Le soutien de Sarkozy Charlie Hebdo : le pyromane joue au pompier ?

par docdory
vendredi 9 février 2007

Une lettre de soutien signée de Nicolas Sarkozy a été lue lors du premier jour du procès contre Charlie Hebdo , scandaleusement intenté par la Grande Mosquée de Paris et l’UOIF , en raison de la publication par ce journal le 3 février 2006 des douze caricatures de Mahomet. On pourrait se réjouir de ce soutien , il est cependant très étonnant. Voyons pourquoi.

Dans cette lettre, lue par Me Kiejman , avocat de la défense, le ministre de l’Intérieur et des Cultes et candidat à l’élection présidentielle déclare : " Je tiens à apporter clairement mon soutien à votre journal , qui exprime une vieille tradition française , celle de la satire (...) Je puis tout à fait comprendre que certains des dessins incriminés aient pu heurter les convictions religieuses de nos concitoyens musulmans (...), pour autant, je préfère l’excès de caricatures à l’absence de caricature. "

Cette belle déclaration, qui honore Nicolas Sarkozy, et qui a suscité la colère de la partie adverse, est néanmoins très surprenante venant de la part d’un homme politique qui est, en France, un des plus grand adversaires de la laïcité et de la loi de 1905.

En effet, Sarkozy s’est, à plusieurs reprises, exprimé sans ambiguïté en faveur d’une république communautariste sur le modèle américain (voire bushiste), et s’est prononcé clairement et à plusieurs reprises pour un financement de la construction de mosquées par l’argent public, et donc par l’argent celui du contribuable, alors même que des dizaines de milliers de Français sont sans logis ! Il a même été jusqu’à préfacer le scandaleux rapport Machelon qui traite de cette question, et que j’ai antérieurement dénoncé sur AgoraVox dans l’article suivant :

http://www.agoravox.fr/article.php3?id_article=13855.

NB : des détails supplémentaires sur la république communautariste de N. Sarkozy sont dans le texte Les inquiétantes ruptures de M. Sarkozy, téléchargeable ici :

http://hebdo.parti-socialiste.fr/2007/01/10/347/.

Il est curieux de constater que Sarkozy défend la liberté de la presse et de la caricature, outrancièrement attaquée en ce moment par les " autorités " musulmanes, auxquelles Sarkozy veut néanmoins faire un cadeau royal en imposant la subvention par les citoyens de nouveaux lieux de cultes dans lesquels seront immanquablement prononcés des prêches, prêches dans lesquels sera régulièrement dénoncée cette liberté de caricature ! Autant arroser un départ de feu avec du white spirit en espérant que ça l’éteigne !

Quelle peuvent être les raisons de cette incohérence ?

1°) Se refaire une virginité laïque : en effet, sa principale adversaire dans la course à l’Elysée vient de se rappeler qu’elle est censée être de gauche, et s’en est donc fermement prise dans son dernier discours aux idées antilaïques de Sarkozy, et en particulier au financement public des lieux de culte ! Sarkozy, sachant bien que cette idée passe très mal auprès des Français, a probablement voulu noyer le poisson en faisant semblant de défendre la liberté de la presse dans le domaine religieux.

2°) S’opposer à Jacques Chirac, pour lequel se pose la question d’une éventuelle candidature : en effet, si Chirac a semblé défendre bec et ongles la laïcité au moment de la loi sur les signes religieux, il avait cependant et très illogiquement déploré la publication des caricatures par Charlie Hebdo. On doit noter d’ailleurs à ce sujet la présence dans ce procès de Me Spizner, son avocat, qui défend les intérêts des " autorités " musulmanes. Sarkozy prend donc fort logiquement le contre-pied d’un éventuel futur concurrent.

3°) Ramasser les voix de quelques laïques qui se laisseraient berner.

La laïcité est un des débats cruciaux de cette élection présidentielle. Que les électeurs sachent qu’elle n’a jamais été aussi menacée depuis un siècle, et que nombreux sont les candidats qui feignent de la soutenir. Pour savoir le fond de leur pensée à ce sujet, je ne saurais trop vous recommander la lecture de ce site :

http://vigilance-laique.over-blog.com/


Lire l'article complet, et les commentaires