FN : le front antinational

par PRCF
samedi 13 septembre 2014

Madame Le Pen a vendu la mèche : elle annonce qu’elle est prête à gouverner avec Hollande ! Et donc à rester dans l’UE, comme l’a confirmé M. Alliot lors d’un récent passage télévisé. Après avoir expliqué que l’Union Européenne était un carcan M. Le Pen s’en satisfait pour accéder au gouvernement, son objectif premier étant la « reprise en main » de la justice (et de tout ce qui lui résistera)..

En fait le FN ne cesse de mentir : son opposition verbale à l’UE n’est que poudre aux yeux pour tromper les électeurs et pour acheter sa place au pouvoir en jetant à la poubelle cette fausse promesse.

Madame Le Pen prône la dissolution de l’Assemblée : cette proposition est irresponsable si on est un opposant progressiste et antifasciste à la politique suivie par l’UMP et par le PS car en l’absence d’alternative progressiste qui profiterait de cette dissolution ? L’UMP ultra-thatchérienne, flanquée d’une aile FN : charmant ! Mais Marine Le Pen est prête aussi à se vendre à ceux-là dans une alliance bleue marine-brune que nous appelons l’UM’ Pen. Et là encore, le FN achètera l’accord en abandonnant toute perspective de sortie de l’euro et de l’UE. Ce qui compte en réalité pour ces gens, c’est d’écraser le mouvement populaire, en utilisant l’arme de la xénophobie.

Le FN tente, comme toutes les extrêmes-droites de tous les pays et de tous les temps, de se faire passer pour patriote.

Mais les faits sont têtus. Outre que l’histoire nous montre, avec quel sombre éclat, que ces gens-là ont toujours pactisé avec les ennemis de la France ou participé aux mauvais coups comme la guerre en Indochine ou en Algérie, qu’il ne fallait pas « brader » disait les Le Pen de l’époque, outre que diviser les travailleurs a toujours été leur rôle, outre qu’ils sont toujours contre le syndicalisme et les luttes populaires, le FN est aujourd’hui anti-patriote.

La preuve ? En Belgique le « parti-frère » du FN est le Vlaams belang et Marion Maréchal-Le Pen (ça ne s’invente pas…) nièce de la Chef est allé apporter le salut du Front à ces tristes sires. Le plus révélateur n’est pas l’acquaintance entre ces deux partis d’extrême-droite, ce qui est parlant c’est que le Vlams belang est un parti raciste anti-français qui veut discriminer les francophones belges et annexer une partie de la France « flamande » ! D’ailleurs la Libre Belgique fait part de commentaires de militants de ce parti particulièrement étonnés de recevoir une oratrice prononçant un discours en… français, langue honnie chez ces gens-là, et même d’une militante choquée car « persuadée que Marion Maréchal-Le Pen est une Wallonne »… De plus le FN soutient ainsi un parti qui réclame la Flandre française et donc le dépeçage de la France ! La même Maréchal-Le Pen n’a-t-elle pas demandé que les heures d’arabe dans les très rares écoles où elles sont dispensées à des primo-arrivants, soient remplacées par… l’anglais dès la Maternelle, c’est-à-dire en fait, l’anglais-langue maternelle qui est le programme linguistique de l’oligarchie capitaliste, qui a pris le français en grippe !

Le FN n’est pas plus patriote que ne l’était Pétain ou que les fondateurs suivants du FN : Léon Gaultier, ancien membre de la Waffen SS. Pierre Bousquet, ancien de la division SS Charlemagne. François Brigneau, ancien milicien. André Dufraisse, ancien PPF et LVF. Victor Barthélemy, ancien PPF et LVF. Roland Gaucher, ancien dirigeant des Jeunesses Nationales Populaires et Kollabo notoire.

Au même moment les vrais patriotes s’appelaient Duclos, Tillon, Ouzoulias, Epstein, Manouchian, Holban ou Landini (FTP-MOI), notre président, ou Pranchère (FTP), notre vice-président, ou Henriette Dubois, Jeanne Colette, nos camarades anciennes FTP…

Internationalistes et patriotes, les communistes du PRCF, mêlant les plis du drapeau tricolore de 1793 et du drapeau rouge frappé de la faucille et du marteau que NOUS n’avons pas renié, ne laisseront jamais dire aux fascistes et fascisants qu’ils ont une once de patriotisme. A l’inverse, nous mettons en garde contre la fausse extrême gauche qui, en stigmatisant le patriotisme au nom d’un faux internationalisme qui cache son ralliement à la construction européenne, ouvre en permanence un boulevard à la Le Pen.

