La politique anti-pauvres d’Anne Hidalgo, maire de Paris, au nom de la lutte contre la pollution automobile

par Marc Filterman
samedi 14 janvier 2017

RAS LE BOL DE LA MAIRIE DE PARIS

Lettre ouverte aux parlementaires du 10/01/2017

Les actes discriminatoires et anti-pauvres de la maire monarchiste de Paris.

Certains attendent avec impatience 2020 pour virer la monarque Anne Hidalgo, qui prépare le remplacement des pauvres sans dents par les riches bobos. Il est très drôle d'entendre le Président de la République François Hollande déclarer qu'il protège les faibles et les pauvres, pendant que ses élus et membres de son parti socialo-royaliste font tout le contraire. La reine socialiste Anne Hidalgo (voir photo très drôle, cherchez l'erreur), maire de Paris, met en pratique ses doctrines et ses petites guerres personnelles, qui vont contribuer à couler notre économie, et le Parti Socialo-Monarchiste lors des élections présidentielles de 2017. Avec en plus 30% d'élus corrompus comme le révélait un ex-adjoint de Manuel Valls, les politiques ne sont plus du tout en odeur de Sainteté. La maire de Paris Anne Hidalgo va aussi aussi contribuer à réduire le nombre des députés socialistes sur les rangs de l'assemblée nationale, ce que certains politiques n'ont visiblement pas compris. Quand en plus Anne Hidalgo dénonce le comportement autoritaire de l'ex-premier ministre, cela ne manque pas de sel, c'est l'hopital qui moque de la charité, surtout quand 168 maires dénoncent son comportement. En novembre 2016 des commerçants ont décidé d'attaquer les décisions de la mairie devant le tribunal administritif, en soulignant les risques de pertes économiques.

Il faut savoir que les villes qui pratiquent le harcèlement des automobilistes et qui suppriment les parkings, s'effondrent économiquement automatiquement. La ville socialiste de Lorient qui a eu Jean-Yves le Drian comme maire par le passé en est un parfait exemple, depuis que le parking central a été supprimé ainsi que d'autres. Depuis des dizaines de commerces ont mis la clef sous la porte. Quant au complexe Nayel non rentable qui a remplacé le parking gratuit, il a été revendu 1,3 milliard aux chinois, certains ont du y trouver leur compte. Certains ont voulu faire un coup avec des parkings souterrains payants (une habitute avec les élus proches des partis), c'est un fiasco, car les femmes seules et personnes âgées n'y mettent et n'y mettront jamais les pieds. On a aussi vu le cas du Mont Saint-Michel. Même les gens des environs ne viennent plus, tellement la circulation est compliquée et dangereuse dans Lorient/Keryado, avec des autobus qui circulent un coup sur les voies de droite, un coup sur les voies du milieu, sans parler des casse-gueules, des chicanes, des dos d'ânes, des arbres au milieu des routes, des ronds-points de deux mètres de diamètre en pavés (si, si ça existe), même les bus et camions ne peuvent en faire le tour. On a des routes où on est limité à 30 km/h sur des portions de 5 à 10 km, impossible de doubler les tracteurs ou même les vélos, et encore moins de faire marcher une économie locale dans ces conditions. On voit même un rond-point qui lui va lui être rééquipé avec des feux rouges, allez comprendre, un vrai cirque et gaspillage. Même les plus jeunes ne s'y retrouvent plus avec toutes ces voies qui se coupent et recoupent, c'est un vrai bordel. Il ne fait aucun doute que certains se sont beaucoup enrichis en méprisant les difficultés de la population locale, comme les sociétés d'entretien des routes et les promoteurs. D'ailleur tout le monde peut constater que les travaux et chantiers se multiplient dans la France entière toujours juste avant les électrions présidentielles, mais c'est juste un hasard.

