Qu’en est-il des vérités scientifiques du Coran ?

par Nyspelache
samedi 23 mai 2015

     En Octobre 2014, l'élu FN Maxence Buttey a été démis de ses fonctions par son parti pour prosélytisme, suite à sa conversion à l'Islam, notamment après avoir fait suivre un lien à des responsables de son parti, justifiant sa démarche par les "miracles scientifiques" contenus dans le Coran. Si cela s'est produit, c'est que la mascarade des "vérités scientifiques du Coran" est allée beaucoup trop loin. Il faut urgemment que la lumière soit faite sur ce sujet : il s'agit de l'argument d'endoctrinement à la va-vite numéro 1, et trop d'individus se laissent avoir par cette idée pour ensuite partir combattre en Syrie et en Irak. Car s'il est possible d'avoir une interprétation violente des textes Islamiques, l'idée qu'ils soient "vérifiés scientifiquement" par-dessus le marché a pour conséquence l'approfondissement du fanatisme haineux auquel on assiste en ce moment. Ou du moins en est une de ses composantes importantes. Nous comprenons dès lors mieux l'un des engrenages de l'extrémisme aveugle contemporain. Ce sujet inconnu des grandes masses doit sortir de l'ombre au plus vite : le silence des médias sur l'affaire Buttey n'a fait qu'accroître le doute chez les uns, et conforter les certitudes de certains Musulmans obnubilés par l'idiotie des "vérités scientifiques du Coran". Ceux-ci pourront donc poursuivre leur propagande basée ultimement sur cet argument menant aux portes du fanatisme, car il est faux, et il rend légitime l'inutilité des sciences du fait qu'elles se trouveraient déjà dans le Coran. Peut-être qu'un documentaire bien construit d'un média de référence sur ce sujet serait plus efficace et moins coûteux que de mener une politique de surveillance d'internet, des aéroports, des télécommunications, d'envoyer des avions lutter contre l'Etat Islamique, ... Mais tourner un tel documentaire ferait scandale, et beaucoup crieraient à l'Islamophobie.

 

      Une de mes connaissances Musulmanes à tendances traditionalistes m'a soutenu qu'elle adhérait fortement au Coran, et pour cause : on y trouve de trop nombreuses vérités scientifiques que Mahomet ne pouvait pas connaître à son époque. D'où une nécessaire inspiration divine. Je vous laisse juger par vous-mêmes, sans passer en revue toutes les "vérités scientifiques" déconcertantes de malhonnêteté qu'on m'a proposé, il en existe beaucoup.

 

1 – Quelques-unes de ces « Vérités Scientifiques », et ce qu'on « oublie » soigneusement

    En préambule, on remarque qu'on n'entend curieusement peu de la part des prosélytes de ce genre que le Coran impose la croyance en la descendance universelle d'Adam et Ève, ainsi qu'en un récit de la création similaire à celui de la Bible. Bien que certains Protestants Américains et Juifs considèrent également ce récit comme vrai, la grande majorité de « gens du livre », c'est-à-dire les Chrétiens et Juifs (dont le Vatican... oui oui !) adhèrent pleinement à la théorie de l'évolution. Le texte de la Genèse ayant dans leurs livres un statut de conte métaphorique écrit par quelqu'un d'un peu inspiré. Ce texte n'a pas ce statut de conte métaphorique dans le Coran, qui plus est pour une interprétation qui cherche à y voir des vérités scientifiques partout, et considère à tout prix que l'intégralité de son contenu a été dicté par Dieu à Mohammed. Remettre cela en question, c'est remettre l'ensemble du livre en question.

 

       La formation du fœtus :

Coran 23:12 « Nous avons certes créé l'homme d'un extrait d'argile, puis Nous en fîmes une goutte de sperme dans un reposoir solide. Ensuite, Nous avons fait du sperme une alaqah (sangsue, chose suspendue, caillot de sang), et de la alaqah. Nous avons créé une moudghah (morceau de chair, substance mâchée, bouillie)... Puis de cette masse nous avons créé des os. Puis nous avons revêtu les os de chair, produisant ainsi une autre création »

 

Voilà tout ce qui est dit dans le Coran sur la formation du foetus... Une autre sourate dont je ne me rappelle plus paraphrase ce qui est écrit là.

 

- Si quelques descriptions peuvent rappeler de très loin la forme d'un fœtus (alaqah), rappelons que l'avortement est pratiqué depuis la haute antiquité, les Égyptiens l'exerçaient, ainsi que les Romains, les Grecs,… Dès cette ère, tout le monde savait à quoi ressemblait un fœtus. Les médecins Grecs Hippocrate (370 avant J-C) et Galien (2ème siècle après J-C) avaient notamment composé quelques essais concernant l'embryologie. Bien que leurs traités soient finalement des échecs au vu des connaissances actuelles, on peut retracer exhaustivement le chemin qu'ont suivi les livres de Galien vers l'oreille de Harith Ibn Kalada, médecin et futur compagnon de Mahomet (on enseignait les connaissances de Galien à l'université de Gundishapur, où Ibn Kalada a étudié à cette période). Tout cela explique largement la présence des mots de la « alaqah », et « moudghah » dans le Coran, eux-mêmes extrêmement vagues, ce qui est également très pratique pour faire concorder science et religion. On retrouve ainsi chez Galien, l'embryologiste Grec, l'idée que les os se forment d'abord, puis que la chair les recouvre. On sait maintenant que l'entrée d'un spermatozoïde dans un ovule donne une cellule-œuf, qui va se diviser successivement intensément, puis celles-ci vont se spécialiser en parallèle pour donner simultanément des organes divers avec un cartilage (futurs os). Donc non, erreur, les os ne se forment pas avant d'être recouverts de chair.

