La vérité sur J. ATTALI

par BACHAUD
lundi 5 octobre 2015

Il est très facile de démontrer que ce qui importe à J.Attali ce n’est pas comme il l’affirme pourtant, que la France aille mieux grâce à des réformes, c’est d’être de façon continue reçu dans les ors de la République....

Il est très facile de démontrer que ce qui importe à J.Attali ce n’est pas comme il l’affirme pourtant, que la France aille mieux grâce à des réformes, c’est d’être de façon continue reçu dans les ors de la République. Il fait tout pour cela : Conseiller de Mitterrand, ami de N.Sarkosy, il a aussi déclaré le 11.12.2014, au 7/9 de France inter : « Hollande est le meilleur président de la République depuis Mitterrand ».

J. Attali un homme du système qu’il feint de dénoncer. .

Son principal plaisir écrire des bouquins pour passer dans tous les médias grâce à ses nombreux réseaux et notamment pérorer sur les plateaux de télévision.

Sa dernière trouvaille préparer, pour la prochaine présidentielle, un projet politique complet parce que « la France doit agir ». Et il« n’exclut pas » de se présenter à la présidentielle en 2017 si personne ne voulait incarner sa proposition… Il a trop peur du peuple pour cela…

Il convient de relever ici sa coupable naïveté… feinte évidemment.

En effet sa déclaration implique que si N.Sarkozy, F.Hollande ou un autre déclarait vouloir incarner son projet il ne se présenterait pas et ferait donc « confiance » à ce candidat et appellerait donc les Français à voter pour lui. Cela est très curieux quand on lit dans un article d’ « Enquêtes et débats » :

« La pensée du jour de Jacques Attali

“ En France, comme dans beaucoup d’autres pays, la vie politique n’oppose plus, en fait, que trois partis :· celui qui pense que cela peut aller mieux demain (et donc qu’il faut faire des réformes) ;

· celui qui pense que c’était mieux avant (et donc qu’il faut tout défaire) ; enfin,

· celui qui pense que cela n’a jamais été, et ne sera jamais, mieux qu’aujourd’hui (et donc qu’il ne faut surtout rien faire)

En France, ce troisième parti est aux affaires depuis 30 ans, sous les noms successifs de gauche ou de droite.

Très peu de gens appartiennent au premier, trop souvent confondu avec le troisième. »

Depuis plus de 30 ans la droite et la gauche font des réformettes partisanes détricotées en partie à chaque alternance,mais les Français ne sont pas dupes !

En 2006, 93% des Français jugeaient urgent de mener des réformes en France (dont 54% très urgent). " (IFOP 16/05/2006 pour Acteurs publics).

En 2013 la désillusion était patente. Au même sondage les chiffres déjà énormes avaient augmenté avec 94% et 57%.

La droite et la gauche ne réformant pas et la France s’enfonçant peu à peu dans le déclin, les Français sont à plus de 82% favorables au principe du référendum d’initiative citoyenne.(Note)

Avec quelques 50 millions d’adultes, il ne fait aucun doute que le peuple dispose, en tout domaine, de toutes les compétences pour élaborer, et voter directement s’il le faut, les réformes profondes et justes dont la France a besoin.

Il suffirait de lui permettre de prendre la parole pour décider de ce qui le regarde par référendum d’initiative citoyenne.

De plus, le référendum d’initiative citoyenne, en toutes matières, inscrit dans l’article3 de la Constitution est la seule garantie et à 100 % que les promesses seront soit tenues soit soumises à référendum par des citoyens estimant bénéfiques de leur donner force de loi au plus vite.

Pourtant J. ATTALI est contre le référendum d’initiative citoyenne, il l’a écrit.. C’est comme ses « amis présidents » un « démophobe notoire » satisfait d’un système qui confisque le pouvoir aux citoyens entre deux scrutins de même niveau dès qu’ils ont mis le bulletin dans l’urne, ils ne sont plus rien.

Tous les démocrates doivent-au plus vite - créer un lien internet entre eux au moins en signant la pétition sur www.article3.fr n afin de pouvoir- le moment venu - être appelés à descendre dans les rues jusqu’à avoir arraché la promulgation du RIC avant 2017 évidemment..

Qu’on se le dise.

Note

- 82 % des Français souhaitent « pouvoir lancer des référendums sur les sujets de leur choix.. » ( Sofres pour « Lire la politique » du 12 mars 2003 ). http://www.sofres.fr/etudes/pol/310303_particpol_r.htm

- 88 % des Français pensent « qu’il faudrait faire un Référendum si un nombre élevé de gens le demandent » p. 112 dans « La Démocratie à l’épreuve » Gérard Grunberg (Presse de Sc-Po)

 


Lire l'article complet, et les commentaires