Un nouveau média sur « papier électronique » en Belgique

par Bertrand C. Bellaigue
lundi 20 février 2006

« De Tijd », quotidien économique belge d’expression flamande, lancera, à titre expérimental, en coopération avec la société Philips, une version numérique de son journal sur « papier électronique ». Première expérience du genre en Europe, en ce qui concerne les médias.

Le quotidien d’information économique belge De Tijd lancera, à titre d’essai, entre les mois d’avril et juin 2006, un nouveau concept de publication d’un journal électronique, révèle la presse belge et l’hebdomadaire numérique madrilène Periodista Digital en date du 20 février.

Ce quotidien électronique, est-il précisé , pourra être transporté et lu avec autant d’aisance qu’un journal imprimé sur papier. Cette nouvelle forme d’édition n’est pas destinée à se substituer à la version papier existante.

Ce projet sera réalisé avec la coopération de la multinationale hollandaise Philips, et expérimenté par deux cents volontaires auquel sera fourni un lecteur nommé « papier électronique », semblable à un écran d’ordinateur de format A5 , mais aussi fin qu’une feuille de plastique. Ce lecteur, qui n’est pas encore mis en vente en Belgique, pourrait être commercialisé au prix de 400 euros, soit un peu moins de cinquante pour cent du prix d’un ordinateur « laptop » de gamme moyenne...

Pour obtenir le texte de son quotidien et le lire, le lecteur devra en « décharger » le contenu, comme on procède pour mémoriser un texte avec un ordinateur ordinaire. Internet ne sera pas utilisé, mais le réseau de connexion par « bande large » ou un « hot spot », relais urbain de WiFi. Une fois le contenu du quotidien chargé, la lecture pourra se faire hors connexion.


Selon le principal responsable de ce projet, M. Peter Bruynseels : " Il est désormais possible d’imaginer que dans l’avenir, les éditions de divers journaux ou revues pourront être archivées sur le papier électronique qui deviendra ainsi une sorte de bibliothèque personnelle transportable."

Le journal pourra être réactualisé régulièrement. Les responsables de cette expérimentation ont indiqué que diverses sociétés de publicité interactive, très impatientes de voir des perspectives d’activités et de clientèles nouvelles que ce nouveau média peut offrir, sont dès à présent associées à ce projet.


Lire l'article complet, et les commentaires