Djihad ou Djihadiste : NON ! Assassins manipulÚs : OUI !

par PHIMOR
jeudi 4 août 2016

Cette horreur s'est passée à Saint Etienne du Rouvray, à seulement 8 km de Rouen, l'assassin (et non le Djihadiste) est né en France le 14 novembre 1996 à Saint-Dié-des Vosges. Il allait avoir 20 ans. Comme beaucoup de jeunes, il n'avait pas de boulot ou de situation professionnelle stable, ce n'est pas parce qu'il avait un poil dans la main, mais c'est à cause de la crise économique et l'impuissance des politiques à réduire le nombre de chômeurs. Comme de nombreux jeunes, il n'a pas fait de longues études et comme il n'apprenait pas ses leçons, ses neurones étaient vides et ils ont été remplis par les premiers beaux parleurs venus, ces faux imams ou prêcheurs lui ont donné une fausse raison de vivre. Et pour arranger le tout, il a eu des fréquentations douteuses pendant des années, a passé son temps sur le web à distiller sa haine avec des personnes aussi paumées que lui et après c'est l'engrenage. Mais toutes les personnes qui ont connu une période de chômage diront : Ce n'est pas parce que l'on n'a pas de travail que l'on va tuer quelqu'un ! Ajouter à la situation des personnes en question, une enfance difficile, une fragilité psychologique, l'usage immodéré de l'alcool, la drogue ...

Ce que je vais dire sera peut-être interprété comme un jugement extrémiste, mais, à mon sens, les personnes qui ne se sentent pas bien en France sont libres de quitter ce pays. Elles ont même la possibilité, avant leur départ, de demander à ce que leur soit retirée la nationalité française. Renoncer à la nationalité française parce que l'on désire résider dans un pays étranger est une démarche prévue par le code civil. Celle-ci peut se faire auprès du Tribunal d'Instance ou du consulat. On ne peut pas vivre dans un pays à forte majorité catholique, le critiquer continuellement et tuer des innocents. Il faut que ces jeunes ou moins jeunes ne soient pas lâches et qu'ils aillent jusqu'au bout de leurs convictions soi-disant religieuses prêchées par des personnes qui se sont déclarées imam ou porte-parole de la religion musulmane, qu'ils ne connaissent pas.

Je tiens à souligner que ce n'est pas cela le Djihad ! Les journalistes doivent arrêter de dire le Djihad et les Djihadistes, pour qualifier ces terroristes d'assassins et de lâches ! Les médias n'ont toujours pas compris que le fait de baptiser ces débiles manipulés de Djihadiste a pour effet de glorifier des monstres. Il faut aussi que les journalistes évitent de dire Islamistes (même si on sait que la fin du mot en "iste" correspond aux extrêmes) lorsqu'ils traitent ces horribles méfaits, parce qu'il y a malheureusement le mot islam qui est prononcé, et les personnes incultes font vite l'amalgame ! Avec tous les événements que nous vivons aujourd’hui, déclarer la guerre au terrorisme doit commencer par clarifier le concept de Djihad dans la religion musulmane. Il faut que les musulmans (une piqûre de rappel ne fait pas de mal) les adeptes d'une autre religion et les non croyants sachent ce que veut véritablement dire le mot Djihad en Islam. Tout d'abord, précision très importante : Le Djihad n'a aucun rapport avec le terrorisme. Le Djihad est le mot qui est le plus mal interprété dans la religion musulmane et son véritable sens échappe également à certains musulmans. Par la déformation volontaire de la définition de ce mot, de nombreuse personnes sont manipulées par d'autres personnes qui en usent pour acquérir un pouvoir ou des avantages. Cette mauvaise interprétation du terme Djihad a pour effet de discréditer les adeptes de la religion musulmane et l'Islam. 

En réalité, le Djihad ne veut pas dire « guerre sainte », il veut dire force, effort, lutte. Si on veut parler de guerre en arabe littéraire, on dira « Qitâl » ou « Harb ». La véritable signification du Djihad, c'est la lutte sérieuse et sincère aussi bien au niveau individuel qu’au niveau social. C’est la lutte pour accomplir le bien et éradiquer l’injustice, l’oppression et le mal dans toute la société. Cette lutte doit être aussi bien spirituelle que sociale, économique et politique. On peut faire le Djihad contre le chômage ou pour éradiquer la pauvreté. Le Djihad consiste à tout mettre en œuvre pour accomplir le bien autour de soi.

Dans le Coran, ce mot est souvent associé à d’autres concepts coraniques tels que la foi, le repentir, les actions droites et l’émigration. Le Djihad consiste à protéger la foi de l’individu et ses droits. Tout comme la religion catholique, l’Islam est la religion de la paix mais cela ne signifie pas qu’il faut accepter l’oppression. L’Islam enseigne que l’on doive faire tout notre possible afin d’éliminer les tensions et les conflits. L’Islam promeut les moyens pacifiques pour mener au changement et à la réforme. En réalité, l’Islam insiste sur le fait que l’on doit s’efforcer d’éliminer le mal par des moyens pacifiques sans avoir recours à la force. L’Islam enseigne également une éthique convenable en cas de guerre. La guerre est permise en Islam, mais uniquement lorsque les autres moyens pacifiques comme le dialogue, les négociations et les traités échouent. La guerre est le dernier recours et doit être évitée. Le but de la religion musulmane n’est pas de convertir les gens par la force, ni de coloniser les peuples, ni d’acquérir des terres, des richesses ou une gloire quelconque. Son but fondamental est la défense des personnes, des biens, de la terre, de l’honneur et de la liberté, aussi bien pour soi-même que pour les autres peuples qui souffrent de l’injustice et de l’oppression. Il est nécessaire d’attirer l’attention sur le fait que le terrorisme contre des civils innocents, que ce soit par une agression classique ou par des moyens suicidaires, n’est en aucun cas permis par l’Islam. L’Islam encourage les peuples opprimés à lutter pour leur liberté, et il ordonne aux autres Musulmans d’aider ceux qui sont opprimés et qui souffrent. Cependant, l’Islam n’autorise, pour quelque raison que ce soit, le terrorisme contre les non-combattants et les gens innocents. Ce que je peux dire pour conclure mon premier article sur AGORAVOX, c'est que je vous invite à faire le Djihad pour mettre un terme à ces actes de terrorisme, d'agression et d'assassinats de personnes innocentes. C’est un devoir moral pour nous tous, chacun à sa mesure, qui s'accomplira grâce à la tolérance, le dialogue, l'écriture et les rencontres réelles et virtuelles.

 


Lire l'article complet, et les commentaires