La maire socialo-monarchiste de Paris pratique une guerre anti-pauvres, une politique discriminatoire contre les sans dents, qui va augmenter la fracture sociale et le gaspillage. Peut-être veut-elle transformer certains secteurs précis de Paris en city de Londres (enfin là, il y a du boulot avant d'y arriver, car il faudra aussi éliminer les braqueurs), où certains bénéficeront de laissez-passer pour circuler, surtout s'ils roulent en Bugatti, en Ferrari, ou en Rolls. Il manquera plus que la pancarte, "ZONE réservée aux RICHES" et "aux bobos". Votre voiture a été immatriculée avant le premier janvier 1997, vous n'avez plus le droit de rouler, c'est une entrave à la liberté de circuler, et une discrimination. De nombreuses voitures d'avant 1997 consomment beaucoup moins que les berlines de nos élus, je suis donc pour leur suppression. Je suis aussi pour la suppression des huissiers porte-paraluie de ces élues royalistes, cela fera des économies pour les contribuables sans dents.

Anne Hidalgo, reine de Paris, participe aussi sans en avoir l'air à l'enrichissement des dirigeants et actionnaires du lobby des constructeurs d'automobiles qui l'ont sans doute remerciée à Noël. Il est intéressant de noter que les maires et autres membres de leur famille ne sont pas soumis au DPI (Déclaration Publique d'Intérêts) contrairement aux parlemntaires. Ils peuvent donc avoir des actions chez les industriels et autres. La maire de Paris a en effet décidé sans la moindre concertation et en ignorant les rapports techniques d'interdire la circulation :

1- sur les berges de la seine, provoquant l'augmentation des embouteillages monstres ;

(et une augmentation d'une pollution monstre sur toutes les avenues parallèles aux berges résultat, la pollution s'est déplacée et a augmenté dans les quartiers d'habitations, et dans les villes en banlieue autour de Paris) ;

En comparant le mois de septembre 2015 et de 2016, les experts ont constaté que la circulation s'est dégradée.
Le temps de parcours a augmenté de 16 % vers Vélizy sur la rocade de l'A86.
Le temps de parcours a augmenté de 22 % sur le même axe entre Thiais et Créteil, et 28 % le matin.
Sur le périphérique les bouchons ont augmenté à l'ouest de Paris.
Le temps de parcours a augmenté entre 11 et 20 %, et le matin à 25%.
Sur certains quais, le trafic a augmenté de 51 %, soit un trajet avec 10 minutes en plus.
Le boulevard Saint-Germain, monte à 21 %, soit 7 minutes de plus.
Le XVe arrondissement, monte à 25 % de trafic en plus.

2- des véhicules des particuliers immatriculés avant le 1er janvier 1997 ;

(Les constructeurs de voitures et leurs actionnaires (peut être des élus) vont être contents, cela va faire augmenter leur ventes). Pourquoi le citoyen lambda devrait changer de voiture pour la mettre à la casse, alors qu'elle pollue beaucoup moins que les berlines avec chauffeur de la mairie de Paris ? Sans parler des berlines de l'assemblée nationale, les berlines du sénat, les berlines des ministères et autres. Puisqu'il faut polluer moins, respectons la demande de la maire de Paris, je suis pour la suppression des parcs automobiles de toutes ces institutions, cela allégera les dépenses publiques et fera baisser le racket des contribuables ;

3- des véhicules utilitaires légers immatriculés avant le 1er octobre 1997 ;

(qui ne peuvent d'ailleurs pas être remplacés par des véhicules hybrides et électriques, car il n'y en a pas, ou si peu. D'ailleurs on ne parle pas des voitures avec moteurs à air comprimé, dont l'inventeur a été contraint de s'exiler au Luxembourg suite aux tracasseries administratives françaises générées par nos élus, sujet jamais évoqué par la presse, ni même par les écologistes) ;

4- de deux catégories de deux-roues motorisées mis en circulation avant le 1er juin 2000 ;

(Certains doivent avoir les membres de leur famille qui sont vendeurs de 2 roues. Il serait intéressant d'enquêter)

5- des bus, cars et poids lourds immatriculés avant le 1er octobre 2001 ;

