Les syndicats ne sont pas morts, vive le syndicalisme indépendant !

par CHALOT
lundi 2 mai 2016

Les libéraux et leurs soldats du feu : les managers veulent aller au chevet des syndicats. 

Ils trouvent que trop peu de personnes sont syndiqués mais que par contre nos syndicats en France sont trop remuants…C’est-à-dire trop indépendants du pouvoir !?

L’article consacré par les échos au syndicalisme est révélateur

http://www.lesechos.fr/idees-debats/cercle/cercle-156534-les-syndicats-sont-morts-vive-le-syndicalisme-1217824.php

Ah si tous les syndicats étaient comme la CFDT, ou la CFTC !?

Malheureusement pour eux, la CFDT et la CFTC ne font pas recette et rassemblent peu de monde, y compris quand ils organisent des réunions en salle…..

Evidemment il reste des « prébendes » ou des habitudes comme celle qui consiste à faire que la CFTC ultra minoritaire dans tous les secteurs continue à présider la CNAF !?

Les patrons et leurs représentants officiels ou officieux aimeraient que l’adhésion syndicale soit obligatoire et /ou que les accords ne s’appliquent qu’aux syndiqués…..

C’est écrit noir sur blanc dans ce même article.

Eh bien NON ! le mouvement ouvrier a une histoire, des valeurs et des principes.

Le syndicalisme ouvrier est jaloux de son indépendance par rapport à l’Etat et au Medef et un représentant syndical ou représentant du personnel défend tous les travailleurs, syndiqués ou non syndiqués.

La prise de la carte doit être et rester un acte volontaire.

Je vais même plus loin et je ne suis pas le seul à le dire : il faudrait mettre fin à la réduction d’impôts concédée aux adhérents d’un syndicat, quel qu’il soit.

Ceci étant dit et répété, le syndicalisme a apporté beaucoup aux travailleurs et aux travailleuses.

Aucun acquis social n’aurait été obtenu et surtout maintenu si les syndicats, les vrais, les indépendants n’avaient pas été là.

Pour la première fois depuis plus de 20 ans, les deux branches du syndicalisme confédéré qui viennent de la vieille CGT de 1947, d’avant la scission ont manifesté ensemble.

La CGT et FO au coude à coude, c’est une donne positive, d’autant plus que ces deux centrales luttent contre la loi travail.

La très grande majorité des cortèges a repris les mêmes slogans : retrait pur et simple de la loi travail.

Il ne s’agit ni d’amender, ni de négocier quelques amendements.

Le fait que ces deux confédérations manifestent avec SUD et la FSU constitue une avancée considérable vers l’unité syndicale.

Nous n’en sommes pas encore à l’unité organique, même si celle-ci est demandée par de nombreux syndiqué(e)s…..

Nous sommes sur une bonne voie, restons-y !

Jean-François Chalot


Lire l'article complet, et les commentaires