Que ceux qui ont travaillé plus de 40 ans lèvent le doigt !

par Jean de la Beauce
samedi 13 juillet 2013

Il y a quelques temps je discutais de la question des retraites avec un senior à la terrasse d'un bar parisien. Un monsieur septuagénaire, bon vivant et en bonne santé qui fustigeait (un défaut très franchouillard) la paresse des jeunes. Après lui avoir donné quelques repères sur le chômage des jeunes je lui demandais quelle fut sa profession... et il me répondit qu'il fut agent de la SNCF, qu'il prit sa retraite à... 53 ans ! Faites ce que je dis pas ce que je fais. Je lui fis remarqué qu'il était gonflé de militer à l'UMP et de vouloir pousser les jeunôts à trimer jusqu'au cimetierre, il ne m'a pas répondu. Ce n'était pas la première fois que j'avais affaire à ce type de concitoyens, je me souviens ainsi d'un ex-militaire parti à la retraite à... 40 ans ! Monsieur était bénévole dans un parti où il se vantait d'être un "bosseur". Faire du bénévolat quand on a une rente derrière soi cela aide.

Je me permets donc amis internautes de vous prendre à témoin. Connaissez-vous un ancien qui a réellement trimé - à une époque passée où rappelons-le il y avait le plein emploi ou presque - et qui aujourd'hui se préoccupe du triste sort de nos cadets ? Moi non, à part un brave cultivateur breton qui touche malgré tout ce que l'on dit des rentes confortables (le monsieur possède et loue quatre maisons !). On a coutume de dire que quand quelqu'un a souffert il ne fait pas subir aux autres ce qu'il a subi... 

De plus rappelons que la retraite à 60 ans existe depuis 1981, qu'elle fut une bonne chose puisqu'elle permit de prolonger l'existence des individus : plus on travaille vieux, plus on réduit son expérence de vie... toutes les études l'ont montré. Que ceux qui en ont bénéficié ne l'oublie pas. Ils sont pourtant nombreux les mythomanes qui vous parleront de leurs 50 ans de labeurs ! Quid ? Un papy de 75 ans d'aujourd'hui parti à la retraite à 60 ans aurait donc commencé à travailler à 10 ans ??? Messieurs les seniors arrêtez de vous moquer du monde... Les jeunes aussi en bavent. Etudes souvent inutiles, peu de débouchés, société fermée, difficulté d'accès au logement etc. dans mes précédents articles j'attirais l'attention sur ces problèmes. Marrant : il faudrait relever l'âge des internautes distribuant des "moins" à ce type d'opinions... En tant qu'ainés ils ont pourtant rappelons-le un rôle d'exemple pour les jeunes, qu'ils ne donnent pas, égoîsme post-soixantuitard néo-libéral oblige.

Ils ont pourtant connu la prospérité économique. Les logements bon marché, ceux de fonction pour certaines catégories professionnelles (les instituteurs par exemple, droit supprimé depuis 20 ans...), le plein emploi pour peu qu'ils aient fait quelques études par ailleurs gratuites à l'époque. Pour notre génération de l'après "chute du mur de Berlin" nous eûmes droit aux études dans des facs bondées, aux petits boulots pénibles, au stress des examens en tout genre, à l'explosion du coût de la vie et aux conditions de travail (une fois intégrés) dégradées... 

En conclusion les seniors peuvent garder leurs leçons de morale professionnelle, ils n'étaient pas plus trimeurs que les jeunes, bien au contraire... d'ailleurs TOUS ceux qui se vanteraient dans les commentaires ci-dessous de nous expliquer qu'ils furent de rudes travailleurs seraient de sacrés hypocrites. S'ils souhaitent s'engager en politique alors qu'ils fassent front commun avec la jeunesse, certains le font je le sais... pour d'autres partis à la retraite à 55 quand ce n'était pas 50 ans... je vous souhaite une bonne journée.


Lire l'article complet, et les commentaires