- Biologiquement, l'Homme n'est pas créé d'argile.

- On ne passe pas du sperme dans un reposoir à un caillot de sang. D'ailleurs il ne s'agit pas d'un caillot de sang mais d'une cellule-œuf, ce qui n'a absolument rien à voir. Il manque en outre une condition nécessaire et fondamentale : l'ovule de la femme sans lequel rien ne se produira.

       Malgré cela, on arrive à voir sur certains sites que des gens s'émerveillent sur ce genre de dessins, qui montre la comparaison entre un fœtus et un chewing-gum (désignant la "moudghah") :

                                                     

 

Extrait véridique du site : http://www.islam-guide.com/fr/ch1-1-a.htm (développé plus bas)

 

     Cette caricature incroyable serait drôle si malheureusement des élus nationaux n'y voyaient pas la preuve scientifique de l'inspiration divine du Coran … Nos élus n'ont peut-être pas tant d'esprit que ça. En tout cas, dans la bataille de la conversion qui fait rage sur internet, cet argument vient en premier… Dans la même lignée, sur le même site certains arrivent à interpréter la sourate 39 verset 6 "Il vous a créé, dans le ventre de vos mères, création après création, dans trois coiffes de ténèbres" comme étant trois poches qui enveloppent le fœtus. Le schéma mis sur le même site l'illustre :

                                             

 

        De toute évidence, si le nombre cité avait été 1, 2, 4, 5, 6, ou autre, on aurait regroupé les couches entre elles pour s'arranger afin de tomber sur le nombre voulu, ou on les aurait sous-divisées... Le schéma montre qu'il y a la place de la faire, schéma qui laisse tout scientifique qui se respecte très dubitatif...

       On entendra aussi fréquemment l'atmosphère se faire découper en 7 couches de façon à concorder avec les "Sept cieux" cités dans le Coran … Alors que dans les faits, les scientifiques travaillent plutôt avec 5 couches (troposphère, stratosphère, mésosphère, thermosphère et exosphère). On pourra entendre également que les "7 terres" citées dans le Coran correspondent dans les faits aux 7 couches terrestres... Dont il n'existe que 5 également... Une théorie qui serait tout aussi valable pour expliquer ce chiffre de 7 Terres cité dans le Coran est celle de l'« harmonie des sphères », développée dans la Grèce Antique, et particulièrement soutenue par Pythagore : 7 étant le nombre de la magie et de l'harmonie, ce monde étant harmonieux, il aurait été cohérent qu'il existe 7 autres planètes à l'image de la Terre. Ou ici pour les fans de Wikipédia.

       Ou encore, Sourate 51:47 "Le ciel, Nous l'avons construit par Notre puissance : et Nous l'étendons [constamment] : dans l'immensité". Ce passage est utilisé pour illustrer que le Coran avait prévu l'expansion de l'univers découverte récemment. Pas de chance, Mahomet avait vécu quelques temps au contact de Juifs, on trouve dans le livre de Job, 9:8 "Seul, il étend les cieux, Il marche sur les hauteurs de la mer ".

 

          Je vous épargne la foultitude des autres pseudo-vérités scientifiques (que ce soit la formation des montagnes, des courants d'eau salée et douce qui ne se mélangent pas, la conversion de Cousteau à l'Islam, …) : je vous laisse découvrir par vous-mêmes ici et  quelques critiques construites aux impostures scandaleuses développées par des sites comme celui-ci, dont viennent les images précédentes.

        Certains entendront que le Coran promeut la recherche scientifique. La vérité n'est pas si certaine, car il cite tantôt l'importance de la "Science de Dieu" (Coran 2:255), tantôt juste l'importance de "l'enracinement dans la Science" (Coran 3:7) avec peut-être le sous-entendu "de la religion". Au final, il est clair que le Coran doit rester une question de foi, ce que certains ne comprennent pas. A vrai dire, on trouve des gogos de cet acabit pour toutes les religions et philosophies...

 

2 – Pourquoi cette propagande risible est à prendre extrêmement au sérieux : quand des scientifiques se font rouler dans la farine

     Toute cette propagande pseudo-scientifique est à mon avis à considérer : D'une part, un certain nombre de gens se font attraper malgré l'absurdité totale des arguments, à cause de leur culture historique et scientifique défaillante. Parfois aussi à cause de leur peu de curiosité à se renseigner sur la partie opposée. Probablement aussi par le besoin humain d'une spiritualité, dans un monde où celle-ci disparaît.

