The Line, la ville aux 500 milliards de dollars

par Marjorie Rédac du Web
jeudi 29 décembre 2022

La place n’est plus au doute : dans le désert d'Arabie Saoudite, les fondations de la ville futuriste se voient déjà par satellite. The Line tient le pari fou d’accueillir jusqu’à 9 millions de personnes d’ici 2030. Pourquoi créer une ville verticale  ? Y a-t-il des conséquences pour l’homme et la nature  ?

 Bâtir une ville écologique en plein désert

La cité va mesurer 200 mètres de large, 170 kilomètres de long et 500 mètres au-dessus du niveau de la mer. Elle sera autonome grâce aux énergies 100 % renouvelables. Aucune route ni voiture, et donc aucune émission de CO2 à l’intérieur de ce périmètre de 34 km2. Seul moyen de transport, un TGV permettra de rejoindre l’extrémité de la ville en 20 minutes. The Line sera dotée de toutes les infrastructures nécessaires à la vie quotidienne en moins de 5 minutes. Quant aux parois extérieures, elles vont s’orner de miroirs afin de s’intégrer dans le paysage. Ces murs gigantesques sont financés par de nombreux investisseurs, et prennent forme grâce à l’embauche d’éminents spécialistes. Qui pourrait refuser un salaire annuel équivalent au million de dollars  ?

Engendrer un désastre environnemental 

Le gouvernement saoudien se vante de préserver 95 % du territoire et de favoriser un accès direct à la nature. Pourtant, la création de Mohammed Bin Salman s’annonce être une catastrophe écologique sans précédent : la construction d’un aéroport pour permettre de rejoindre la ville va réduire à néant l’idéologie zéro carbone. D’autre part, The Line ne peut avoir qu’un impact négatif majeur sur la biodiversité : les animaux ne pourront plus traverser afin de se reproduire, et les oiseaux risquent de s’écraser sur les murs-miroirs. Enfin, bloquer l’écoulement naturel de l’eau est propice aux inondations et à la sécheresse, de part et d’autre du mur.

Prendre aux pauvres pour favoriser les riches

Autre sujet de contestation, c’est le déplacement forcé des 20 000 membres Howeitat. Cette tribu pacifiste occupait ces terres depuis des siècles. Suite à cette expulsion, certains hommes ont voulu témoigner de leur précarité via les réseaux sociaux. Mal leur en a pris puisqu’ils ont été torturés et tués. On n’attaque pas le gouvernement saoudien impunément. Et pourtant, c’est bien «  la santé et le bien-être des personnes avant les transports et les infrastructures  » que prône Son Altesse Royale.

Marjorie Barré.

 

Sources :

https://www.neom.com/fr-fr/regions/theline

https://www.numerama.com/sciences/1214360-the-line-se-voit-deja-par-satellite-des-images-montrent-la-ville-rectangle-dystopique-prendre-forme.html

https://www.alqst.org/en/post/death-sentences-for-men-who-refused-to-make-way-for-neom


Lire l'article complet, et les commentaires