2022, quelle alternative Macron ?

par moderatus
jeudi 25 juin 2020

 

Il ne faut pas se leurrer Macron restera jusqu' en 2022 et d'ici là va préparer sa réélection. Toutes ses actions, toute son activité , n'auront qu'un objectif, se faire réélire. Il va aller à la pêche aux voix même au péril de la santé économique du pays.

En face, quelle opposition crédible capable d'empêcher sa réélection ?

Si on cherche une opposition crédible, aucune actuellement ne l'est !

 

 

A gauche

 

Le PS

Un PS en déconfiture, sans aucune figure marquante pouvant l'incarner 

La FI

qui en 2017 était aux portes du succès, mais qui aujourd'hui, à cause des positions contestées de son leader Mélenchon, inspirées par les courants indigénistes, racialistes et la mouvance décoloniale de certains de ses partisans influents, s'éloigne de ses électeurs et sombre dans des prises de position que la majorité des Français réprouvent.

-Participation à des manifestations au côté d'islamistes

-Participation à des rassemblements interdits ou des racialistes communautaristes parlent d'un racisme systémique en France.

-Discours abracadabrantesques, demandant le désarmement de la police alors que la pègre est surarmée.

 

A droite

 

Le parti LR,

Un parti sans tête, un parti avec des représentants volatiles, et parfois antagonistes dont certains se rallient à Macron, ils n'ont à ce jour dans ce parti aucune figure qui puisse les rassembler. Pas de nouveau Sarkozy en vue.

 

Le Rassemblement National,

Premier parti de France, qui n'arrivera pas au pouvoir, car il est seul, pas de voix additionnelles au second tour car l'union des droites se révèle une impossibilité et le RN bashing sera impitoyable.

Macron l'a bien compris, il fera tout pour l'avoir comme adversaire en 2022 car Marine Le PEN est pour lui une assurance vie, la garantie de sa réélection, par défaut comme en 2017.

Présidentielle 2022 : un sondage donne Macron et Le Pen au second tour, loin devant la droite et Mélenchon

Malgré un premier tour au coude-à-coude, le chef de l'État l'emporterait finalement sur la présidente du Rassemblement national avec 55% des voix. Face à eux, François Baroin ou Xavier Bertrand plafonneraient à 12% seulement, à égalité avec la France insoumise.

 

 

 

Alors est-on condamnés à une élection 2017 bis ?

 

Non ! à deux conditions,

Faire apparaître un nouveau visage, hors des partis et reprendre la stratégie macronienne de 2017, qui a été de disloquer les partis, en créant un mouvement qui réunissait les bourgeoisies de gauche et de droite dites progressistes libérales, et promettant une Europe unie et un mondialisme heureux. On a vu le résultat.

 

Un homme a compris la stratégie à tenir, Michel ONFRAY qui vient de créer une revue avec l’objectif de faire naître un mouvement rassemblant les souverainistes et populistes de droite, de gauche et d'ailleurs.

Michel Onfray et ses collaborateurs ont compris que

l'affrontement ne sera pas droite gauche, mais souverainistes contre mondialistes.

Un mouvement qui est identique à celui qui a porté porté Macron au pouvoir. Réunir au delà des partis, sur un projet.

 

Cette revue que lui et ses collaborateurs ont appelée

 

''FRONT POPULAIRE'' qui a démarré le 18 JUIN , comme un nouvel appel à la résistance.

 

« FRONT POPULAIRE se décline sous la forme d'une revue trimestrielle ainsi que d'un site web, véritable média d'analyse de l'actualité mais aussi plate forme participative, où les abonnés peuvent partager témoignages, informations et propositions, à l'échelle locale comme nationale, dans la perspective des "jours d'après" »

 

 

Ce mouvement rallie des intervenants de tous bords, qui analyseront dans leur domaine les problèmes actuels et donneront leurs solutions.

Un cahier de doléances sera créé dans lequel les gens du peuple de tous bords et de toutes professions apporteront leur expertise et leurs éventuelles solutions.

https://frontpopulaire.fr/p/cahier-de-doleances

De la synthèse de toutes ces informations naîtra un programme. Alors un nouveau visage issu de la société civile incarnera sûrement ce programme.

Cette revue qui vient de naître a déjà plus de 30.000 contributeurs et a vu le ralliement d'intervenants de haut niveau et de tous horizons politiques.

Parmi la trentaine d'intervenants déjà inscrits, des figures connues,

—Jean Pierre CHEVENEMENT, ancien ministre d'état.

—Philippe BILGER Magistrat

—Alexandre DEVECCHIO responsable Figaro vox

—Dominique JAMET écrivain journaliste

—Jean Paul PELRA agriculteur, rédacteur en chef de ''l'AGRI''

—Henri PENA RUIZ philosophe

—Céline PINA fondatrice de ''VIV(R)E LA REPUBLIQUE''

—Didier RAOULT Professeur de médecine

—Jacques SAPIR économiste

—Philippe de VILLIERS ancien ministre créateur du ''Puy Du Fou.''

 

Une boite à idées est ouverte à tous les contributeurs 

https://frontpopulaire.fr/p/vos-idees

Bien sûr ce mouvement qui vient de naître et qui déjà connaît un franc succès, va faire l'objet certainement au départ d'une omerta de la part des médias de désinformation, et une fois cette omerta détournée, d'attaques incessantes. Attaques peut-être des partis politiques de droite et de gauche qui vont craindre une fuite de leurs électeurs, mais surtout de LREM car Macron qui s'installait dans le duel attendu et rêvé contre le Rassemblement National voit se dresser un front populaire qui peut l'écarter du second tour.

La conjonction de deux hypothèses est indispensable pour mettre à mal la tranquille assurance de Macron. D’une part l’émergence d’une tendance TSM ( tout sauf Macron ) qui ne semble pas si aléatoire que ça au vu des dernières performances sanitaires et sociales du premier de cordée et d’autre part et surtout l’incarnation du projet en gestation par un candidat capable de constituer une alternative de rassemblement. Redonner aux abstentionistes une raison d'aller voter.

Ces luttes pour le pouvoir dans des conditions économiques qui vont être désastreuses décideront du futur de notre pays.

 


Lire l'article complet, et les commentaires