(La mairie de Paris se comporte comme une machine à taxer tout azimut. On ne compte plus les concessions de parking accordés à des sociétés privées. Après les VTC, on a appris le 20 décembre sur BFMTV que les chauffeurs de bus ont eux aussi décidé de mener des opérations escargots contre les mesures de la maire socialo-monarchiste de Paris. Ils dénoncent l'interdiction de rouler des anciens bus. Ils dénoncent aussi le prix d'une place de stationnement pour un bus de tourisme qui coûte 250 euros par jour sur Paris. Résultat, les chauffeurs de car préfèrent rouler à vide et polluer l'air de la capitale, parce que cela coûte moins cher de rouler que de se garer. Mais là la mairie n'est visiblement pas au courant de ce système. Mais que la maire de Paris se rassure, les riches touristes préfèrent désormais éviter de se rendre sur Paris pour éviter les attaques de diligences sur l'A1, à la sortie des aéroports et des gares. Ils préfèrent désormais aller dépenser leur argent à la city de Londres, c'est plus sûr. C'est vrai qu'en France on n'aime pas les riches, sauf que les riches de France sont en réalité maintenant des élus politiques et hauts fonctionnaires) ;

6- La maire Anne Hidalgo a décrété qu'il serait interdit d'utiliser tous les véhicules anciens ;

(Pour obliger les conducteurs et les professionnels à acheter des véhicules neufs et électriques. C'est une véritable discrimination et escroquerie, car les voitures hybrides et électriques ne permettront jamais de diminuer la pollution, ni même les maladies respiratoires et l'encrassement de nos poumons par des particules ultra-fines du type PM2.5. Anne Hidalgo maire de Paris a juste oublié de vous dire que ces particules sont en réalité générées aussi bien par les cheminées, les systèmes de freinage des rames de métro et des trains, que par les systèmes de freinage des avions, des véhicules routiers, y compris des véhicules électriques. Encore un beau mensonge fait pour enrichir les industriels et leurs actionnaires.)

Ces affirmations et mensonges par omission ont plusieurs objectifs :

faire augmenter les ventes de véhicules neufs,

faire augmenter les bénéfices des constructeurs automobiles,

faire augmenter les dividendes des actionnaires (y compris des élus),

faire augmenter les bénéfice des constructeurs des voitures électriques,

faire augmenter les bénéfice d'Autolib (non rentable actuellement) où est impliqué le groupe Boloré

mettre en place un système pour taxer les franciliens par un système de vignette.

7- Elle instaure une nouvelle taxe sous forme de vignettes ;

(qui sera obligatoire à partir du 15 janvier pour discriminer les pauvres qui n'ont pas les moyens de changer de voiture. C'est encore une preuve de plus du retour à l'ère Vichy) ;

8- Elle veut aussi réinstaurer une sorte d'Ecomouv pour identifier et taxer automatiquement ceux qui n'ont pas de vignette sur leur pare-prise ; Mais alors si vous n'habitez pas Paris, et que vous venez en déplacement de province, vous serez aussi taxés ? Qu'est ce que c'est que ce système inégalitaire et discriminatoire imposé par la reine Anne Hidalgo ?

9- Elle veut inciter les automobilistes à acheter des voitures électriques ;

(C'est à dire les riches qui ont les moyens. Question idiote, au hasard, quand tout le monde s'équipera avec des voitures électriques, et quand tout le monde branchera sa voiture en même temps en rentrant le soir après le travail, est-ce que nous n'allons pas planter le réseau EDF ? Ce n'est pas grave, la mairie de Paris taxera après ces gaspilleurs d'électricité !! Une voiture hybride n'est pas une voiture électrique, attention au piège.) ;

10- La multiplication des dos d'ânes fait augmenter la consommation du carburant, et l'usure des plaquettes de freinage parce que nous n'arrêtons pas de freiner et d'accélérer, ce qui augmente la pollution par des particules du type PM2.5.

11- Avec ces dos d'ânes, le taux de mortalité des patients transportés en ambulance à certainement du augmenter, mais là il n'y a pas eu d'enquête.

12- Avec la décision de baisser la vitesse, on augmente la consommation de carburant ;

(car les véhicules n'ont jamais été optimisés pour rouler à 30 km/h, surtout dans une montée, résultat, on consomme plus et on pollue plus) ;

13- Il faut signaler le rétrécissement de la largeur des avenues par les voies de bus ;

(Résultat, même pour sortir et quitter Paris, c'est devenu un véritable bordel. Que ce soit le cirque pour renter dans Paris, cela peut se comprendre, mais que ce soit aussi le bordel pour en sortir, là il y a un gros problème.

