Protéger Israël des « bętes sauvages » ?

par Clark Kent
jeudi 11 février 2016

Benyamin Netanyahu a annoncé son intention d’ « entourer tout le territoire d’Israël par une clôture" pour protéger le pays contre l'infiltration des Palestiniens et des citoyens des États arabes voisins. Le Premier ministre israélien affirme que cette barrière qui coûterait des milliards de shekels pourrait également résoudre le problème des tunnels du Hamas de Gaza, mais ce projet rencontre déjà des critiques dans son propre cabinet.

La proposition a été exposée au cours d'une visite de la région frontalière avec la Jordanie le mardi 9 février, dans le sud d'Israël. Elle constitue une partie d'un "plan pluriannuel pour entourer Israël de clôtures de sécurité pour nous protéger dans la situation actuelle et future au Moyen-Orient". Netanyahu a notamment déclaré : « Dans notre région, nous devons nous protéger contre les bêtes sauvages. »

Le Premier ministre a fait ces commentaires alors qu'il visitait une section d'environ 27 km de clôture construits à partir de la ville d'Eilat à proximité du futur aéroport international en construction. Cette portion a coûté à elle seule à 77 millions de dollars. En 2013, Israël a également réalisé une clôture de cinq mètres de haut le long de sa frontière avec le Sinaï.

Le gouvernement israélien a également étudié les moyens de combler les failles dans la paroi de séparation existante qui longe de vastes zones de la Cisjordanie occupée. On attribue souvent à ce mur de séparation - construit à grands frais par l'ancien premier ministre Ariel Sharon - une baisse du nombre d'attaques violentes par des Palestiniens en Israël, notamment les attentats-suicides, un élément clé de la deuxième Intifada dans les années 2000. Cette réputation a été largement entamée par la facilité manifeste avec laquelle les Palestiniens réussissent à entrer en Israël depuis les confrontations d’Octobre. La guerre à Gaza en 2014 a également démontré combien il était facile pour le Hamas d’utiliser des tunnels qui passent sous les barrières entourant l'enclave côtière en Israël même.

La proposition a cependant été critiquée par l'un des propres ministres de Netanyahou, le ministre de l'éducation Naftali Bennett de la droite dure « Accueil Parti Juif », qui s’est distingué récemment par une série de désaccords sur la politique de sécurité avec le Premier ministre. M. Bennett a déclaré : "Le Premier ministre a expliqué aujourd'hui pourquoi les clôtures sont nécessaires. Nous nous enfermons nous-mêmes dans des clôtures. En Australie et au New Jersey il n'y a pas besoin de clôtures ".


Lire l'article complet, et les commentaires