Bars sourire : les dentistes disent non

par NewsofMarseille
samedi 21 janvier 2012

Qui n’a pas essayé de se laver les dents au moins quatre fois par jour, tout en essayant différentes marques de dentifrice, ou de se frotter les canines avec du bicarbonate de sodium, ou bien encore de mâcher du chewing-gum sans sucre. Et j’en passe ! Tout cela dans un seul objectif : avoir des dents blanches. Aujourd’hui pour améliorer l’esthétique de ses dents, deux solutions existent : soit aller chez un dentiste, soit aller dans un bar à sourire.

Ce dernier connaît une grande progression dans le marché dentaire. Un concept venu tout droit de New York et qui séduit de plus en plus de personnes qui veulent avoir des dents blanches à tout prix. Mais est-ce bien pour la santé ? Et dans quelles conditions ces pratiques ont-elles lieu ? Des questions auxquelles un chirurgien dentiste et une propriétaire d’un bar à sourire vont répondre.

Des produits dangereux

On reproche à ces bars à sourire d’utiliser des produits dangereux pour la santé. Nous avons posé la question à Fabienne, qui est propriétaire de l’un d’eux. « Nous n’utilisons pas de produits dangereux pour la santé, et en plus le produit est rejeté par le client à la fin de l’utilisation ». Et le peroxyde d’hydrogène ? « Nous n’avons pas le droit d’utiliser ce produit, nous utilisons un gel qui nous vient des Etats-Unis et à l’aide d’un éclairage LED, on arrive à blanchir les dents ».

Les nouveaux concurrents des chirurgiens dentistes

« C’est un exercice illégal de la médecine » nous dit Alain Mondoloni, chirurgien dentiste à Marseille, « on ne joue pas avec la santé des gens comme ça, en plus la gouttière n’est pas adaptée. Quand un patient vient nous voir pour un blanchiment, nous lui faisons un contrôle bucco-dentaire pour voir l’état de la dentition. »

Avec des prix défiants toute concurrence, les bars à sourire répondent à une demande croissante de la part des consommateurs. Une séance varie entre 20 et 60 €, alors que chez un dentiste un blanchiment coûte entre 400 et 1 000 € selon les régions. Avoir des dents blanches et en peu de temps cela est désormais possible. Selon Fabienne « dans une séance de 20mn, le client peut améliorer la blancheur de ses dents, de deux à trois teintes ».
Mais cette activité n’est pas sans danger, car on ne connaît pas les effets à long terme de ces soins hors cadre médical.

Visionner le reportage vidéo : bars à sourire, les dentistes disent non !

Samir Debbah - News of Marseille


Lire l'article complet, et les commentaires