Alzheimer : Xavier Bertrand sacrifie-t-il 200 000 malades ?

par nabab
mercredi 26 octobre 2011

Dans le contexte actuel de restrictions budgétaires, le gouvernement semble avoir tranché : il faudra faire payer les malades ! En effet, malgré les déclarations rassurantes mais mensongères du ministre de la Santé Xavier Bertrand, il semblerait bien que l’on aille vers un déremboursement des médicaments anti-Alzheimer pour 200 000 malades.

Le ministre de la Santé compte sur l’art de la rhétorique afin de faire passer la pilule auprès de la population. En effet, il présente l’avis de la Haute Autorité de Santé de dégrader le Service Médical Rendu de ces médicaments à « faible » comme n’entraînant aucune conséquence sur les malades reconnus en Affection Longues Durée (ALD). 
 
Le ministre affirme que les malades d’Alzheimer en ALD resteront pris en charge à 100%. Il oublie cependant de dire que tous les malades d’Alzheimer ne sont pas en ALD. En France, 200 000 personnes touchées par la maladie ne sont pas en ALD et devront donc payer le prix fort. Xavier Bertrand a donc pris en toute
connaissance de cause la décision d’écarter du système de soins 200 000 malades.
 
Pour la communauté médicale, les médicaments anti-Alzheimer sont essentiels, car ils ralentissent la progression des symptômes de la maladie. Les malades et leurs familles commencent à s’inquiéter car le traitement est particulièrement coûteux. Plusieurs proches de victimes se sont d’ailleurs unies afin de lancer une pétition demandant l'abandon du déremboursement.
 
Cette pétition dénonce également l'inégalité face aux soins de santé, accentuée si les quatre médicaments se retrouvent déremboursés, et le délaissement du suivi médical de la maladie d’Alzheimer. 
 
L’époque où la lutte contre la maladie d’Alzheimer était une priorité du gouvernement semble lointaine. Le succès de la Journée mondiale de lutte contre l’Alzheimer qui s’est tenue le 21 septembre dernier, montre pourtant l’impératif social pour les pouvoirs publics qu’est la mise en œuvre de tous les moyens possibles afin d’aider les malades et leurs proches. 

Lire l'article complet, et les commentaires