Une réunion publique laïque attaquée par des nervis !

par CHALOT
samedi 30 mai 2015

 Ils se réclament de la gauche, voire de la gauche de la gauche et n’hésitent pas à fréquenter fraternellement des islamistes au nom de la lutte contre le racisme.

Il leur arrive aussi de manifester à côté des islamistes et de combattre vivement et parfois brutalement les laïques et féministes qui condamnent tous les intégrismes.

Voici un courriel qui a été adressé par un militant prétendument « anti raciste » en vue de casser une réunion débat qui se tenait à Saint Denis (93) et visait à défendre et promouvoir notre République laïque et sociale :

« De : "Brafman Numericable" Date : 27 mai 2015 13:36
Objet : Contacts Collectif dionysien contre le FN et l'extrême-droite La Dionyversité vous informe - Mercredi 27 mai
À : "
collectif-stdenis-antifasciste@googlegroups.com" <collectif-stdenis-antifasciste@googlegroups.com>, "contacts-collectif-stdenis-antifasciste@googlegroups.com" <contacts-collectif-stdenis-antifasciste@googlegroups.com>
Cc : 

Bonjour,

Il y a ce soir une initiative avec un débat sur la laïcité.

Pourquoi pas dans le cadre des conceptions diverses a ce sujet.

Mais l'intervenant unique est Guylain Chevrier, issu de Riposte laïque dont on connaît l'obsession anti-musulmane (voir la plainte déposée par le Mrap). Il exprime, y compris en étant mis en valeur par eux, des idées proches de celles de l'extrême-droite : refus de la "repentance", négation de la célébration de l'abolition de l'esclavage, du rôle de la police française dans la rafle du vel d'hiv... Etc...

Cela pose donc un problème : n'y a t-il pas une pénétration des idées d'extrême-droite par ces biais.

Av

Cela a lieu à la mairie à 19h.

Que faisons-nous : laisser faire, s'y rendre en portant la contradiction, empêcher l'initiative, faire annuler ?

Avec des militants laïques qui n'ont pas forcément mesuré la logique destructrice pour les valeurs de gauche de tout cela ?

Cordialement

Jean Brafman »

Moi qui pensais bien naïvement que le stalinisme avait plié bagages, j’en reste sans voix ou presque.

Cette méthode qui consiste à travestir la vérité, à salir les militants en les diffamant, en truquant leurs propos pour les assimiler à des militants d’extrême droite afin de justifier de les agresser, est une méthode qui était utilisée dans les années 50 et 60 quand les staliniens faisaient des procès à tous ceux qui n’entraient pas dans les cases établies, désignés comme des ennemis de classe !

50 ans après, des apprentis nervis prétendument de gauche reprennent le flambeau de la haine, de l’insulte et de la violence, des méthodes qui n’ont rien à envier à celles de l’extrême droite. En réalité, il s’agit de justifier de s’attaquer à la laïcité, parce que certains ne la supportent pas !

Oui ! Guylain Chevrier est contre la « repentance », cela fait-il de lui un militant d’extrême droite ? Il serait dans la négation de la célébration de l’abolition de l’esclavage, il n’y a rien de plus faux ! Par contre, il s’oppose au CRAN qui instrumentalise cette célébration pour semer la division en en réclamant réparation à la République, alors que c’est elle qui a aboli l’esclavage et la traite qu’avaient instituée les rois(1). Il serait dans la négation du rôle de la police française dans la rafle du vel d’hiv… Propos gravissimes et ignobles, alors qu’il n’a fait que défendre la position d’un François Mitterrand qui a toujours été de dire que ce n’était pas la France qui avait commis ce crime mais l’Etat pétainiste zélé, alors que notre pays était sous la botte de l’occupant, la République déclarée hors la loi et les partis politiques interdits(2). Ce qui mériterait des poursuites en justice !

Guylain Chevrier a écrit dans Riposte laïque bien avant que ce journal en ligne ne dérive, ainsi que bien d’autres militants de la gauche laïque et républicaine. Il a arrêté toute publication dans ce média il y a cinq ans :

Guylain Chevrier est un historien, militant anti raciste et laïque qui lutte contre tous les intégrismes, y compris l’islamisme, et dénonce régulièrement le holdup du FN sur la laïcité(3).

Voici le communiqué de l’observatoire de la laïcité de Saint Denis publié après l’agression :

« DEBAT INTERDIT A SAINT DENIS

Un groupe d’individus menaçants a empêché la tenue de la réunion-débat sur la laïcité organisée par l’Observatoire de la laïcité de Saint-Denis le mercredi 27 mai à l’Hôtel de ville.

L’Observatoire de la laïcité de Saint-Denis organisait le 27 mai à Saint-Denis une conférence-débat sur le thème : “Combat laïque, combat social : indissociables”, avec Guylain Chevrier, chargé d’enseignement à l’Université, formateur en travail social, ancien membre du Haut conseil à l’intégration, républicain engagé et militant de la gauche laïque, membre du Comité Laïcité République.

Guylain Chevrier ainsi que les organisateurs et les participants à la réunion ont été insultés, diffamés, agressés par ces individus qui ont empêché que se tienne notre initiative. Un courriel mensonger et diffamatoire de Jean Brafman (animateur d’un collectif dionysien contre l’extrême-droite et soutien des Indigènes de la République) avait circulé dans l’après-midi pour organiser cette agression qui visait en réalité le thème abordé, « la laïcité ».

On a pris le prétexte que notre intervenant a écrit à une autre époque sur le site Riposte laïque. Ce site a depuis rejoint l’extrême droite, ce que Guylain Chevrier a condamné sans ambiguïté publiquement en 2010 ! On sait combien les amalgames sont toujours le fait des extrêmes pour justifier leur violence contre la liberté.

Les responsables de la municipalité ont été incapables de rétablir la liberté d’expression dans la salle du conseil municipal mais les organisateurs ont décidé de suspendre la réunion pour éviter tout débordement.

La démocratie a été bafouée au sein même de l’Hôtel de Ville. Il s’agit là d’une nouvelle atteinte à la laïcité, au vivre-ensemble et aux valeurs républicaines. La municipalité doit condamner »

Je suis stupéfait, scandalisé de constater que des militants qui se réclament de la gauche révolutionnaire puissent encore aujourd’hui s’en prendre à la démocratie et aux libertés, alors que c’est justement ce qui a étouffé dans l’œuf l’expérience communiste à l’Est, de les avoir niées !

Jean-François Chalot

 

1-Commémoration de l’esclavage : la repentance, réel facteur de division des Français
http://www.atlantico.fr/decryptage/commemoration-esclavage-repentance-reel-facteur-division-francais-guylain-chevrier-1068808.html#D6Gt6tJVXjSe1MZE.99

 


Lire l'article complet, et les commentaires