Ces Úlus qui se font subventionner par les firmes pharmaceutiques ...

par Pharmaleaks
samedi 17 septembre 2011

Les rebondissements du scandale du Mediator n'ont pas fini d'éclabousser ceux qui effectuaient tranquillement jusqu'ici leur petit business sans rien demander à personne.

Les révélations du Figaro sur les liens entre Servier et un expert ayant relu le rapport d'enquête du Sénat ne sont que la scandaleuse partie émergée de l'iceberg.

Comme dans tout scandale, lorsque l'on veut creuser une information, on apprend beaucoup en regardant celui qui fait le plus de bruit. En l'occurence, le premier à s'être exprimé sur le sujet est Gérard Bapt, député PS :

Dans Ouest-France nous pouvions lire : Pour le député PS Gérard Bapt, président de la commission d'enquête parlementaire sur le Mediator, ces nouvelles révélations « viennent confirmer ce que l'on sait déjà : les impressionnantes ramifications de Servier au sein du monde politique. Mais là, je tombe de haut ». Marie-Christine Blandin suggère d'aller plus loin : « Il n'y a pas que chez les experts médicaux qu'il faut signaler les conflits d'intérêt avec l'industrie pharmaceutique. On va pouvoir le demander aussi aux parlementaires. »

Chiche !

C'est ce qu'a demandé Gérard Larcher en saisissant le Secrétaire Général du Sénat sur le rapport Mediator.

Faut-il cependant s'arrêter à la seule affaire Mediator ?

En effet, il y a quelques mois, nous découvrions l'existence d'un club de parlementaires financé par le laboratoire pharmaceutique GlaxoSmithKline : le Club Hippocrate.

De nombreux parlementaires en faisaient partie. Ce club était présidé par un certain ... Gérard Bapt qui officiait en même temps en tant que président de la Commission d'enquête sur le Mediator à l'Assemblée Nationale. Tiens donc !

8 députés sur les 11 que comportait cette mission d'enquête parlementaire étaient membres de ce club "sponsorisé" par la firme pharmaceutique GlaxoSmithKline.

Au sénat, "seuls" 6 sénateurs de la commission d'enquête sur le Mediator en étaient membre.

Une fois le pot aux roses mis à jour, Gérard Bapt a fait discrètement retirer son nom ainsi que ceux de M. Door, Vasselle et Bernard Debré.

Ni vu ni connu.

C'est ensuite Wikipedia qui a été nettoyé par des ordinateurs du sénat.

C'est qu'il ne fait pas bon pour nos élus de s'afficher avec l'industrie pharmaceutique en ces temps tumultueux.

Mais alors qu'en est-il aujourd'hui ?

Le Club Hippocrate est toujours actif avec 87 députés et 16 sénateurs. Il est toujours sponsorisé par GlaxoSmithKline comme en témoigne cette fiche sur le "Prix du médicament" (voir en bas, sur la dernière page).

Oh mais ça n'a rien à voir ! GSK n'est qu'un simple mécène qui n'a aucune influence sur le contenu des réflexions qu'il finance ! (Surtout concernant le prix des médicaments !!!!) N'empêche qu'on attend toujours que Gérard Bapt s'engage sur l'Avandia, l'ex-antidiabétique vedette de GSK retiré du marché peu après le Mediator après avoir causé 83 000 infarctus aux Etats-Unis comme il s'est engagé dans le scandale du Mediator.

Plus de 100 parlementaires impliqués, ça va en faire du monde à interroger ça !

Peut-on raisonnablement penser que nous aurons les résultats de cette enquête avant les présidentielles ? Au moins on s'amuserait un peu. Autre possibilité : il s'agit là d'une réaction à chaud, l'opinion publique oublie et on enterre l'affaire. Possible aussi !

Après Servier, GSK ! Déclarez vos conflits d'intérêts messieurs les élus ! Vous nous devez des comptes !

Liste des députés membres du Club Hippocrate (Source : site officiel du Club) :
 

Liste des sénateurs


Références

Mediator : comment Servier a corrigé le rapport du Sénat, Le Figaro, 13/09/2011

Le Mediator sème le trouble en politique, Ouest-France

Larcher saisit le secrétaire général du Sénat sur le rapport sur le Mediator, Libération, 14/09/2011

Des parlementaires financés par l’industrie pharmaceutique travaillent sur les conflits d’intérêt, Agoravox, 26/02/2011

Enquête sur Mediator : les parlementaires effacent discrètement leurs conflits d’intérêt d’un site internet compromettant, Agoravox, 18/03/2011

Affaire Mediator : le Sénat censure Wikipedia, Le Post, 07/04/2011

Senate report ties GlaxoSmithKline diabetes drug Avandia to heart attack risks, The Washington Post, 21/02/2010


Lire l'article complet, et les commentaires