La tÚlÚvision mobile personnelle (TMP) arrive

par X
vendredi 25 janvier 2008

C’est au deuxième semestre de l’année 2008 que devrait débarquer en France la télévision mobile personnelle sur les téléphones mobiles récepteurs, peut-être donc avant Noël 2008. Certains espèrent même que cela pourrait être réalisé à partir du mois de juin prochain afin de s’en servir pour voir les prochains jeux Olympiques de Pékin. (remarquez : on avait espéré pour la Coupe du monde de rugby, mais ce fut raté !).

Donc, à partir de juin, ce pourrait être la télé à volonté sur votre portable ! En quelque sorte la révolution de la télévision mobile personnelle (TMP). On prévoit déjà plus de cent millions d’abonnés en 2010 !

Le marché mondial de la télévision mobile est de 11,4 milliards d’euros d’ici 2009 (évaluation de la Commission européenne). En Europe, seule l’Italie commercialise ce service depuis juillet 2006. D’autres pays européens, comme la Finlande et l’Espagne, s’apprêtent à le faire.

Grâce à la technologie 3G+, les clients français peuvent déjà regarder plusieurs dizaines de chaînes de télévision sur mobile chez les trois principaux opérateurs français (Orange, SFR, Bouygues Télécom). Cette technologie permet de voir directement des chaînes avec une image assez claire. Le réseau cellulaire (Edge ou 3G) qu’ils utilisent présente cependant l’inconvénient d’être vite saturé s’il y a trop de téléspectateurs. Or, SFR compte déjà 140 000 abonnés, Orange aurait 500 000 "utilisateurs dits actifs" et, chez Bouygues Telecom, on ne diffuse pas d’infos là-dessus.

Pour trouver la bonne formule, les opérateurs français vont s’inspirer des expériences conduites à l’étranger.

Au cours du marché international des contenus numériques MipTV à Cannes, plusieurs pays européens (France, Allemagne, Suède...), ainsi que plusieurs pays asiatiques et l’Australie testent la technologie DVB-H, qui n’est autre que la déclinaison mobile de la télévision numérique terrestre, qui devrait permettre une télédiffusion de masse et de qualité sur téléphone mobile.

Voilà donc l’éclosion d’une nouvelle norme appelée « DVB-H » (ou diffusion numérique de vidéo sur téléphone mobile). Elle a pour avantage de permettre la diffusion de la télévision à des millions de téléspectateurs simultanément tout en donnant une excellente qualité d’image et en offrant des outils nouveaux d’interactivité. En outre, elle permet d’accéder à la télévision partout en Europe.

En mars 2005, de la télévision numérique terrestre (TNT) avait provoqué un véritable séisme dans le paysage audiovisuel français. La TPM, à son tour, pourrait provoquer un bouleversement...

L’appel d’offre du CSA

Pour alimenter en programmes ces nouveaux écrans de télévision, le Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA) a organisé un appel à candidatures. qui a été lancé le 6 novembre 2007.

Le CSA va devoir attribuer 16 fréquences aux chaînes intéressées. Il va devoir choisir parmi les candidatures les bénéficaires et faire ces attributions, avant l’été. Il a reçu trente-deux dossiers de candidature. Trois canaux ont été préalablement réservés à des chaînes publiques qui bénéficient « d’un droit de préemption par l’Etat ».

Parmi les candidats, on trouve bien entendu les grands groupes de télévision : TF1, M6, Canal+ et Nextradio (BFM TV, RMC Sport...). Il s’agit pour eux de répliquer la diffusion de leurs programmes existants sur téléphone mobile. D’autres prétendants envisagent plutôt de créer de nouveaux programmes spécifiquement réalisés pour la télévision mobile. Ils se sont groupés pour obtenir un canal (L’Equipe TV, Les Echos et la chaîne Equidia). Ces partenaires veulent adapter leurs programmes aux exigences de la TMP. Orange, pour sa part, est le seul opérateur à tenter sa chance. Il postule pour deux canaux.

On trouve aussi dans les candidats : Bolloré Direct 8, Lagardère Active, Canal JMP, Gulli, virgin 17, MTP1, NRJ, Groupe AB, NextRadioTV (BFM TV News, Business 24/7, RMC Sport).

Les candidats doivent être auditionnés par le CSA avant une présélection qui est prévue en avril 2008. Ensuite, ce sera la dernière étape de signature des conventions avec les acteurs retenus et de délivrance des autorisations. Cela devrait avoir lieu de mai à juillet 2008.

Ce qu’on pourra voir

Au final, on devrait pouvoir regarder sur son mobile les chaînes historiques, les chaînes de la TNT, mais de nouveaux programmes sont également prévus mêlant de l’info économique, du sport et des courses hippiques... Mais avec la TMP, ce sera l’avènement de la convergence entre l’audiovisuel et les télécoms. Ce sera aussi l’invention de nouvelles formes de programmes, plus inter­actives. Les professionnels des télécoms (France Télécom) en profitent pour investir davantage dans les médias.

Quelques aspects pratiques

Bien entendu, il faudra changer de mobile pour un mobile qui soit compatible avec la norme DVB-H et équipés d’écrans « à vrai confort visuel ». Les nouveaux modèles attendus devraient disposer d’écrans ayant une diagonale d’au moins 6 cm. Ils seront également munis de systèmes de recadrage pour s’adapter selon l’émission choisie. Le top sera le modèle doté de la technologie du « reframing » qui garantira la fluidité de l’image en recalculant le nombre d’images par seconde.

On disposera de nouvelles fonctions : changements de chaînes à partir d’un menu, visionner, enregistrer les programmes télé sur le mobile, télécharger de la musique sur une chaîne musicale, entrer en interactivité (voter pour des émissions, etc.) et enfin rester inforrmé 24 heures/24 grâce à la fonction « push new ».

Ce ne sera pas gratuit... Le seul accès au service devrait être compris entre 5 et 10 euros par mois.


Lire l'article complet, et les commentaires