Les « preuves » bidon de Hollande sont celles du loup face l’agneau

par chelovek
mardi 3 septembre 2013

Quelles snt donc ces "preuves" ?

1 ) La Syrie dispose d'un important stock d'armes chimiques.

Les USA, la Chine, la Russie et bien d'autres États en possèdent. La France aussi. Peut-on pour autant dire que la France a utilisé des armes chimiques au Mali ?

2 ) L'armée syrienne a bombardé intensément cette zone après les faits. Mais les bombardements intenses avaient commencé bien avant et ils se sont poursuivis. Il est facile de penser que les gens qui dévorent les cœurs des victimes devant les caméras ont utilisé des armes chimiques fournies par leurs protecteurs saoudiens ou qataris ou libyens soit pour stopper l'avancée de l'armée régulière, soit comme une provocation destinée avant tout à obtenir un répit sous forme de cessez-le-feu imposé par la communauté internationale. Ils ont fait cela parce que les premières tentatives d'utilisation modérée de l'arme chimique par les rebelles n'ont pas donné le résultat escompté.

3 ) Les vidéos montrent un réelle scène d'emploi d'une arme chimique. Oui, c'est vrai. Il y a eu certainement usage de l'arme chimique. Par qui ? Comme l'a dit à la télévision l'ancien ministre, Jean-Louis Borlo, ni les israéliens qui observent attentivement la scène de tout près, ni les USA aux moyens considérables ne sont en mesure de dire qui a tiré, à quel moment exactement, à partir de quel point.

4 ) Ajoutons enfin les "écoutes téléphoniques" US. Là, c'est gros comme une maison !

Hollande appelle le tout : "un faisceau d'indices".

Alors ?

On ne peut pas déclarer une guerre sur « un faisceau d'indices » comme nous le dit si pompeusement Monsieur le Président. Parce qu'une guerre a un prix en argent et en vies humaines, étrangères et françaises aussi. Après on viendra nous raconter que des terroristes syriens rodent dans les alentours et qu'il faut réduire les libertés publiques pour combattre le terrorisme... parce qu'on ne sait pas pourquoi, comme se le demandait BUSH : « pourquoi on ne nous aimes pas ? ».

Nous sommes déjà le pays occidental qui a le plus grand nombre d'otages à travers le monde à cause de cette politique de gribouille. Mais les décideurs ne sont pas les parents des personnes dont la vie se détruit d'année en année.

Monsieur Hollande voudrait nous faire croire qu'il est à la tête du seul gouvernement du monde qui n'agit pas selon des intérêts, mais selon la morale ! Qui le croira ? Pense-t-il que plus le mensonge est grand, plus il a de chance de passer. Hé bien, non : on sait qu'il porte, avec les États arabes qui le leur ont fourni, une partie de la responsabilité de l'usage par les rebelles d'un armement chimique. I l a occasionné et alimenté une guerre civile ; il porte la responsabilité pour au moins vingt à trente mille victimes et il s'émeut des derniers milliers causés par les rebelles... Il est trop humain, notre Président !

On a bien compris qu'en réalité, il a perçu comme un camouflet, notamment devant les Russes et les Chinois, de voir ses pions perdre la partie. Il ne veut pas conférence Genève 2 en position de perdant. Alors ce prétexte d'intervention tombait bien.

Et Monsieur Hollande, pour ne pas se présenter trop seul, nous dit qu'il est à la tête d'une alliance internationale et que cela lui donne une légitimité pour engager notre pays dans une guerre injuste.

Une coalition ne donne pas le droit de déclarer la guerre à un pays souverain et à s'immiscer dans ses affaires intérieures.

La coalition des pays européens pour mettre la Chine à genoux en 1889 était-elle légitime ou un acte de piraterie internationale des « forces de l'axe » parce qu'elle engageait plusieurs pays comme l'Allemagne, le Japon, la Roumanie, la Hongrie, etc. ?

Par contre, personne ne contestera que la coalition des alliés contre le nazisme était légitime.

La légitimité ne se décrète pas ; elle s'apprécie sur la base des motifs réels et sur la définition de l'agresseur. Dans notre cas, la France s'engage dans une guerre en tant qu'agresseur. Nous n'avons rien à y gagner et je ne veux pas que des Français aillent mourir pour défendre les intérêts d'Israël.

Je suis profondément contre l’holocauste, contre l'antisémitisme, mais je suis résolument contre l’État colonialiste d'Israël et je trouve qu'il nous a soutiré des milliards et des milliards, dès après De Gaulle, des Français sont morts pour le soutien de ce pays étranger, basé sur l'inégalité de ses habitants et maintenant le lobbying agressif fait que des députés français se sont réunis et ont chanté l'hymne israélien.

Ce sont en général les mêmes députés français qui aujourd'hui, comme le Président de la République soumettent leur déclaration de guerre à l'autorisation d'un pays étranger, les USA.

C'est la honte ! Où sont la volonté et l'action souveraine de la France ?

Pourquoi ne pas laisser le prix Nobel contestable se sortir seul du merdier où il s'est mis ?

Pourquoi vouloir à tout prix être "le nouveau caniche des USA" comme nous traite à juste titre la presse anglaise ?

Normalement, nous sommes membres de l'Union Européenne. Nous avons un drapeau commun. Nous avons une représentante commune pour une politique étrangère commune. Pourquoi passer outre ? Pourquoi ne pas tenir compte de l'avis des autres pays de l'Union ? Pourquoi ne pas travailler à une position commune ?

Monsieur Hollande pédale dans la choucroute et s'enfonce de plus en plus vers les crimes de guerre à venir... parce qu'il devra assumer la responsabilité des restrictions budgétaires à venir, la responsabilité des futures victimes françaises et étrangères.

chelovek


Lire l'article complet, et les commentaires