Unissons contre l’affront national ! Et contre ceux qui le servent et qui s’en servent, PS, UMP, Union Européenne.
Unissons les républicains, les patriotes, les révolutionnaires dans un vaste Front anti-fasciste, populaire, progressiste et patriotique, préparons une grande manifestation populaire pour la souveraineté nationale et populaire, pour l’emploi et les acquis sociaux, contre Valls-MEDEF et l’UE atlantique et guerrière du grand capital.

source : site web du PRCF www.initiative-communiste.fr

http://www.initiative-communiste.fr/articles/luttes/fn-front-antinational/

Poussée du FN dans les sondages : contre l’euro fascistation, agir !

Un sondage du 5 septembre 2014 Ifop Figaro montre que le FN obtiendrait un score élevé lors d’élections si elles se déroulaient maintenant. Il obtiendrait entre 30 et 32 %. Le même sondage montre que Hollande serait éliminé dans tous les cas dès le premier tour, et le FN battu au second tour face aux candidats de droite, mais vainqueurs face à F.Hollande.

Le sondage évoqué ci-dessus n’a rien de surprenant. Hélas, à l’heure où la scandaleuse politique hollandienne pousse le peuple au désespoir et crée les conditions d’une crise politique explosive.

La « tenaille » qui prend le peuple français en étau entre le Parti Maastrichtien Unique (PS et UMP notamment) et l’UM’ Pen archi-réactionnaire en formation pourrait se refermer très vite sur notre peuple, menacé à la fois d’une offensive thatchérienne faisant table rase de TOUS les acquis sociaux, d’une décomposition finale dans l’Empire euro-atlantique, et d’une mise à mort des libertés démocratiques sous couvert d’ « urgence » nationale, etc. L’ergotage de certains progressistes sur l’existence ou pas d’une fascisation, quelle qu’en soit la forme, paraît aujourd’hui presque irréel : le peuple français n’a pas couru un tel danger depuis les années 30 et 40, d’autant que l’UE-OTAN soutient carrément des nazis en Ukraine et qu’elle se prépare à des guerres tous azimuts contre la Russie ou contre les Etats-nations du Proche-Orient, sous le couvert hypocrite de la « lutte antiterroriste ».

Plus que jamais la question est posée :

  • les mouvements franchement communistes parviendront-ils à mettre au second plan les querelles subalternes, à privilégier l’action communiste unie à la porte des entreprises ?
  • les syndicalistes dignes de ce nom vont-ils se fédérer par-delà leurs directions défaitistes pour organiser l’action et coordonner les résistances ?
  • les républicains progressistes vont-ils s’unir pour former à temps un nouveau CNR, un large Front Antifasciste, Patriotique et Populaire visant à la fois à briser la réaction et à sortir la France de l’euro, de l’UE et de l’OTAN pour permettre à notre pays de rompre avec la domination mortelle du grand capital et ouvrir la voie du socialisme.

LE PRCF ADJURE L’ENSEMBLE DES FORCES FRANCHEMENT COMMUNISTES ET PROGRESSISTES DE PREPARER RAPIDEMENT UNE IMMENSE MANIFESTATION UNITAIRE CONTRE VALLS-MEDEF, le fourrier de la réaction, pour l’emploi, les services publics, les salaires, la protection sociale, la paix et les libertés démocratiques.

LE PRCF PROPOSE A TOUTES LES ORGANISATIONS FRANCHEMENT COMMUNISTES ET PROGRESSISTES « euro-critiques » de travailler, par exemple pour le printemps, une grande manifestation des progressistes anti-UE. Ouvrons une perspective politique neuve avant que l’étau UMPS/UM’Pen n’ait broyé, voire déshonoré le pays de 1789, de la Commune, du Front populaire et du CNR.

http://www.initiative-communiste.fr/articles/luttes/poussee-du-fn-les-sondages-contre-leuro-fascistation-reagir/


Lire l'article complet, et les commentaires