TV - La bonne rentrée du Grand Journal

par Jean Lannes
samedi 4 septembre 2010

Ce lundi à 19h05, Le Grand Journal de Canal + faisait sa rentrée et offrait sa version 2010/2011.

On nous avait promis une version complètement reliftée. Le mot est un peu excessif. En effet Le Grand Journal a changé, mais pas de beaucoup.

L’équipe

Tout d’abord, d’entrée, on peut reconnaitre les mêmes têtes autour de la table : Jean-Michel Aphatie qui caractérise l’œil politique de l’équipe et conserve sa chronique quotidienne, Ali Badoo, pour l’aspect littéraire et philosophique du groupe, et enfin Ariane Massenet bien dans son rôle qui, chaque jour, propose un petit jeu de question à l’invité principal (Le bureau de l’info).

En revanche on dit au revoir à Pauline Lefèvre, partie la tête pleine de projets cinéma, et Elise Chassaing qui n’a pas été renouvelée. Pas de trace non plus de Bruno Donnet et de sa petite question lors de ce premier volet recevant Lionel Jospin. Dommage.


Enfin Guillaume Gallienne manque également à l’appel ce qui, toute méchanceté mise à part, n’est pas vraiment une grosse perte.

Yann Barthès conserve son Petit Journal et le voit même rallongé de quelques minutes (et entrecoupé d’une page de pub). En sa compagnie on retrouve Mouloud Achour, nouvel interviewer décalé qui partira sur le terrain dans le « Daily Mouloud ».
Mais la plus grosse attente était bien-sûr tournée vers la nouvelle miss météo, Charlotte Le Bon, qui aura parfaitement réussi son entrée, faisant déjà oublier une Pauline Lefèvre à l’humour trop souvent plat. (Voir ici l’article complet sur miss météo)

Le contenu

On nous avait promis plus d’actualité, un côté « 20h » plus prononcé. Or la première édition de ce lundi 30 août n’a pas vraiment marqué de grosse différence. En début d’émission le « Crash test » vient proposer une question d’actualité à trois « experts » choisis parmi des personnalités ou des journalistes. A part ça, et une nouvelle case humour nommée « La vie des jeunes », l’émission conserve quasiment la même formule. PPD des Guignols a pris quelques cheveux gris et le zapping a été déplacé à 20h35.

Michel Denisot nous avait promis également une impertinence plus marquée et une présence plus consensuelle de sa part. Il n’en fut rien. Le présentateur a, hier soir, fait preuve de la même neutralité dans ses questions et réactions. Un comportement complètement en contraste avec celui de Jean-Michel Aphatie, remonté à bloc contre les donneurs de leçons socialistes et ne se gênant pas pour tirer sur tout ce qui bouge dans une mise en scène théâtrale. (Voir l’avis de BRP sur le sujet)


Pour conclure, après un premier numéro de rentrée, on retiendra surtout une miss météo resplendissante, un Petit Journal plus long, un mini-concert en live devenu quotidien, et enfin quelques nouvelles petites rubriques.

En revanche, on remarquera un public toujours aussi niais qui, pour sa grande majorité, se compose d’ados hébétés dans l’attente de l’arrivée de la star du jour (hier Katy Perry). La pub est quant à elle toujours aussi présente et abusive (5 coupures en tout).

En bref, rien de bien méchant à signaler question changement. Mais la formule devrait tenir la route, bien encadrée par un nouveau design et un jingle d’entrée remixé. Une bonne émission d’infotainment pour cette saison 2010/2011.


Lire l'article complet, et les commentaires