   Mais surtout car ces « faits scientifiques » abondamment relayés sur internet, sont soutenus par des séries d'articles et de vidéos vieilles de plus de 30 ans qui montrent des « experts dans leur domaine » (embryologie, cosmologie, …) affirmant que Mahomet, au vu de ses connaissances limitées ne pouvait pas avoir connu l'existence de ces phénomènes décrits dans le Coran. Le plus malheureux est que ces vidéos sont authentiques, et que les experts qu'on peut trouver dans certaines vidéos le sont vraiment. Explication de l'histoire complète : ces séries de vidéos qui circulent encore ont été tournées début 1980 (vous pouvez en voir ici), notamment suite à une invitation de certains scientifiques à divers colloques en Arabie Saoudite. Celui qui n'a pas l'esprit critique de se pencher sur les cas de ces experts reconnus se fait attraper bien facilement... Parmi eux :

- Keith Moore : professeur émérite de l'université d'anatomie de Toronto, ayant une vraie renommée internationale. Dans une de ces vidéos, il affirme être surpris de l'exactitude des informations que Mahomet avait pu obtenir au 7ème siècle au regard des connaissances récentes. Sous-entendant que seule une orientation divine pouvait expliquer cela (!). Néanmoins, après enquête on trouve rapidement que son étude était fortement sponsorisée financièrement par un grand nombre de Cheikh, dont un certain … Oussama Ben Laden !! Cela a été dévoilé par le Wall Street Journal le 23 Janvier 2002, dont voici l'article que je vous encourage TRES vivement à lire (et ici une traduction en Français), article intitulé « Quand les scientifiques font du racolage pour la ''Science du Coran'' ». L'article précise que Keith Moore a décliné toute demande d'interview par le journal qui enquêtait sur ce sujet...

- Joe Leigh Simpson président du département gynécologie obstétrique à Houston, embarqué dans le même genre d'histoire... Cas également traité par l'article du Wall Street Journal.

 

   Toujours est-il qu'avec les autres de ce groupe (Marshall Johnson, William H Hay, Yoshihide Kozaï…), tous ont finis assez rapidement (parmi ceux dont on trouve de réelles traces sur internet) par prendre leurs distances avec ce mouvement, être contactés par des journalistes comme ceux du Wall Street Journal, ou des curieux, et donner la même réponse laconique que Joe Leigh Simpson : un bredouillant ''Heu … Je me suis fait avoir comme un bleu en fait...''. Cependant ces vidéos subsistent, comme sur cette page, qui ne précise évidemment pas les financements des savants, et leurs rétractations.

 

    Certains sites, sous couvert scientifique, comme celui du Centre International de la Recherche Scientifique (CIRS, organisme complètement fictif), ont été montés de toutes pièces pour orienter vers d'autres articles traitant des "vérités scientifiques du Coran" (voici une page du CIRS qui l'illustre).

 

     La bataille fait rage sur la toile... Aujourd'hui un jeune passe au moins deux heures sur internet chaque jour, c'est dire s'il a le temps de voir de la propagande passer, l'argument « scientifique » étant le numéro 1 ! Le scientifique ayant fait le plus d'émules est le médecin Français Maurice Bucaille converti à l'Islam, auteur du livre "La Bible, le Coran et la Science" paru en 1976. Il y aborde l'évaluation scientifique de la Bible et du Coran avec des critères relatifs. Son exégèse a été abondamment critiquée car elle exige de la Bible une stricte conformité aux connaissances scientifiques actuelles qu’il n’exige pas du Coran, et son approche est largement rejetée par la communauté scientifique. Je partage une réflexion de la page Wikipédia de Mr Bucaille : « cette popularité des théories de Bucaille chez les Musulmans s'explique par le dilemme auxquels ils doivent faire face lorsqu'ils sont confrontés à la Bible : d'un côté en effet, ils sont enjoints de se référer aux écritures qui ont précédé le Coran (sourate 10 verset 94, sourate 5 verset 46-47, Sourate 5 verset 66-68) dont la Bible fait partie (sourate IV, 136) ; de l'autre, s'ils suivent l'enseignement de la Bible (notamment sur Jésus), alors ils doivent rejeter ce que leur dit le Coran, et ils cessent d'être Musulmans. Dès lors, la seule solution possible à ce dilemme consiste à chercher à démontrer que la Bible a été « corrompue » par les Juifs et les Chrétiens, et qu'elle contient de ce fait de nombreuses « contre-vérités ». Pour le spécialiste des religions qu'est Stephen Neill, ajoute Ron Rhodes, le fait que les Saintes Ecritures Juives et Chrétiennes diffèrent du Coran sur de nombreux points implique nécessairement - du point de vue des musulmans - que la Bible doit avoir été "corrompue" »

 

    En conclusion, je crois qu'une vidéo du site musulman oumma.com présentant un astrophysicien musulman expliquer qu'après analyse critique, il n'y a pas de vérités scientifiques dans le Coran sera plus efficace que toutes les démonstrations que pourra faire un non-musulman face à un borné. Car je vois d'ici les accusations de manipulations par les sionistes ou les Franc-maçons que certains feront à l'égard de cet article.


Lire l'article complet, et les commentaires