Les perruches Macron

par olivier cabanel
jeudi 30 juin 2022

Le « Macron 2 » commence bien...et au perchoir, ou ailleurs, d’étranges députées ont commencé à se manifester, avec leur lot de surprises parfois nauséabondes.

Nous ne sommes apparemment qu’au début de nos surprises, et les intéressées devraient largement battre leurs prédécesseuses, telle Sibeth, et quelques autres. lien

Aurore Bergé est l’une d’elles, et elle s’était déjà illustrée dans une affaire de manque de lits de réanimation : « plus il y a de lits de réanimation, plus il y a de personnes gravement malades, donc moins il y en a, mieux c’est  ». lien

Par la suite, elle a supprimé ce tweet au vu des dizaines de messages d’insultes qu’elle a reçu. Lien

Aujourd’hui, elle occupe le poste prestigieux de porte-parole de la macronie, et elle vient de frapper fort en déclarant que les frontistes étaient plus fréquentables que le rassemblement de la NUPES, allant jusqu’à assurer « qu’ils n’étaient pas républicains ». Lien

Pour valider sa position, elle a affirmé que le modèle à ne pas suivre était François Ruffin, celui là même qui se bat contre l’évasion fiscale, contre la fermeture des usines…et qui a ridiculisé le milliardaire Bernard Arnault, le champion des délocalisations, dans son film « merci patron ».

On aurait pu aussi évoquer les bourdes d’Amélie de Montchalin, mais, pas de chance pour elle, elle ne pourra plus en faire provisoirement, vu qu’elle a été recalée aux législatives, face à un militant de la Nupes. Lien

Au passage signalons que « les petits pas » dans le domaine de l’environnement, d’Agnès Pannier-Rutacher, comme « faire pipi sous la douche  », sont une plaisanterie par rapport à ce qu’il faudrait faire, comme l’explique Loup Espargfilière, dans les colonnes de Vert. lien

Il y a mieux, Yaël Braun-Pivet, nommée à la présidence de l’assemblée nationale, fait déjà des vagues, puisque c’est elle qui, en 2018, avait enterré la commission d’enquête sur l’affaire Benalla. lien

On le sait, l’extrême droite s’est invitée à l’assemblée, avec un groupe fort de 89 députés, et elle vient tout juste de faire des siennes, en la personne de José Gonzalez, qui a tenu des propos dévastateurs en défendant l’OAS, et pourtant soutenu par Le Pen qui a évoqué « un très beau discours, très digne, très républicain...  »., alors que son député affirmait que l’armée française n’avait pas commis de crimes en Algérie. lien

A gauche on commence justement à s’énerver, constatant que des élus du RN n’ont pu obtenir des postes importants grâce à l’appui manifeste de la droite et des marcheurs de Macron.

Décidément la « Renaissance » exhale des odeurs plutôt nauséabondes…

En effet, comment expliquer aujourd’hui que Hélène Laporte, et Sébastien Chenu, tous deux membres du parti d’extrême droite, aient pu obtenir des postes de vice-présidents à l’assemblée nationale ? lien

Seules l’apport de voix venues de la droite l’ont permis, ce qui avait déjà été constaté lors du second tour des législatives.

Nous aurions pu avoir bientôt confirmation de cette « porosité » entre droite et extrême droite lors de la nomination à la présidence de la commission des finances, comme l’explique Antoine Comte, et Thibaud Le Meneec, sur les écrans de France Télévision, qui explique comment le RN pourrait s’emparer de cette place, au détriment de la Nupes...lien

Fort heureusemetn, il n’en a rien été, la colère aurait été forte, et c’est bien Eric Coquerel, des insoumis, qui a emporté le morceau, au grand dam de la macronie, (et des frontistes) qui voit son influence reculer encore un peu plus. lien

Le RN s’en est un peu énervé reprochant à la macronie d’avoir laissé faire...prouvant un peu plus les liens encore opaques qui unissent le pouvoir, et l’extrême droite.

Décidément, on l’aura compris, le «  front républicain  » n’intéresse Macron que lorsque le RN pourrait lui faire de l’ombre, comme on l’a vu au second tour de la présidentielle, car comme dit mon vieil ami africain : « qui est souvent à la cour du roi, finit toujours par trahir ses amis ».

l’image illustrant l’article vient de futura-sciences

Merci aux internautes pour leur aide précieuse.

Olivier Cabanel

Articles anciens

Bayrou, cocu perpétuel ?

Macron dépouillé

ils narguent le monarc

la meute ou le troupeau ?

la panique En Marche

on a marché dans la REM2

En marche, premiers dérapages

Passée la Borne, y a plus de limite

qui sera le prochain 1er sinistre ?

restauration ou second en pire ?

la guerre des clans

travailler rend-t-il malade ?

des métiers à la con

j’aime pas les riches

travailler, moi jamais

rien faire c’est la conserver

bonjour les robots, adieu les humains

la victoire en perdant

la grande illusion

cette France qu’ils ont bradée

des sondages sans profondeur

lui président ?


Lire l'article complet, et les commentaires