Référendum sur l’UE au Danemark

par eau-du-robinet
samedi 5 décembre 2015

Les Danois ont rejeté, ce jeudi 3 décembre 2015, un référendum qui portait en gros sur la question : Plus ou moins d'Europe pour les Danois ?

Les Danois ont voté NON et rejettent l'idée d'abandonner plus de leur souveraineté !
Plus de 53% pour le "non" avec une participation estimée autour de 70%.
Le non a été notamment défendu par l'extrême gauche et le Dansk Folkeparti (Parti du peuple danois).


Kristian Thulesen Dahl, le président du parti politique Dansk Folkeparti (DF) ce jeudi soir à Copenhague

Les référendums sur le projet d'unification européenne sont en plein essor.

Les Britanniques sont autorisés à voter l'année prochaine si ils veulent rester dans l'UE ou non.
La Finlande pourrait également organiser un référendum en 2016 portant sur la question du retrait de l'union monétaire.
Et au Danemark, les citoyens ont été déjà appelés cette semaine, le jeudi 3 décembre 2015, pour exprimer leur relation avec Bruxelles dans les bureaux de vote.
L’Autriche avait cette année également organisé une initiative importante "Volksbegehren" (pétition pour tenir un référendum sur la sortie de l'UE) pour faire sortir ce pays de l'UE !
http://eu-austritts-volksbegehren.blogspot.fr/

Le référendum au Danemark, le huitième soumis aux électeurs du royaume scandinave depuis celui sur son adhésion à l'UE en 1972, confirme la défiance de l'opinion publique à l'égard du projet européen mais aussi la grande forme du Parti du peuple danois (DF), porte-drapeau des eurosceptiques.

"C'est un non net. Je respecte totalement la décision des Danois" qui "ont eu peur de perdre le contrôle" de leur destinée, a déclaré le Premier ministre danois Lars Lokke Rasmussen lors d'une conférence de presse au siège du gouvernement à Copenhague.

En 1972 la majorité de la population danoise avait certainement voté en faveur d'une adhésion au projet pour un partenariat d'une UE - mais seulement à la condition que les questions portant sur la défense nationale, sur les lois concernant la nationalité, sur la politique monétaire, sur la police et la justice seraient exclus.

Toute restriction de ces quatre soi-disant " opt-out " depuis exige un référendum.

Un référendum de ce genre existait déjà : En 1992, les Danois ont refusé de rejoindre l'union monétaire, mais même alors, la majorité des partis politiques voulait adopter l'EURO.

En 2000, le gouvernement organisa un référendum en vue d'une possible adoption de l'euro. Le « non » de la population l'emporta avec 53,2 % contre 46,8 % pour le « oui ».

Le peuple danois est un peuple souverain lequel ne souhaite pas abandonner sa souveraineté, ni dans le passé ni aujourd'hui.

Le Danemark compte 5,6 millions d'habitants et à ce titre il faut remarquer que les pro UE nous martèlent, à travers les grands médias, que les pays européens, « seuls » , ne peuvent pas survivre dans ce monde ultralibéral et seulement la fusion / union, c'est-à-dire la création des Etats-Unis d'Europe (UE) soit la seule alternative de survie possible et tout autre modèle s'écartent de la mondialisation, serait néfaste à leur survie ! La monnaie danoise est la Couronne et pas l'EURO !

Ici je me pose la question suivante :
Si un petit pays comme le Danemark arrive à s'en sortir sans l'EURO et avec moins d'UE pourquoi la France ne devrait elle pas pouvoir faire face à la mondialisation surtout avec une population comptant 13 fois plus d'habitants que le Danemark ?

Ce qui est intéressant à observer c’est de savoir comment les grands médias français ont commenté les résultats du référendum des danois.

Dans le journal Le monde on trouve le titre suivant :
Référendum au Danemark sur la sécurité et l’UE

J'attire également votre attention sur le passage suivant :

" Tenu trois semaines après les attentats de Paris qui ont fait 130 morts, ce référendum était prévu pour 2016 mais il a été avancé, afin d’éviter les interférences avec celui que le Royaume-Uni doit convoquer avant 2017 sur son appartenance à l’Union européenne. "

Un autre article du monde est intitulé :
Les Danois votent contre une coopération policière renforcée avec l’UE

En lisant ce titre on peut y croire que le référendum portait seulement sur des questions sécuritaires, hors cela était loin d’être les cas, bien au contraire, l’enjeu portait sur des thématiques voire compétences divers conduisant à l’abandon de la souveraineté du pays !

