35 millions de sportifs franšais en souffrance !

par CHALOT
vendredi 29 janvier 2021

 

Reprenons possession des équipements sportifs !

Les sportifs n'en peuvent plus !

 

Les sportifs sont tous ceux qui ont une pratique sportive, seuls, avec des amis, en club ou en association non fédérée, cela fait beaucoup de monde

 

64 % des Français pratiquent un sport.

La France recense plus de 16 millions de licenciés (Les Chiffres clés du sport, 2017).

35 millions de français de plus de 15 ans déclarent en 2010 avoir une activité sportive régulière au moins une fois par semaine.

 

Aujourd'hui, avec la fermeture des salles de sport et de la plupart des équipements, il n'y a plus que la marche ou le vélo.

Mais, même ces activités là sont limitées et contrôlées : il ne faut pas être plus de six à la fois et il faut être rentré à la maison à 18 heures.

 

Les sportifs souffrent, quant aux associations, elles subissent une triple asphyxie : financière, administrative et politique avec l'absence de perspectives.

Le peu de personnes qui peuvent encore pratiquer une activité sportive, que ce soit en plein air ou en salle sont les sportifs de haut niveau ou les étudiants en staps....

On peut rajouter ceux et celles qui disposent d'une prescription médicale et les personnes en situation d'handicap reconnue par la MDPH

C'est toujours ça …. !

Et les millions d'autres ?

Le dessin de Sapiens montre le manque criant qu'ont de nombreuses personnes de tous les âges privées d'activité physique autre que le minimim permis....

Les conséquences psychologiques, pysiologiques, sociales sont prévisibles mais aussi pour certaines insurmontables.

 

Pendant ce temps là, comme si rien n'était arrivé, les institutionnels préparent les prochains jeux olympiques qui ont été reportés mais pas supprimés.

 

Nous n'avons que faire de ces jeux qui constituent surtout un grand marché financier planétaire et une charge pour les finances publiques des collectivités territoriales d'accueil.

 

Ceci étant dit, revenons à la situation de tous les privés d'activités physiques libres :

 

Je m'étonne que les stades et équipements ne soient pas envahis par tous ceux et toutes celles qui en ont assez de ces interdits stupides :

on interdit la pratique sportive même protégée avec quelques gestes barrière alors qu'on entasse nos concitoyens dans les transports en commun.

 

La révolte gronde.... il ne faudra pas s'étonner qu'elle éclate !

 

Jean-François Chalot

 


Lire l'article complet, et les commentaires