Pas de panique

par olivier cabanel
lundi 10 octobre 2022

Il est probable que c’est la pire expression qu’il faille employer si l’on veut vraiment rassurer les Français…

Et c’est justement les termes employés par le chef de l’état

Mais pourquoi paniquer ?

Les grèves se sont déclenchées dans les raffineries par les ouvriers qui, devant les profits mirifiques dégagés par leurs entreprises, demandent logiquement leur part du gâteau, ce qui leur est pour l’instant refusé en haut lieu...du coup, le pétrole vient à manquer...et les petits français font la queue devant les stations services, remplissant du coup des jerricans au cas où…

Mais pourquoi paniquer ?

D’ailleurs comment pourrait-t-on douter de la parole d’Olivier Véran, qui déclarait le 5 octobre : « pas de pénurie, mais des tensions temporaires qui touchent environ 1 station sur 10  »...lien

On ne demande qu’à le croire, mais on n’a pas oublié que c’est ce même Véran qui avait affirmé qu’il n’y avait pas de pénurie de masques…

Et puis, bientôt la dernière trouvaille de la macronie sera en place : la voiture électrique.

La ministre de l’environnement devrait parfaitement nous rassurer (avec un humour probablement involontaire), sur la légitimité de la voiture électrique, nouvelle panacée qui devrait remplacer sous peu tous les véhicules thermiques. vidéo

Sauf que la voiture électrique, au-delà du fait qu’elle est dépendante du nucléaire, pose aussi un décoiffant problème de batteries, celles-ci utilisant généralement du lithium, cette terre rare, mais aussi dangereuse, puisqu’elle explose au contact de l’eau, comme on peut le voir dans cette vidéo.

Mais ne paniquons pas…

On sait que Macron a teinté de vert l’industrie nucléaire qui serait « propre » et nous rendrait « indépendants » énergétiquement, sauf que l’uranium qui fait tourner les réacteurs vient d’ailleurs et surtout pas de France.

Hélas, depuis des mois, les réacteurs ferment ou tournent au ralenti, la corrosion ayant abîmé la tuyauterie pourtant garantie inoxydable, alors qu’elle sert à refroidir le dit réacteur.

Début septembre 31 réacteurs étaient arrêtés sur les 56 du pays. Lien

La ministre Borme leur a demandé de redémarrer au plus vite... espérons que les réacteurs vont lui obéir...

Alors pourquoi paniquer ?

D’ailleurs le gouvernement vient de prendre des mesures « radicales » pour nous permettre de passer l’hiver, avec en ligne de mire la volonté de baisser de 10 % notre consommation, à coup de « télétravail » de moins d’eau chaude, de réduction de la vitesse, de baisser les températures des appartements et des entreprises etc. lien

Il est aussi question de ressortir le « serpent de mer » d’en finir avec les « passoires thermiques »… avec 2 milliards à la clef.

Alors pourquoi paniquer ?

Sauf que ceux qui se sont penchés sur la question affirment que ces 2 milliards sont très largement insuffisants, et qu’il en faudrait au moins 5 fois plus.

Certains affirment même que la facture pourraient monter jusqu’à 40 milliards. lien

D’ailleurs la loi climat du 8 novembre 2019 avait déjà décidé de lutter contre ces fameuses passoires thermiques, qui concerneraient près de 5 millions d’habitants...étaient alors prévus des primes maximum de 500 € pour les ménages aux revenus très modestes, ce qui est très peu pour au moins mettre du double vitrage partout, sachant qu’il en coûte au moins 1000 € la fenêtre...lien

L’union sociale pour l’habitat a commencé à faire ses comptes, et affirme que d’ici 2034, les bailleurs sociaux devront avoir rénové au moins 1,16 millions de logements sociaux, soit 38 % du parc social, avec un coût évalué jusqu’à 70 000 €.

Une autre mesure gouvernementale consiste à menacer les propriétaires de les empêcher de louer leurs appartements s’ils ne respectent pas les normes destinées à améliorer les performances énergétiques.

