Voeux 2013 : #PG et #PC sur la mÍme longueur d’onde !

par syd93
vendredi 28 décembre 2012

C‘est habituel, un véritable marronnier en vérité : chaque fois que le PG, à travers la voix de Jean-Luc Mélenchon, à travers un billet d’un blogchevik ou une vidéo de la télé de gauche, dit ce qu’il pense du virage social libéral du président de la république, il fait oeuvre de sectarisme. Pire, il se marginalise et rend le Front de Gauche tout entier inaudible. On accuse alors ce pauvre Parti de Gauche d’oeuvrer contre le gouvernement Ayrault plutôt que de critiquer la droite UMP. On pousse l’accusation jusqu’à l’extrême argument du social libéral lorsqu’il est acculé dos au mur : le PG et le F Haine c’est finalement pareil.

Alors que les sociaux libéraux de l’Elysée ou de Matignon n’ont jamais autant expérimenté les thèses économiques et sociales issues du libéralisme financier, on cherche à cornériser celles et ceux qui demeurent cohérents et défendent aujourd’hui les idées qui étaient les leurs hier. En fait, il faut impérativement masquer les renoncements, cacher la soumission aux agences de notation, dissimuler les connivences avec un Medef au sommet de son influence sur l’appareil d’état. Il faut donc, du côté de l’Elysée et de Matignon, faire croire que le Parti de gauche en particulier et le Front de Gauche en général se trompent de cible. L’adversaire c’est la droite, pas la gauche scandent-ils. Ils espèrent faire coup double : se gauchiser en insinuant qu’ils ne sont pas de droite, fracturer le Front de Gauche en menaçant de ne plus avoir de relation avec les partis “extrêmes” qui font le jeu de la droite.

L’objectif d’un François Hollande et d’un Jean-Marc Ayrault est évident. Ne plus avoir sur sa gauche qu’un seul interlocuteur, le Parti Communiste. Surtout pas ce Front de Gauche, de plus en plus riche de militants novateurs parce que nouveaux en politique, de plus en plus riche de nouvelles formations politiques parce que fédérateur à gauche. En cette fin d’année 2012, Hollande et Ayrault doivent terriblement être déçus. Le Parti de Gauche n’aura jamais été aussi audible, le Front de Gauche n’aura jamais été autant en phase dans la critique du Hollandisme, le Parti Communiste n’aura jamais été aussi cinglant à l’égard d’un gouvernement socialiste. En ce sens, jamais le Parti de Gauche et le Parti Communiste n’ont été, à ce point, sur la même longueur d’onde.

2013 sera bien l’année de l’unité du Front de Gauche, car le front des luttes est immense. Nous n’en ferons pas la liste, chacune et chacun connaît par coeur ces luttes multiples. En revanche, A gauche pour de vrai ! nous nous permettons un conseil, bien modeste, au gouvernement : arrêtez de recommander à la gauche de critiquer la droite plutôt que vous. Vous devenez ridicules car vous donnez le sentiment de n’avoir toujours pas compris que c’est vous qui détenez tous les leviers de pouvoir, absolument tous ! Elysée, Matignon, Assemblée, Sénat, Régions, une grande majorité des départements, l’essentiel des communes de plus de 100 000 habitants…Alors c’est à vous d’assumer vos choix libéraux, non à la gauche de vous aider à les dissimuler en critiquant la droite et en faisant comme si le 6 mai n’avait pas eu lieu. Surtout, vous ne réussirez pas à diviser ce Front de Gauche par la manoeuvre trop visible de la culpabilisation de vos alliés d’hier. Car Hier vous faisiez les 35 heures, aujourd’hui vous appliquez la politique de l’offre. Hier vous étiez bienveillants à l’égard des syndicats, désormais vous relayez la parole du patronat. Sans aucun doute, l’année 2013 sera une année de luttes alors qu’elle aurait pu, qu’elle aurait dû être une année de changement et d’espoir.

Sydne93


Lire l'article complet, et les commentaires