La France est riche, mais la France est radine avec ses pauvres

par Pelletier Jean
mercredi 12 décembre 2012

Les premières mesures se dessinent, et semble bien dérisoires à l’aune des situations catastrophiques auxquels certains de nos concitoyens sont confrontés. Le Premier Ministre, Jean-Marc Ayrault a annoncé ce matin une hausse du RSA de 10% étalé sur 5 années, en plus de la revalorisation automatique liée à l’inflation. Ceci dit la mesure commencera à prendre effet en septembre 2013, en attendant….

Les commentaires aussi bien politiques que dans le milieu caritatif sont très critiques sur l’étroitesse de ces mesures. C’est vrai, en même temps cet effort là, la droite ne l’a jamais consenti, alors que la gauche le fait… en le faisant elle stigmatise la situation et s’expose aux critiques.

Qu’en est-il, exactement de ce Revenu de Solidarité Active (RSA) qui a remplacé le Revenu Minimum d’Insertion (RMI) ? Le mécanisme comprend deux volets : le premier appelé « socle » s’élève à 475 euros pour un célibataire sans enfants (un peu plus de 800 euros avec un enfant et 1 200 euros pour un couple avec 3 enfants), le second dit « d’activité » est en moyenne de 170 euros. Ce dernier s’applique dans le cas d’une reprise partielle de travail. Ce sont tout de même 2 millions de familles qui en bénéficient, sachant que tous les ayants droits au RSA n’en font pas la demande. Les jeunes de moins de 25 ans n’y ont pas droit. Selon une étude récente de l’Insee les 18-24 ans sont ceux dont le taux de pauvreté est le plus élevé. 21 % d’entre eux vivent avec moins de 880 euros par mois. Un jeune sur 5 est donc considéré comme pauvre !

Marisol Touraine Ministre des affaires sociales a relevé dans son discours d’introduction que cette pauvreté nous « claque comme une gifle » à la figure, que « "Plus de 8,5 millions de Français vivent avec moins de 964 euros par mois", "un Français sur cinq déclare avoir renoncé aux soins" pour raisons financières, "800 000 personnes ont recours à l'aide alimentaire ».

Le gouvernement doit, dans la journée faire d’autres annonces.

Sur le logement, il devrait annoncer 100 millions d’euros de plus sur l’hébergement des personnes en grave précarité. Cela représente seulement 8 000 places d’hébergement, là où les associations en demandaient 20 000.

En ce qui concerne la santé, le gouvernement a décidé de donner un tout petit coup de pouce en revalorisant le plafond d’accès à la Couverture maladie Universelle (CMU). Au ministère de la santé on estime que ce sont 500 000 personnes de plus qui devraient ainsi avoir accès à ce dispositif. Pour mémoire le plafond actuel est de 7 934 euros/an et ce sont 4,3 millions de personnes qui en bénéficient.

Mais qui sont ces pauvres ? La conférence a fait état d’un chiffre terrifiant pour un pays comme la France : Une personne sur sept souffre de la pauvreté !

Ce pays est riche, à la sortie de la guerre, complètement essoré, il a inventé entre autre la sécurité sociale pour tous.

Ce pays est riche. Monsieur Depardieu, qui prend des cachets énormes pour ses prestations artistiques, gagne tellement d’argent qu’il est concerné par la mesure provisoire du taux de prélèvement à 75 %. Monsieur Depardieu est riche. Il ne sait pas quoi faire de son argent. Mais Monsieur Depardieu part se réfugier en Belgique…

La pauvreté dans ce pays riche qu’est la France n’est plus un fait marginal. Toutes les catégories de la population sont concernées : bien sûre les familles monoparentales sont les plus nombreuses, mais on y trouve aussi des jeunes travailleurs, des étudiants (une étude a montré la progression de la prostitution chez les étudiants), des retraités, des familles à la rue, des travailleurs SDF…

A chaque tournant politique sa promesse, Nicolas Sarkozy avait, lui, promis de réduire la pauvreté d’un tiers, rien que cela ! En fait, à la fin de son quinquennat la pauvreté avait augmenté. De 2004 à 2010 le nombre de pauvre est passé de 7,4 millions à 8,6 millions !

La France est riche, les entreprises du CAC 40 pendant cette période ont spectaculairement augmenté leurs bénéfices et les « grandes familles de France » ont encore accru leur fortune, quitte comme la famille Mulliez (groupe Auchan) à s’exiler en Belgique !

La France est riche, le plafond du versement de l’allocation chômage est à 6 000 euros, ils sont quelques milliers à le toucher !

La France est riche, des familles un peu traditionnalistes aux revenus supérieur à 150 000 euros /an avec 5 enfants touchent 609,28 euros/mois de prestations familiales qui serviront à financer les vacances au ski.

La France est riche, elle verse 80% de ses prestations sans condition de ressources. Ainsi les fils de riches, étudiants bénéficient de l’allocation logement, et en font leur argent de poche, pendant que papa et maman bénéficient de la demi part fiscale pour payer moins d’impôts !

La France est riche, mais la France est radine avec ses pauvres. Monsieur Ayrault, téléphonez moi, pas besoin de faire une conférence pour cela, les mesures je les connais. On peut aisément financer une aide accrue significativement aux familles les plus pauvres sans que cela n’alourdisse le déficit. Il faut simplement faire un peu plus de justice sociale.


Lire l'article complet, et les commentaires