Quand le ministre Peillon fait sa propagande sur le site de l’Úducation nationale...

par Coeur de la Beauce
mercredi 18 septembre 2013

On n'est jamais mieux servi que par soi-même. Vincent Peillon l'a bien compris et pour vendre ses réformes il n'hésite pas à utiliser les moyens de communication les plus efficaces, à commencer par le site du ministère de l'éducation nationale www.education.gouv.fr, education et non pas éducation... réforme des rythmes scolaires compliquée, bâclée et coûteuse qui ne correspond à aucun modèle de ce qui se fait chez nos voisins européens. Réforme refusée par le conseil supérieur de l'éducation. Réforme vendue à coups de mensonges et de sophismes (fable des chronobiologistes). Réforme non appliquée par 80% des communes françaises... 

Alors il fallait mettre le paquet pour vous convaincre amis internautes. Trois vidéos ont ainsi été produites et diffusées sur le site ministérielle (coût pour le contribuable de ces pubs ?) en mettant en scène notamment des directrices d'école comme la dame ci-dessous :

http://www.dailymotion.com/video/x11mx9k_nouveaux-rythmes-scolaires-a-grenoble-temoignage-de-mme-jocelyne-gougou-directrice-d-ecole_school

Rappelons que les directrices d'école ne sont pas chef d'établissement. Que Jocelyne sort du devoir de réserve pour promouvoir une action de son ministre et qu'elle parle pour elle... je n'ai pas encore rencontré de parents et d'enseignants validant les décrets Peillon. Jocelyne nous explique que grâce à la réforme les enfants sont plus "zen" en classe et le climat plus détendu... étrange. La vidéo ne montre pas qui s'occupe des enfants en dehors des heures scolaires (animateurs de 20 ans payés à la vacation ?), ce qu'en pensent les familles et les maitresses d'école chargées de classe (Jocelyne est directrice d'une école dans une grande ville, elle a donc une décharge). Et surtout, encore une fois, ce qu'elle prétend sur la semaine de quatre jours est faux et non prouvé : AUCUNE étude n'a montré que les résultats des enfants aux évaluations CE1, CM2 ou d'entrée en 6ème étaient liés aux rythmes scolaires imposés à l'élève. Au contraire dans trois communes du 93 où j'ai officié et qui appliquent le système "Darcos" depuis quinze ans les résultats étaient meilleurs... je mets au défi quiconque de prouver le contraire preuves pédagogiques à l'appui !

La vidéo pré-citée est donc tendencieuse et malhonnête. A l'époque où des maitresses d'école sont quotidiennement agressées et insultées dans certains quartiers et qu'on leur demande de la boucler au nom de devoir de réserve la démarche de l'équipe Peillon laisse songeur... droit d'expression à géométrie variable ? Après tout la déclaration des droits de l'homme au programme des classes de CM2 enseigne que la liberté d'expression est un droit et un devoir, dont j'use personnellement pour vous informer et vous inciter à réagir. 

Car quand un ministre en est réduit à faire de l'auto-promotion c'est qu'il n'est pas en confiance, et c'est bon signe. Tous ceux qui combattent sa réforme depuis le début y verront un signe d'inquiétude de sa part. Je ne salue pas ma collègue Jocelyne et je la plains. Comment va-t-elle gérer le périscolaire de son école ? L'envolée probable des arrêts de travail de ses collègues en fin de semaine (au fait, saviez-vous que la coupure du mercredi a été instituée d'abord pour enrayer les épidémies scolaires hivernales...) ? Comment justifiera-t-elle que ses élèves n'auront pas plus progressé avec le nouveau système ? Il est vrai que comme par hasard les évaluations CE1 et CM2 ont été supprimées... il sera donc difficile de comparer. De même les notes chiffrées passent à la trappe : comment pourra-t-on faire des statistiques ?

Mais positivons, il nous restera le sourire épanoui de Jocelyne et sa bonne bouille réjouie. Voilà une enseignante heureuse, polie, poltiquement correcte et proche des idées de son ministre. Peut-être qu'une place lui sera accordée sur la liste du PS aux municipales à Grenoble ? A moins qu'elle ne soit déjà au conseil municipal ou proche de ses membres... que je suis médisant ! Si j'étais socialiste, bien sage et soumis comme elle j'aurais eu moins de problèmes ses seize dernières années. J'ai toujours accepté les classes difficiles, je suis passé dans les écoles où les amis de Jocelyne ne voulaient pas aller. Car les conseilleurs ne sont jamais les payeurs : ceux qui donnent des leçons dans les medias officiels sont rarement des modèles et des bêtes de travail. J'ai toujours respecté mes élèves et leurs parents des quartiers du 9-3 : ils n'étaient pas responsables d'une situation où une classe politique irresponsable les a conduits. Cette même classe politique qui a décidé d'en finir avec l'école, en utilisant tous les moyens nécessaires y compris la propagande.

Le sourire de Jocelyne ne trompera personne. Il a d'ailleurs un côté salvateur, il nous amuse nous aussi... Monsieur Peillon, lui, sourit-il encore en privé ?


Lire l'article complet, et les commentaires