2023, Le ciel sur la tÍte

par olivier cabanel
mercredi 14 décembre 2022

On le sait, les Gaulois n’avaient peur que d’une chose, qu’il leur tombe sur la tête…

Aujourd’hui, les Français ont peur de 2023... avec raison ?

Quand on voit tout ce qui tombé sur la tête des français ces dernières années, on peut en effet supposer que ce n’est pas fini…

Le petit autocrate de l’Élysée n’en fait qu’à sa tête : il fait croire qu’il est pour la concertation, invente des réunions avec des « citoyens tirés au hasard », qui vont perdre leur temps à se questionner dans différents sujets, oubliant finalement qu’il ne sera pas tenu compte de leurs réflexions, permettant à Macron de continuer son travail de sape.

Il continue le travail de désocialisation du service public, travail déjà commencé par ses prédécesseurs : l’hôpital, les services d’urgence, qui ne sont plus en demeure de répondre à la demande... la poste, les télécoms, tenus à la rentabilité à tout prix, quitte à engendrer suicides et désespoir...les transports publics connaissent les mêmes déboires...la liste est longue.

La dessus, la révolte des Gilets Jaunes matée avec violence et ignorée avec dédain et suffisance... « qu’ils viennent me chercher »... suivie par un carcan sécuritaire et sanitaire générée par une pandémie dont les conséquences ont été exagérée dans une ambiance de panique généralisée, portée par une confusion dans tous les domaines : masques inutiles devenant obligatoires du jour au lendemain, populations consignées dans leurs logements, libertés rognées régulièrement, dans un climat de suspicion rappelant les vilains jours de la dernière guerre, avec son lot de dénonciations... le tout porté par une assemblée de « scientifiques », parfois manipulés, quant ils ne sont pas tout simplement achetés, par les labos tout puissants... etc.

116 000 français seraient morts du virus en 3 ans, et c’est bien sur 116 000 morts de trop...(Lien) mais ce seraient oublier que pendant ces 3 mêmes années, près de 2 millions de français (1 861 500) ont perdu la vie pour des raisons diverses et variées (hors virus), ce qui permet de relativiser.

Et badaboum, v’là qu’une guerre se déclare non loin de nos frontières, mettant en évidence la perte de notre indépendance énergétique, la débâcle de notre industrie nucléaire, et le retard considérable pris dans le domaine des énergies propres.

C’est là où la situation devient carrement cocasse : la France, qui par la voix de son président, clame à qui veut l’entendre qu’elle est avec les ukrainiens, vient de réceptionner une livraison d’uranium russe, c’était le 29 novembre dernier.

Greenpeace a communiqué sur le sujet : «  le commerce nucléaire entre la France et la Russie continue à battre son plein » lien...ça doit être l’effet « en même temps » cher au président français.

Dernière nouveauté de la macronie : fin des véhicules thermiques, lesquels doivent être remplacés par des voitures électriques, dont l’autonomie pose question, y compris sur le terrain environnemental sur la question des batteries et des métaux rares…

Bref, les mois passent et les années aussi, avec leur lot de désillusions diverses et variées…

Alors comment ne pas comprendre la défiance des français face à un pouvoir déterminé et surtout comment ne pas s’inquiéter avec eux de ce que va nous réserver l’année qui vient ?

Notre pays héberge l’un des 2 hommes les plus riches du monde...avec 186,4 milliards USD... talonnant Elon Musk et ses 188,7 milliards USD. Lien

Face aux 300 000 sans abri de notre pays...(lien) ça fait un peu désordre... surtout après avoir entendu le chef de l’état affirmer avant son premier mandat qu’il ne voulait plus le moindre sans abri à la fin de son mandat...il y a loin de la coupe aux lèvres puisque c’est le contraire qui s’est passé : l’Insee avait comptabilisé 143 000 sdf en 2012... soit deux fois moins qu’aujourd’hui.

Alors quid de 2023 ?

Une étude récente menée par le Sénat prévoit une récession : prévision de croissance à la baisse, passant de 1,4 % à 1 %, prévision d’inflation à la hausse : 4,2 % au lieu de 3,2 % espérés... repli de 0,5 % de l’activité économique au lieu de la hausse de 0,8 % espérés par la Banque de France...et la croissance estimée il y a peu à 1,4 %, passe finalement à 1 %

Quant au « bouclier tarifaire » qui devait peser 24 milliards d’euros, il devrait atteindre beaucoup plus en 2023. lien

Pourtant, il reste encore quelques optimistes, qui sur l’air de « quand je me regarde, je me désole, mais quand je me compare, je me console »... se comparent à la situation de nos voisins outre-manche, pour lesquels la situation est nettement inquiétante.

Mais est-ce bien raisonnable ?...surtout quand l’on songe que dans notre pays, pas grand-chose n’a évolué dans le bon sens, tant sur le niveau des salaires, que sur la question du BNB (Bonheur National Brut).

Si certains se réjouissaient de le voir progresser dans notre pays, la réalité est autre : les indices mesurés en 2022 nous placent à la 20ème place, moins bien placés que le Royaume Uni… l’Allemagne occupant la 14ème place, et le Royaume Uni étant à la 17ème. lien

comme dit mon vieil ami africain : « dans la forêt quand les branches se disputent, les racines s’embrassent ».

le dessin illustrant l’article vient de indepest

Merci aux internautes pour leur aide précieuse

Olivier Cabanel

Articles anciens

un pognon de dingue

ces bras cassés qui nous gouvernent

pas de panique

et voici venu le foutur

la voiture électrique, une arnaque ?

pile poil

une farce énergétique

emporté par le fioul

Bayrou, le cocu perpétuel

la victoire en perdant

Macron dépouillé

ils narguent le monarc

la meute ou le troupeau ?

la panique En Marche

on a marché dans la REM2

En marche, premiers dérapages

Passée la Borne, y a plus de limite

qui sera le prochain 1er sinistre ?

restauration ou second en pire ?

la guerre des clans

bonjour les robots, adieu les humains

la victoire en perdant

la grande illusion

cette France qu’ils ont bradée

des sondages sans profondeur

lui président ?


Lire l'article complet, et les commentaires