Pompimou et la légende du « Siècle »

par Gérard Luçon
mercredi 4 juillet 2012

(avec tout mon respect à Victor Hugo)

Après la bataille

Pompimou, sombre héros au sourire si doux,
Suivi d'une Valérie qu'il aimait entre tous
Pour son air royal et ses tweets de taille,
Etait en pédalo, le soir d'une bataille,
Dans une mare pleine de pauvres sur qui tombait l’impôt.
Il lui sembla dans l'ombre entendre un faible rot.
C'était un UMP de l'armée en déroute


Qui se traînait sans glands sur le bord de la route,
Râlant, brisé, livide, et mort plus qu'à moitié.
Et qui disait : " A l’aide ! Marine, par pitié ! "
Mon père, ému, tendit à Valérie fidèle
Un stick de Carambar pendu à sa ceinture,
Et dit : "Jette cette obole à ce pauvre blessé. "
Tout à coup, au moment où Valérie baissée
Se penchait vers lui, l'homme, clone de Morano,
Saisit un pistolet et le brandit très haut,
Et vise au front mon père en criant : "Caramba ! "
Le coup passa si près, le sombrero tomba,
Et le pédalo fit un écart en arrière.
" Donne-lui un second carambar ", dit mon père.

 

C’est ainsi qu’est née la légende de Pompimou, le général Carambar, le Zaparétro du billard américain, l’homme qu’a vu l’homme qu’a vu l’homme qu’a vu Angela Vafenmerkel (pour les italophones). Celui qui de président normal est devenu président insipide. Incolore, inodore et sans saveur il ne fait que reproduire la politique externe de son prédécesseur, le pro-sioniste Nicolas le Hutin, et comme à chaque fois que les socialistes ont eu le pouvoir il est capable de faire même pire en matière d’agression contre des pays étrangers, de matage de rébellions ou de mouvements de résistance, voire même en faisant tirer sur la foule de mineurs grévistes comme son illustre idole, Guy Mollet. D’ailleurs ce ne sont pas les sionistes qui manquent au gouvernement, exit « The perv », la relève est déjà en place !

Il convient de rappeler d’ailleurs que seul Sarkozy a entraîné la droite française dans des guerres coloniales depuis 1945, jusqu’alors (si ma mémoire est bonne) jamais notre droite ne s’était salie les mains comme l’ont fait les centristes et les socialistes entre 1945 et 1995, date de la fin du mandat de l’homme à la Francisque.

Maintenant le rapport de la Cour des comptes sur l’état de nos finances est tombé. Incroyable, l’équipe de Sarkozy n’a pas fait pire que ce que nous savions, elle a juste continué à privilégier les riches et à niquer les pauvres, et bien entendu à endetter de plus en plus notre pays. Pompimou est aux abois et il va nous pondre un tour de vis sans argument sérieux, ainsi il va signer tous les traités qui suivent et font fi du résultat du référendum de 2005, ce qui me permet de rappeler cet article que j’ai commis entre les deux tours de la présidentielle, du style « les baisés comptez-vous » … voir lien : http://www.agoravox.fr/actualites/politique/article/6-mai-2012-une-simple-histoire-de-115301

la photo jointe est une proposition de nouveau job, type contrat aidé, pour les jeunes qui au lieu de se faire "ch.er" dans la salle d'attente de pôle-emploi ; pourraient aisément remplacer ces horribles sanitaires en plastique vert qui nous polluent la vue et l'odorat


Lire l'article complet, et les commentaires