14- La politique routière absurde d'Anne Hidalgo génère chaque jour :

- une multiplication des embouteillages,

- des millions d'heures de travail de perdues sur la route,

- des pertes de plusieurs centaines de millions d'euros par jour,

- une forte augmentation de la pollution en raison des véhicules qui font du sur place,

- sans parler de la suppression des places, pour cause de travaux, vigipirate, et autres...

15- La maire royaliste de Paris veux que les français prennent les transports en commun. Le soir en heure de pointe les voyageurs sont entassés dans les wagons comme du bétail ou des sardines en boite. Il faut en plus rajouter que les métros sont sales, et que sur certaines lignes c'est une véritable puanteur. Encore faudrait-il qu'ils ne soient pas sous-dimensionnés, qu'ils ne tombent pas en panne, ou qu'ils ne soient pas en grève. En plus l'air du métro est malsain, car dopé au particules fines, raison pour laquelle les parisiens ont les poumons noirs, voilà une vérité très gênante qui est censurée par la mairie de Paris.

Elle affirme ensuite que les transports seront gratuits les jours de pollution. Elle a juste oublié de parler à la presse du coût de cette mesure, soit 23 millions d'euros de perte en 6 jours. Il faut aussi tenir compte de l'usure des voies et du matériel roulant non pris en compte.

16- Quant aux véhicules et bus électriques, c'est loin d'être au point, car il faut tenir compte du temps de recharge des batteries. Un autre gag technique a été dissimulé au grand public. Il avait été calculé il y a plus d'une dizaine d'années, que si on voulait mettre des routeurs (ADSL/box internet) partout, il fallait rajouter la puissance d'un réacteur nucléaire. C'est aussi le cas avec l'arrivée des compteurs Linky et concentrateurs.

Alors question à nos amis experts, combien faut-il rajouter de réacteurs nucléaires en prévision de l'arrivée des voitures électriques et bornes électriques ? Si tous les conducteurs rentrent en même temps du travail le soir, et branchent sa voiture électrique sur la borne de recharge, nous pouvons nous attendre à voir le réseau électrique s'effondrer par temps très froid, et par très forte chaleur. Chacun se rappellera que lors d'une période de canicule en 2003 il avait fallu refroidir certaines installation nucléaires avec des jets d'eau, un gag comique qu'EDF préfère oublier. Et là encore, le 12 janvier nous avons entendu dire lors des infos télévisées qu'avec 8 réacteurs hors service nous risquons d'être contraint d'acheter de l'électricité à l'étranger, alors de qui on se moque.

Mais ce n'est pas grave, on peut parier que la mairie de Paris trouvera la solution, quand les voitures électriques seront trop nombreuses, elle taxera les conducteurs parisiens qui auront acheté des véhicules électriques. Nos élus ont toujours réponse à tout, mais en taxant les français.

17- Alors qu'EDF s'inquiète en raison du froid à venir d'un risque de black-out sur son réseau électrique avec 7 réacteurs à l'arrêt, dès septembre 2018, un tram-bus électrique automatique sans chauffeur (ils iront pointer au chômage) circulera dans les deux sens sur les quais hauts de la Seine rive droite, pour remplacer la ligne de bus 72 entre l'hôtel de ville et le parc de Saint-Cloud. Cela va encore éliminer au moins de deux files de circulation, axe déjà très embouteillé, comme sur Massena. Résultat, là non plus on ne se rend plus dans les commerces de cette zone.

La monarque de Paris précise aussi qu'avant fin 2017, il sera créé des pistes cyclables sur les Champs-Élysées et la rue de Rivoli. Lors des pics de pollution, vous êtes invités à faire du vélo, et a augmenter les dépenses des caisses d'assurance maladie. La place du Carrousel à côté de la pyramide du musée du Louvre deviendra aussi piétonne, ainsi que certaines rues des 3e et 4e arrondissements.

