Un tuyau : - Saviez-vous que tout est normal ?

par Dwaabala
vendredi 5 juillet 2013

Solidarité gouvernementale pour enfoncer Delphine Batho qui dénonce le "tournant de la rigueur" pris par le gouvernement.

Conseil municipal. Campagne contre les troubles de l’élection
http://www.conseilmunicipal.org/article-campagne-contre-les-troubles-de-l-election-111017750.html

Saviez-vous que, soucieux de la grandeur du Gouvernement de la France, son Premier ministre JM Ayrault ravale son rôle à celui d’une municipalité ?

"Dans un conseil municipal, lorsqu’on participe à la majorité et qu’on ne vote pas le budget, en exerçant des responsabilités d’exécutif, on quitte immédiatement le gouvernement municipal", a-t-il déclaré, à l’Assemblée nationale en réponse à une question du député UMP Martial Saddier.

Saviez-vous en revanche, que lorsque on est députée socialiste à Toulouse, conseillère municipale, et présidente depuis 12 ans de la MJC Roguet, comme l’est Mme Martine Martinel, on gère le budget de cette dernière comme si on était le Chef de l’État ?

"... mener conjointement deux types de chantiers dont l’aboutissement conditionne le redressement et le développement de la MJC : celui d’une nouvelle rigueur budgétaire, gage de notre crédibilité auprès des institutions qui nous soutiennent, mais aussi de notre liberté d’agir : celle d’une nouvelle identité associative, que nous souhaitons recentrer sur la cause des jeunes et qui occupera une place centrale dans le projet reconstruit de la MJC."

La subvention du Conseil général est en effet passée de 199 000 euros en 2012 à 90 000 euros prévus pour 2014. Sans commentaire.

Saviez-vous que lorsque Delphine Batho est renvoyée de manière expéditive elle n’a droit qu’à ces paroles de la porte-parole du gouvernement Mme N. Vallaud-Belkacem :

Il ne s’agit "ni d’une question de personne, ni d’une question de sujet. Delphine Batho a manqué à un principe majeur de solidarité et de cohésion gouvernementale"

Saviez-vous qu’il a fallu plusieurs mois pour que, finalement à sa demande, J. Cahuzac subisse les effets de la même force centrifuge tandis que Delphine Batho remarque :

"... que Jérôme Cahuzac a été remercié et salué pour l’ensemble de son travail au service de la République et que ce n’est pas le cas dans le communiqué de presse qui m’a congédiée".

Saviez-vous que le successeur du même Jérôme Cahuzac, le Ministre délégué au Budget, Bernard Cazeneuve a mis en avant la nécessité de faire "bloc face aux épreuves" dans la situation difficile que connaît la France ? Qu’il a expliqué que ce limogeage avait valeur d’avertissement pour l’ensemble du gouvernement ?
"C’est peut être la dernière" fois qu’un ministre étale ses états d’âme, a-t-il dit sur France Info en référence aux nombreux "couacs" qui ont parsemé la vie du gouvernement depuis un an.

Savez-vous, Monsieur le Ministre, que lorsque on chasse par un coup de pied au cul une vérité dérangeante par la porte, il y a de fortes probabilités pour qu’elle vous revienne à la figure avec une force décuplée un jour prochain par la fenêtre ?

Savez-vous, Monsieur le Ministre, que vos récents propos sur Public Sénat tentant un contre-feu face à ceux de Delphine Batho ("un mauvais budget") vous ramènent, mais l’exemple de la dégoulinade vient de haut, à ceux d’une présidente de MJC :

"Il n’y a pas de tournant de la rigueur [... mais] on ne fait pas 14 milliards d’économies sans que cela se voie", au sujet des engagements du gouvernement pour 2014.

Saviez-vous que le patron de l’entreprise Vallourec, "Leader mondial des solutions tubulaires premium", qui servent principalement les industries du pétrole et du gaz, de l’énergie électrique, de la pétrochimie et de la construction... et à ce titre intéressé au premier chef par la question du gaz de schiste, a pour épouse Mme Philippe Crouzet, Directrice de cabinet de François Hollande, et que Delphine Batho a demandé :

"Est-il normal que le patron de l’entreprise Vallourec, directement intéressé par l’exploitation des gaz de schiste, ait pu annoncer ma marginalisation des semaines à l’avance devant des responsables de son entreprise aux Etats-Unis ?"

Est-il normal, aurait-elle pu demander, que le Président de la République soit normal ?

Remerciements :
l’Humanité.fr
Bernard Gensane Le Grand Soir


Lire l'article complet, et les commentaires