Socialistes et sémantique

par jlhuss
mercredi 22 août 2012

Certains se « scandalisent » ici de notes tournées vers des appréciations jugées partisanes à l’égard des premières actions gouvernementales. « Il faut donner le temps au temps … La situation est héritée … Le jugement se fera dans 5 ans .. . Etc. » Ils ont raison et tort à la fois. Raison parce que effectivement seules les urnes et le verdict populaire comptent et qu’il serait très présomptueux d’en prédire le résultat à terme. Mais tort dans le sens ou pendant 5 ans, avant même tout jugement des urnes au plan National, les critiques sur la politique de Nicolas Sarkozy furent acerbes et dans tous les domaines y compris les plus éloignés de l’action publique. Enfin s’il fallait se taire pendant 5 ans pour que le temps rende son jugement, autant fermer tout de suite ce blog. Mon attention a été attirée aujourd’hui par les déclarations de Michel Sapin, Ministre du travail, au micro d’Europe 1 mardi matin. L’homme a la réputation du « sérieux » et ne fait pas partie de ceux que l’on peut estampiller comme des « partisans sectaires ». Sapin pour tout dire, n’est pas une Nadine Morano de gauche, si vous me suivez. Pourtant son intervention, que vous trouverez plus loin, représente un véritable cliché d’une logorrhée socialiste s’attachant plus aux mots qu’aux réalités : plus grave d’une manière de travestir le langage pour essayer de lui faire dire le contraire, d’une peur d’affronter le mot juste. Michel Sapin, évoquant le chômage, plus particulièrement celui des jeunes, rappelle que c’est une priorité absolue du gouvernement à l’image de ce que Hollande avait annoncé pendant sa campagne. Il ajoute qu’il va proposer de leur « offrir une marche vers l’emploi avec un vrai boulot en contrat à durée indéterminée, pendant une durée suffisante entre 1 an et 2 ans » !!!

Si les mots ont un sens cela s’appelle un contrat à durée déterminée (CDD). Pourquoi vouloir absolument continuer d’employer le terme CDI ? Cette technique de travestissement résume très bien l’abord purement sémantique des problèmes, souvent spécificité des socialistes. Je ne pense même pas qu’il s’agisse d’un artifice, d’une technique élaborée, d’un stratagème de communication. Il s’agit d’une attitude intellectuelle, consubstantielle, presque génétique … Elle peut à terme se révéler très pénalisante par le décalage qu’elle instore entre l’idée « juste » et la réalité « vécue » par ceux qui reçoivent le message ainsi édulcoré. Cette difficulté de l’approche sémantique vraie des choses est un terrible handicap. Pour le reste de cet entretien sur Europe 1, Michel Sapin n’a pas encore tout à fait réalisé qu’il était maintenant en première ligne et que l’argument du « avant » ne pourrait pas durer encore trop longtemps. Il se laisse dire « nous ne pouvons pas tout de même assumer la politique menée pendant ces 10 dernières année », ce en quoi il a parfaitement raison, ajoutant comiquement aussitôt, « nous assumons celle des 5 prochaines année … Et c’est déjà bien … » Saluons la grandeur d’esprit du Ministre acceptant une telle responsabilité, tant il est vrai qu’il s’en trouvera certains pour accuser la droite d’un échec éventuel de leur politique.

Le passage relatif au CDD baptisé "CDI" se trouve à 2'

Le BLOG


Lire l'article complet, et les commentaires