Syrie et la ligue arabe (16) : "Nous passons ces jours-ci par des moments cruciaux sur le plan des mesures israéliennes visant à liquider la cause palestinienne. Cette dernière décision israélienne semble être le dernier chainon du projet de judaïsation de la Palestine, et l’ennemi profite du silence arabe et international pour intensifier la mise en œuvre de ses plans". Le 2 mai, Bernard Kouchner, reprenant l’argumentation israélienne, remet de l’huile sur le feu : "La situation est grave, dangereuse. Il y a un surarmement, des missiles à courte portée, à moyenne portée, peut-être à longue portée et cela nous préoccupe" (17).


Liens :

(1) http://abcnews.go.com/International/scud-missile-shipment-hezbollah-raises-mideast-tensions/story?id=10361973
(2) http://tempsreel.nouvelobs.com/actualite/monde/20100430.FAP0180/le-cheikh-nasrallah-ne-dit-pas-si-les-militants-du-hezbollah-ont-des-scuds.html
(3) http://www.globalsecurity.org/wmd/world/dprk/hwasong-6.htm
(4) http://www.lejdd.fr/International/Proche-Orient/Depeches/Damas-nie-la-livraison-de-Scuds-au-Hezbollah-187802/
(5) http://blog.lefigaro.fr/malbrunot/2010/04/scud-syriens-au-hezbollah-le-s.html
(6) http://www.france24.com/fr/20100430-syrie-liban-hillary-clinton-menace-armes-trafic-hezbollah-hamas-bachar-al-assad
(7)http://www.almanar.com.lb/NewsSite/NewsDetails.aspx?id=135511&language=fr
(8) http://www.radioorient.com/Liban-L-affaire-des-Scuds_a3159.html
(9) http://www.almanar.com.lb/NewsSite/NewsDetails.aspx?id=135817&language=fr
(10) http://www.actu.co.il/2010/04/exercices-militaires-conjoints-de-la-turquie-et-la-syrie/
(11) http://www.almanar.com.lb/NewsSite/NewsDetails.aspx?id=133932&language=fr
(12) http://www.almanar.com.lb/NewsSite/NewsDetails.aspx?id=135008&language=fr
(13) http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2010/04/30/97001-20100430FILWWW00473-israelsyrie-riposte-eventuelle-de-l-iran.php
(14) http://www.haaretz.com/hasen/spages/1164579.html
(15) http://www.radioorient.com/Liban-L-affaire-des-Scuds_a3159.html
(16) http://www.almanar.com.lb/NewsSite/NewsDetails.aspx?id=133358&language=fr
(17) http://www.iloubnan.info/fr/actualite/id/45404/titre/Affaire-des-scuds :-Damas-doit-garantir-la-s%C3%A9curit%C3%A9-de-sa-fronti%C3%A8re,-affirme-Bernard-Kouchner
 

Lire l'article complet, et les commentaires