Décision qui pourrait avoir des effets pervers, le propriétaire préférant ne pas engager des sommes folles pour rénover leurs appartements, et donc créant encore plus de sans-logis, ou de mal logés.

S’il faut en croire la Fondation Abbé Pierre, en 2020, il étaient encore plus de 4 millions de français mal logés, et 300 000 sdf. lien

Mais ne paniquons pas...

Rappelons tout de même les promesses du candidat macron, avant le début de son 2ème mandat : augmenter la cadence des rénovation des logements, en passant à 700 000 maisons et appartements par an.

La réalité est moins glorieuse.

En 2020, seulement 250 000 l’ont été, tout comme les années précédentes…lien

En 2021, on peut souligner le bel effort qui a permis la rénovation de 644 000 rénovations...sauf que notre pays comptait encore fin 2020 près de 5 millions de passoires thermiques. lien

Il faut tout de même songer que si ces passoires disparaissaient, elles permettraient d’économiser 10 milliards par an...lien et donc beaucoup de gaz et de pétrole.

Donc pourquoi paniquer ?…

Quant à la situation juridique de certains membres de ce gouvernement, pas de panique non plus, puisque la plainte déposée contre le directeur de cabinet du président de la république début 2020 n’a déclenché qu’une mise en examen 33 mois après.

Cette mise en examen n’a pas ému Macron qui a décidé malgré tout de ne pas se séparer de son secrétaire général…

Pareil pour le ministre de la justice, mis lui aussi en examen, et prié de rester à son poste malgré la règle édictée par le chef de l’état : « tout ministre mis en examen devra démissionner ». lien

Mais pourquoi paniquer ?

Concernant la guerre en Ukraine, notre petit président a rencontré Poutine à plusieurs reprises et affirme que ses interventions ont été efficaces…

On ne demande qu’à le croire...

Au delà de la pénurie annoncée, énergétique ou alimentaire, de l’inflation qui s’invite, des conflits divers ou variés, y aurait-il des raisons de s’inquiéter ?

De toute façon, la quasi totalité du gouvernement est en Algérie, pour « resserer les liens entre les 2 pays », mais surtout pas pour parler du gaz algérien…lien

Alors pourquoi s’inquiéter ?

Mais revenons à l’essentiel et essayons de comprendre comment on pourrait faire à la fois de la sobriété, et résister à la récession ?

S’il faut en croire la banque centrale, l’activité économique du pays, pourrait subir soit une hausse de 0,8 % ou un repli de 0,5 %, c’est à dire en clair que la récession est en vue… lien

Or sobriété veut dire freiner sa consommation...et on voit assez mal comment concilier sobriété et augmentation de la consommation ?

Cerise sur le gâteau, face à l’exponentielle montée des prix de l’énergie, nombre d’entreprises tournent au ralenti, quand elles n’ont pas mis la clef sous la porte. lien

Cela fait partie sans doute du fameux concept macroniste du « en même temps », sauf qu’il manque cruellement de réalisme.

C’est ce qu’a confirmé récemment la ministre de l’environnement, déclarant : « on ne demandera jamais à des Français en situation de sobriété subie de faire des économies  ». lien

Comme dit mon vieil ami africain : « la connerie, c’est comme l’argent pour certains, plus ils sont cons, et plus ils veulent le faire savoir ».

Le dessin illustrant l’article est de Babouse

Merci aux internautes pour leur aide précieuse

Olivier Cabanel

Articles anciens

et voici venu le foutur

la voiture électrique, une arnaque ?

pile poil

une farce énergétique

emporté par le fioul

Bayrou, le cocu perpétuel

la victoire en perdant

Macron dépouillé

ils narguent le monarc

la meute ou le troupeau ?

la panique En Marche

on a marché dans la REM2

En marche, premiers dérapages

Passée la Borne, y a plus de limite

qui sera le prochain 1er sinistre ?

restauration ou second en pire ?

la guerre des clans

bonjour les robots, adieu les humains

la victoire en perdant

la grande illusion

cette France qu’ils ont bradée

des sondages sans profondeur

lui président ?

 


Lire l'article complet, et les commentaires