18- Annonce du 11 janvier de la monarque Anne Hidalgo, elle dénonce la fraude au stationnement et déclare que les amendes passeront à 50 euros en janvier 2017 ;

(Très drôle, surtout quand on connaît l'efficacité des 1400 pervenches et le zèle des sociétés privées d'enlèvement des véhicules à moins que cela ne dissimule une opération de privatisation, de cession (comme pour les parkings), ou de sous-traitance, ou de contrat en régie à une compagnie privée. La mairie de Paris affirme que seulement 9% des automobilistes payent leur place aux horodateurs, encore un mensonge et une escroquerie de plus. Un constat d'huissier réalisé le 22/11/2016 par l'association 40 millions d'automobilistes montre que sur un échantillon de 86 places dans le XVe et le VIIIe arrondissement qu'au moins 60% des véhicules sont en règle. L'objectif révélée d'Anne Hidalgo est de faire rentrer 300 millions d'euros dans les caisses de la Ville, voilà, tout le monde a compris, c'est une histoire de fric en taxant les prolétaires. Pour Anne Hidalgo, "le premier défi" ce n'est pas l'écologie, mais taxer et remplir les poches de la mairie et des industriels, sans tenir compte des pertes économiques, on voit déjà ce que cela donne dans certaines villes. L'UDI-MoDem parisien soupçonne une «  seule recherche de ressources financières », peut être en prévision de la candidature d'Anne Hidalgo en 2022.)

19- Dernière lubie du 12 janvier lors des vœux à la presse, la reine de Paris Anne Hidalgo a déclaré qu'elle veut diviser par deux la circulation, réduire les espaces de circulation, doubler les amendes, voire les tripler, pour non-paiement des parcmètres, « On va continuer. Oui, Paris est une ville dans laquelle je souhaite diviser par deux le nombre des voitures polluantes et on va actionner tous les leviers ». Les franciliens faibles et pauvres que François Hollande prétend protéger vont peut être eux aussi actionner tous les leviers pour virer les élus de ce parti socialiste royaliste. Les français aimeraient eux aussi diviser par deux ou trois le nombre d'élus, voire même fermer le sénat. Je suis aussi d'accord pour le revenu universel, à la condition qu'il soit aussi appliqué aux élus, mais là, il ne faut pas rêver.

20- Autre gag dissimulée par la maire de Paris, on découvre que 50 km de parking sont neutralisés par Autolib qui ne payent rien en parcmètre. On découvre en plus avec le Canard du 4 janvier qui lui n'est pas frappé par la grippe aviaire, qu'Autolib est un fiasco car non rentable qui devra être supporté par les contribuables de 98 mairies, une mauvaise nouvelle de plus pour les sans dents. Quant au système informatique chiffré par de grand super-diplômés à 11 millions, il a fini à 66 millions d'euros. Les pertes supportées par le groupe Bolloré sont en effet limitées à 60 millions, alors qu'elles montent à 180 millions, vous avez deviné qui va payer la différence.

En conclusion

Avec cet article, nous allons voir débarquer les membres des cabinets de com du parti socialiste royaliste qui n'aime pas la vérité, les agents des officines de l'IE au service des membres du CAC40, et les trolls en tout genre pour essayer de contrer les affirmations gênantes de cet article et des autres à venir. Une rumeur s'est répandue selon laquelle Anne Hidalgo pourrait se présenter à l'élection présidentielle de 2022. Comme il vaut mieux prévenir que guérir, les français ont tout intérêt à conserver ces informations en mémoire, et à créer un front anti-Hidalgo en prévision de l'élection de 2022. Si la maire royaliste de Paris agit au niveau national comme elle a agi au niveau de la ville de Paris, cela promet quelques catastrophes économiques et techniques. En matière de mensonges tous nos dirigeants politiques détiennent la palme d'or comme tous les français ont pu le constater. Les révélations à suivre dans plusieurs autres articles ne vont pas arranger la crédibilité de la mairie de Paris. Cette politique de la terre brûlée va sans aucun doute contribuer à faire fondre à l'assemblée nationale les rangs socialistes, voire même ceux des verts. Il y a encore beaucoup de choses qui ont été dissimulées et qui feront l'objet de plusieurs autres articles sur les origines diverses censurées de la pollution parisienne.


Lire l'article complet, et les commentaires