Les retraitÚs seront les payeurs !?

par CHALOT
samedi 22 septembre 2012

Ce texte ne plaira pas à tout le monde... Son introduction va énerver certains lecteurs, tant pis, il faut qu'aujourd'hui on s'attaque aux vrais problèmes.

Je souhaite qu'un réel débat s'instaure.

Les médias vont parler de tout cette semaine, sauf de l'essentiel et notamment de l'attaque sans précédent qui se profile contre le pouvoir d'achat et contre les services publics.

Certains que je nommerai pas relancent leur croisade pour l'interdiction dans l'espace public du voile et de la kippa, oubliant par ailleurs volontairement la croix et autres signes....

Ce n'est pas l'enfermement des femmes dans un statut d'infériorité dans certaines religions qui leur pose problème, ils en ont cure, il leur faut trouver des « boucs émissaires » et poursuivre leur campagne xénophobe....

La laïcité, toute la laïcité doit s'appliquer, sans faiblesse.... Elle est aux antipodes de la stigmatisation d'une partie de la population.

Elle doit garantir la séparation des églises et de l'Etat et l'application de la loi, la même pour tous et pour toutes.

Aujourd'hui, l'urgence, elle est sociale et politique

Le gouvernement « socialiste » s'apprête à faire ratifier le traité de Bruxelles par le parlement.

Si ce traité est avalisé et accepté, il contraindra le gouvernement à réduire les dépenses publiques.

C'est un plan de rigueur de 30 milliards d'euros qui est programmé pour l'an prochain et aujourd'hui le gouvernement a les retraités comme ligne de mire.

La presse relaye la campagne avec des titres pleins comme le Parisien : « Les retraités sont-ils des privilégiés ? »

Le ministre des affaires sociales mène la danse en déclarant que « les retraités ne sont pas intouchables »

La Cour des Comptes publie un rapport sur la question et émet deux propositions :

Après avoir subi le gel des tranches de l'impôt sur le revenu et la suppression de la demi part pour enfant à charge, ils vont encore être pressurés.

N'oublions pas qu'avec le vieillissement, ils sont déjà les premiers visés par le maintien et même la multiplication des franchises médicales !

Les retraités ne sont pas des nantis, plus de la moitié d'entre eux touchent moins de 1300 €.

De nombreux couples vivent avec une seule retraite.

Beaucoup avec la crise aident leurs enfants et même leurs petits enfants.

La préconisation de la Cour des Comptes frise l'indécence :

A quand un rapport sur les avantages des magistrats et cadres de la Cour des Comptes ?, s'ils existent !?

NE TOUCHEZ PAS AUX RETRAITES !

NON A LA RATIFICATION DU TRAITE EUROPEEN !

LA POLITIQUE DE LA FRANCE NE DOIT SE FAIRE NI A LA BOURSE NI A BRUXELLES

Jean-François Chalot
 


Lire l'article complet, et les commentaires