Nous ne sommes pas de la mÍme famille !

par CHALOT
mercredi 5 avril 2017

Poutou a-t-il été incorrect -comme l’écrit Modératus- en refusant d’être sur la photo de famille le 4 avril 2017 ?

C’est quoi une photo de famille ?

Qu’est-ce qui lie Poutou, Arthaud et tous ces politiciens professionnels qui étaient hier sur le plateau ?

J’en ai assez de voir des élus de droite et de gauche se congratuler, se tutoyer presque, le presque est de trop car dans la communauté d’agglomération de Melun Val de Seine comme dans beaucoup d’autres, ils se tutoient presque tous.

Il faut établir une différence entre le débat et la congratulation.

Je regrette d’ailleurs que Nathalie Arthaud qui a été excellente hier soir n’ait pas, elle aussi refusé la « photo de famille ».

Qu’est-ce qu’il y a de commun entre un Fillon qui s’en met plein les poches et un chômeur ou un travailleur qui risque à tout moment de se faire éjecter ?

L’un est un nanti, l’autre un homme ou une femme qui risque à tout moment de se retrouver au chômage…..

Asselineau a été bon, il a su, preuves à l’appui, prouver la nuisance de l’Union Européenne…..

Il a énervé les européistes avec ses chiffres, tant mieux.

Poutou et Arthaud ont été très bons.

Le premier aurait parlé à la mitraillette… Il a été rapide dans son débit mais qu’importe au moins il n’a pas été dans le politiquement correct.

Nathalie a bien rappelé que nous étions dans une société de classes et que le débat sur les institutions était bien secondaire.

Le droit au travail est bien inscrit dans la constitution pour être bafoué.

Gérard Filoche, l’infatigable héraut de l’unité a rêvé tout haut que Mélenchon et Hamon allaient annoncer lors du débat un accord……

Cette déclaration impossible aurait tout changé mais hélas les égos et les divisions sont les plus forts.

J’aurais voté et fait voter pour le candidat unique d’une gauche, qu’il s’appelle Hamon ou Mélenchon…..

Malheureusement la présence de ces deux candidats qui n’ont même pas dialogué en public pour mettre à nue leurs différences et leurs convergences va les faire l’un comme l’autre se déqualifier pour le deuxième tour.

Déjà des voix s’élèvent pour le vote « utile » anti FN et anti Fillon qui serait un choix pour Macron.

Comme des centaines de milliers de travailleurs et de militants je n’irais choisir Macron ni au premier, ni même au deuxième tour.

La droite qu’elle soit teintée d’un rose très terne ou d’un gris bien prononcé reste la droite, libérale à outrance ou xénophobe, voire les deux.

Je voterai extrême gauche dimanche… Mon choix se porte sur Nathalie mais je pourrais choisir Poutou.

Jean-François Chalot


Lire l'article complet, et les commentaires