Pas touche la loi du 15 mars 2004 !

par CHALOT
lundi 17 mars 2014

Ils reviennent, tous ces faux laïques de toutes obédiences qui n'ont pas digéré la loi du 15 mars 2004.

Ils repartent pour un combat douteux..... En écho, les xénophobes et autres identitaires qui rejettent les musulmans remettent de leur côté le couvert...

Comme beaucoup je rejette et combats avec la même force les racistes et les intégristes !

Des adeptes de la laïcité pour tous, de la laïcité ouverte ou moderne, c’est-à-dire d’une laïcité à géométrie variable ont lancé une pétition nationale à l’occasion de l’anniversaire de la loi du 15 mars 2004 pour demander son abrogation…rien que ça.

Ils peuvent se réclamer de la laïcité, ils ne tromperont personne

Ce lancement d’une offensive de communautaristes d’origines différentes, certains étant « gauchiste », d’autres indigènes de la République ou « conciliateurs » va remettre en selle, ironie mordante de l’histoire, les xénophobes qui eux, s’en prennent aux musulmans et non aux islamistes.

La loi du 15 mars 2004 d’interdiction du port de signes religieux ostensibles à l’école publique a permis d’apaiser les conflits, de faire reculer les intégristes et de permettre de garantir l’égalité des droits entre filles et garçons.

Beaucoup d’enseignants se rappellent de ces manifestations bruyantes de religieux manifestant devant les écoles.

Beaucoup d’enseignants se rappellent aussi de la tenue de ces conseils de discipline avec au bout des interventions au tribunal administratif puis au Conseil d’Etat.

Beaucoup d’enseignants n’ont pas oublié cette période où des familles refusaient que leurs enfants assistent à tel cours et remettaient en cause la mixité.

La loi du 15 mars 2004 a donné un coup d’arrêt aux offensives des islamistes.

Lorsque cette loi a été adoptée, ceux-là même qui aujourd’hui relancent la polémique ont prédit que ce texte allait conduire à une déscolarisation massive de jeunes filles.

Ce ne fut pas le cas.

Ce ne sont que des dizaines de filles qui sont parties des établissements publics et non des centaines et des centaines, d’ailleurs le texte de la pétition publiée n’avance pas de chiffres et pour cause….Les initiateurs de ce texte qui avancent d’ailleurs à visage masqué –il n’y a pas encore de noms d’organisations impliquées- semblent ignorer les effets bénéfiques de cette loi.

Voici le texte de cette pétition anti-laïque :

http://blogs.mediapart.fr/edition/laicite/article/120314/nous-demandons-l-abrogation-de-la-loi-dite-sur-le-voile-l-ecole

Faut-il rappeler que les pétitions du début des années 2000 demandant l’application de la laïcité à l’école avaient été signées par de nombreuses jeunes femmes issues de l’immigration ?

A juste titre elles expliquaient qu’une « tolérance » risquait de réconforter les religieux avec comme conséquence l’organisation d’une pression sur les familles pour qu’elles voilent les jeunes filles.

Les laïques, c’est-à-dire celles et ceux qui se prononcent pour la séparation des églises et de l’Etat et pour l’égalité des droits dans le respect des lois de la République sont prêts, j’en suis certain à défendre cette loi et à s’opposer aux communautaristes.

Jean-François Chalot 


Lire l'article complet, et les commentaires