Ces bras cassÚs qui nous gouvernent

par olivier cabanel
lundi 17 octobre 2022

Ils nous auront tout fait, nous prenant régulièrement pour des enfants, passant leur temps à faire le contraire de ce qu’ils disent, et étalant parfois une bêtise crasse.

La ministre de l’environnement semble bien placé pour prendre la tête de cette curieuse assemblée, si on tente d’analyser son discours lorsqu’en 2021, elle évoque « la magie des usines » : « lorsque tu vas sur une ligne de production euh...c’est pas une punition euh, c’est pour ton pays euh, c’est pour la magie... ». lien

Elle a remis ça récemment dans le cadre d’une interview où il était question de voiture électrique : sa pensée surréaliste lui fait dire que l’électricité n’est chère que lors des pics, et ajoutant que les gens ne savaient probablement pas qu’il fallait recharger les batteries... Un régal.

Olivier Véran n’est pas mal non plus...lorsqu’il adjure les français de « faire très gaffe face au vaccin  ». lien

Son morceau de bravoure étant les réponses qu’il donne à Laurence Ferrari, dans un numéro de langue de bois qui vaut son pesant de bananes. Lien

Et Quid de Gabriel Attal ?

Un champion en la matière...il accumule les gaffes, comme par exemple, lorsqu’il avoue qu’en violation du protocole de Minsk, la France a continué à armer l’Ukraine depuis 2014...lui permettant de pilonner le Donbass ! Lien

Il a excellé aussi dans une affaire de sushi, dans laquelle il a été renvoyé dans ses cordes, lors d’un concours d’éloquence. Lien

C‘est le même qui a conseillé de couper son moteur dans les descentes...sans imaginer les conséquences que provoqueraient ce genre de pratique.

Ce serait triste d’oublier la plus que célèbre Aurore Berger qui a émaillé notre vie de traits d’humour bien involontaires, et qui, nommée maintenant à France Télé ne comprend pas les critiques sur son arrivée dans cette institution, laquelle considère cette nomination comme l’entrée du « loup dans la bergerie ». lien

...son parcours atypique est moqué gentiment par les animateurs de « par Jupiter », Charline et Meurice, rappelant qu’elle a soutenu tour à tour Copé, Sarko, NKM, Juppé, puis finalement Macron. Lien

Mais à tout seigneur, tout honneur, et le chef de l’état brille régulièrement par des gaffes, même si elles sont parfois volontaires, comme quand il a déclaré qu’il avait « envie d’emmerder les non vaccinés »...(lien) et depuis le premier quinquennat il n’a cessé de multiplier les dérapages, traitant les français de fainéants, illettrés, les accusant de « semer le bordel ».

Pourtant il y a une donnée intrigante qui concerne le chef de l’état, cette manie d’utiliser des mots désuets, tombés pour la plupart dans les fosses de l’oubli...comme par exemple « antienne », « galimatias », « in petto », « crasse » (pris dans le sens grossier, lourd), « larcin », « logorrhée », « pique-bœuf », « thaumaturge », « poudre de perlimpinpin », « saut de cabri », « pantois », « carabistouille », « chicaya », « ça tombe comme à gravelotte », « j’ai passé l’hémistiche », « broutard », « croquignolesque »...bref, on finirait par supposer qu’il nous vient d’un autre siècle.

Finalement, ça n’est pas sans nous rappeler les temps anciens, ces temps où il n’y avait pas d’eau en été, pas d’essence en automne, et pas d’électricité en hiver, mais la première ministre a-t-elle le sens de l’humour ?

Pour finir avec les phrases macronistes, rappelons « ce pognon de dingue », qu’il utilisait pour qualifier les aides sociales, financées par la solidarité nationale, pour venir en aide aux plus démunis...sauf qu’il oubliait un autre « pognon de dingue », celui que l’état déverse généreusement aux grandes entreprises, sans la moindre contre-partie… 157 milliards par an, c’est ce qu’a révélé le Clercé (centre lillois d’études et de recherches sociologiques et économiques, information reprise par le blog « insoumission » le 13 octobre dernier. lien

Parmi les membres de ce gouvernement, il y a aussi ceux qui ne se prennent pas pour une m...e, tel Bruno Le Maire, dont les chevilles devraient avoir besoin de bandes molletières, et qui a déclaré : « je le dis très humblement, la compréhension des enjeux énergétiques actuels nécessite une pensée complexe qui n’est pas forcément à la portée des capacité cognitives du français moyen »….sur la question humilité, il semble que le bon ministre ait encore du chemin à faire. Lien

Cependant lui qui modestement s’attribue des « capacités cognitives fortes », devrait expliquer, avec d’autres membres du gouvernement, le choix qui est fait du tout électrique pour la voiture, laquelle nous prive une fois de plus de notre indépendance, puisque la grande majorité des véhicules, et des batteries, provienne déjà de Chine. lien

Quoi qu’il en soit, le 17 octobre, c’est «  la journée mondiale du refus de la misère » et c ‘est plus que jamais d’actualité,d’autant que l’on compte aujourd’hui 42000 enfants qui dorment dans la rue en France. lien

Comme dit mon vieil ami africain : « par pudeur, le riche se cache pour manger, et le pauvre pour avoir faim à son aise ».

Le dessin illustrant l’article est de Rust

Merci aux internautes pour leur aide précieuse

Olivier Cabanel

Articles anciens

pas de panique

et voici venu le foutur

la voiture électrique, une arnaque ?

pile poil

une farce énergétique

emporté par le fioul

Bayrou, le cocu perpétuel

la victoire en perdant

Macron dépouillé

ils narguent le monarc

la meute ou le troupeau ?

la panique En Marche

on a marché dans la REM2

En marche, premiers dérapages

Passée la Borne, y a plus de limite

qui sera le prochain 1er sinistre ?

restauration ou second en pire ?

la guerre des clans

bonjour les robots, adieu les humains

la victoire en perdant

la grande illusion

cette France qu’ils ont bradée

des sondages sans profondeur

lui président ?


Lire l'article complet, et les commentaires