« Manchester 5/22 » : Non ! Pas eux ! Pas ša !

par Bertrand Loubard
samedi 27 mai 2017

Récemment, Macron, martelait à propos des Le Pen : "Non ! Pas eux ! Pas ça ! [1] (1)". Guillon dans un célèbre sketch[2](2), sur France Inter, à propos du livre de Péan sur Kouchner, ironisait à propos des "Cousteau" et des "Abbé Pierre" : "Non ! Pas eux ! Pas ça !"... ? Après 14-18, 40-45 et la Shoah on disait déjà : "Plus jamais ça !". Aux assassinats de Lumumba et d'Allende les "progressistes" d'Afrique et d'Amérique Latine ont, eux aussi, pleuré : "Non ! Pas eux ! Pas ça !"

Mais maintenant et à "Manchester 5/22" ce ne sont pas des "adversaires diaboliques", ce ne sont plus des "saintes icônes", ce ne sont pas les tranchées, pas l'Holocauste, ce ne sont plus des assassinats géopolitiques dont il s'agit. Non, ce sont des enfants de chez nous qui "payent" un acte gratuit. Et légitimement nous crions : "Non ! Pas eux ! Pas ça !"

Mais pour Madeleine Albright[3](3) et les sanctions à l'encontre de l'Irak, la mort de 350.000 enfants de moins de 5 ans sur la décennie '90[4] (4)"c'était le prix à payer (sic ?)"[5](5). A Falludja (Irak : 2004-2013-2014-2016), à cause d'ADM inexistantes, le prix à payer pour l'utilisation de munitions à uranium appauvri a été la naissance de centaines de bébés monstres[6](6). Il y eu le prix à payer pour l'Arche de Zoé, pour les Orphelins d'Haïti, pour l'"adoption de faux orphelins" du Congo[7] (7). Au Rwanda [8](8) les enfants Hutus nés après le Génocide doivent demander pardon ou creuser pour le coltan et les diamants au prix de leur sang. En Europe, 10.000 migrants, Mineurs non accompagnés, (MINA) ont "disparu" dans la "nature" ! A quel prix ?! (+/- 50.000 US$ pour "traverser"[9](9))

Nous tous, les adultes, principalement riverains de l'Atlantique Nord, nous nous échinons à tenter de gagner des guerres pour ou contre ceci ou cela et à tout prix. Et ceux qui, même parmi nous, s'attaquent, directement ou indirectement, aux enfants accélèrent la violence dans sa spirale ascendante. Le premier de tous les crimes étant le crime contre la Paix ; le crime contre les enfants est le premier des premiers de tous les crimes. Il est un crime fondamentalement contre la paix[10](10) , cette paix que ces "enfants morts" auraient peut-être pu avoir la force de protéger, de porter et de gagner, si nous n'avions pas été, nous tous les adultes, aveuglés par le prix que représente le Veau d'or.

Soyez fiers, vous tous les proches de ces victimes :

Here's to you Nicholas and Bart
Rest forever here in our hearts
The last and final moment is yours
That agony is your triumph ![11](11)

 

 

 

[1] (1) http://video.lefigaro.fr/figaro/video/pas-ca-pas-ca-s-enflamme-macron-contre-le-pen-lors-de-son-meeting-a-arras/5412386331001/

[2] (2) https://www.youtube.com/watch?v=bejMzHhC4qM

[3] (3) http://fair.org/extra/we-think-the-price-is-worth-it/

November 1, 2001 Madelein Albright : "We Think the Price Is Worth It"

[4] (4) http://www.huffingtonpost.fr/didier-chaudet/embargo-iran_b_6853548.html

[5] (5) https://lijjeson.wordpress.com/2016/03/24/madeleine-albright-le-prix-a-payer/

[6] (6) http://www.dailymotion.com/video/xp2q7g_irak-les-enfants-sacrifies-de-falluja_news

[7] (7) http://www.sudinfo.be/1838255/article/2017-05-05/des-enfants-enleves-a-leur-famille-au-congo-ont-ete-adoptes-en-belgique

[8] (8) "Ndi umunyarwanda" http://jkanya.free.fr/Texte13/doublelangage061213.pdf

[9] (9) http://www.lalibre.be/actu/belgique/gros-coup-de-filet-a-bruxelles-arrestation-d-une-proxenete-nigeriane-a-la-tete-d-un-important-reseau-59144ececd702b5fbe8188d7

[10] (10) https://www.youtube.com/watch?v=aY90k2IL9zw et

http://www.lemonde.fr/idees/article/2016/11/01/le-vade-mecum-pour-la-paix-de-dominique-de-villepin_5023690_3232.html

[11](11)https://www.google.be/search?q=Parolles+Sacco+vansetti+Joan+Baez&oq=Parolles+Sacco+vansetti+Joan+Baez&gs_l=serp.3..0i8i13i30k1.6106.8311.0.8555.9.9.0.0.0.0.149.848.6j3.9.0....0...1.1.64.serp..1.8.775...0i13k1j0i13i30k1j0i13i5i30k1j35i39k1j30i10k1.ZOM0Yai9xuw

Ballad Of Sacco And Vanzetti - Joan Baez - Enio Moricone - Giuliano Montaldo


Lire l'article complet, et les commentaires