Non la barbarie !

par CHALOT
samedi 27 septembre 2014

« Le Collectif contre l'islamophobie en France" (CCIF), association militante qui jouit d'une certaine audience auprès des jeunes musulmans, s'est pour sa part « désolidarisé » de cette manifestation. « Nous refusons la culpabilisation systématique des personnes de confession musulmane  alors que celles-ci sont les premières victimes d'actes de barbarie à travers le monde », écrit dans un communiqué le CCIF. »

Ce collectif qui réunit des gauchistes qui ont une conception du féminisme particulière, faisant du relativisme culturel et qui est soutenu par des islamistes new look comme Tariq Ramadan n’a rien compris à la portée de cette manifestation.

Il était important, essentiel pour le « vivre ensemble » que des manifestations comme celle d’aujourd’hui devant la grande mosquée de Paris ait lieu.

Cette démonstration républicaine a montré que les personnes issues de l’immigration, de cultures différentes, croyants et non croyants condamnaient la barbarie islamiste.

Elle répond à tous ceux qui s’inquiétaient de voir le peu de réaction des musulmans anti intégristes.

Cette initiative hautement symbolique a permis à des personnes de se parler dans la rue, de faire des commentaires.

J’ai entendu des « c’est bien », « je vous l’avais bien dit qu’on n’ était pas comme ça », « les islamistes s’en prennent à nous, ils veulent qu’on fasse comme eux ».

Comme beaucoup de personnes j’ai entendu les commentaires de représentants religieux musulmans affirmant que le Coran était un livre de paix.

Ils ne m’ont pas convaincu ayant lu de nombreuses sourates et de nombreux versets.

Qu’importe ! Comme d’autres ce que je rejette ce n’est pas les hommes de telle confession ou de telle autre, ce que je rejette ce n’est pas la pratique d’un culte quel qu’il soit, ce que je rejette c’est l’intégrisme qu’il soit juif, musulman ou chrétien.

Je suis pour la séparation des églises et de l’Etat pour le droit d’avoir ou de ne pas avoir de religion.

Certains vont essayer de surfer sur cette initiative pour justifier les bombardements de puissances occidentales en Irak et en Syrie.

Leur combat n’est pas le nôtre.

Je sais comme de plus en plus de personnes que ce qui intéresse les impérialistes ce n’est pas la démocratie mais leurs intérêts géopolitiques.

L’intervention militaire risque de renforcer le camp de l’Etat islamiste.

Les combattants kurdes et beaucoup d’autres combattants anti intégristes ont besoin de notre soutien mais certainement pas d’une intervention militaire extérieure qui peut donner une aura aux islamistes.

Jean-François Chalot


Lire l'article complet, et les commentaires