Dans le journal libération on peut lire :

" A deux jours du référendum danois sur l’approfondissement de l’intégration européenne, Stefan Hanssen, 75 ans, ancien directeur de l’usine de feux d’artifice de Roskilde, près de Copenhague, est perplexe. Il va voter oui, car c’est la ligne officielle du Parti libéral, dont il est, dit-il, militant depuis ses 10 ans, quand son père et son grand-père l’ont emmené à sa première soirée électorale. Mais comme nombre de ses compatriotes, ce septuagénaire débonnaire avoue ne pas y comprendre grand-chose : « Beaucoup vont voter parce qu’ils souhaitent quitter l’Union européenne. Ils mélangent tout. Le problème, c’est que c’est très compliqué et qu’on ne nous donne pas assez d’informations. » "

Cette citation est révélatrice, car celle-ci démontre dans quel but l'UE a été construite. Elle sert les industriels, les banques privées, les riches bref l'oligarchie financière et elle nuit aux intérêts des travailleurs et de la classe moyenne !

OUI, les européens ne reçoivent pas assez d'informations sur le vrai fonctionnement de l'UE, où la commission européenne possède le plein pouvoir sur nos vies, ou siègent des commissaires qui n'ont pas été élus par des européens et qui ne doivent rendre de compte à personne ! La vérité c'est que cette construction européenne basée sur les traitées ultralibéraux et antisociaux, le TUE et le TFUE, est profondément anti-démocratique.

L'argument sécuritaire des pro UE a du plomb dans l'aille !

L'idée des pro-européens, avant la tenue d'un référendum, était de mettre en avant les problèmes sécuritaires, pour faire passer la pilule des questions de la souveraineté comme les domaines portant sur la défense nationale, sur les lois concernant la nationalité, sur la politique monétaire, sur la police, etc. au second plan.
La question d'une collaboration renforcée avec Europol et la lutte contre le crime organisé étaient sous les projecteurs des grands médias.

Pour les détracteurs du projet de loi : le côté " Nej ", représenté par le parti populiste de droite "Parti du peuple danois" et le parti politique la "gauche unitaire", le Danemark peut et veut régler la coopération avec Europol tout comme d'autres pays européens, voire comme la Norvège, pays qui n'appartiennent même pas à l'UE, dans l'avenir à travers des règles et des contrats spéciaux.

Il ne faut pas s’y tromper, le Danemark ne quittera pas Europol au simple prétexte du changement d’affectation de l’agence. Si le pays est parvenu, au prix d’accords politiques, à bénéficier d’exceptions à l’occasion du Traité de Maastricht, que ne pourrait-il s’en avoir accordé de nouvelles en concluant un accord parallèle avec l’Union européenne ? C’est d’ailleurs probablement ce qui se passera dans les mois à venir. Nul ne doute que trois semaines après les attentats de Paris, la coopération se renforcera en faisant fi des arguties juridiques.

Les électeurs ont toutefois choisi de désavouer les partisans du oui accusés d'agiter l'épouvantail terroriste pour mieux faire passer la pilule européenne et ouvrir plus grand les frontières du pays.

Ce sera par lui-même que le peuple exercera ces actes de souveraineté [combattre son roi – aujourd’hui > combattre l’oligarchie], encore qu'on ait supposé qu'il n'en peut exercer aucun
[Citation de Jacques-Bénigne Bossuet (écrivain), né le 27 septembre 1627 à Dijon et décédé le 12 avril 1704]
 

Mes sources :
http://www.faz.net/aktuell/politik/ausland/europa/volksabstimmung-ueber-europa-der-daenische-sonderweg-13945070.html

http://www.lemonde.fr/europe/article/2015/12/03/referendum-au-danemark-sur-la-securite-et-l-ue_4823295_3214.html*

http://www.focus.de/politik/ausland/eu-referendum-daenen-sagen-nein-zu-mehr-europa_id_5131124.html

http://www.liberation.fr/planete/2015/12/02/au-danemark-la-petite-sirene-du-non-a-l-europe_1417805

http://www.lemonde.fr/europe/article/2015/12/03/les-danois-votent-contre-une-cooperation-policiere-renforcee-avec-l-union-europeenne_4823846_3214.html

http://www.causeur.fr/referendum-danemark-union-europenne-35690.html

https://fr.wikipedia.org/wiki/Euro_et_Danemark

http://denmark.dk/fr/en-bref/le-danemark-en-chiffres/

 


Lire l'article complet, et les commentaires