Covid-19 - 26% des Franšais ne se feraient pas vacciner

par gruni
samedi 16 mai 2020

À partir de combien de morts les citoyens de notre douce France accepteraient de se faire vacciner en masse pour faire barrage au trop célèbre SARS-CoV-2 ? Les sondeurs n'ont sans doute pas posé la question de l'intention vaccinale à beaucoup de contaminés par le virus. Il est vrai également que la maladie tue prioritairement les vieux, alors que c'est majoritairement les jeunes qui craignent le plus certains adjuvants des vaccins. Et puis, n'oublions pas que des experts nous avaient promis que le coronavirus ne serait pas si méchant que ça, une petite gripette.

Ils seraient donc 74% à être d'accords pour se faire vacciner dans un an voire plus. Mais peut-être jamais, si les scientifiques payés par des laboratoires impatients de faire de l'argent avec de l'aluminium, ne trouvent pas la recette du graal pharmaceutique qui permettrait l'immunité majoritaire des populations du globe. Maintenant, si par une chance formidable, comme dirait Donald Trump, la maladie née d'une rencontre fortuite entre différentes bestioles, ou même évadée d'un labo P4 chinois sans prendre l'hélicoptère, venait à disparaître subitement pour ne plus revenir... Roselyne au secours ! Mais d'après l'OMS la maladie pourrait devenir endémique.

Vous ne trouvez pas que le début de cet article a comme un petit parfum antivax. Vous savez, sur les réseaux sociaux et aussi sur certains forums il y a des "experts" auto-proclamés dans tous les domaines, même en médecine. En cherchant un peu vous trouverez certainement un spécialiste diplômé en rien qui vous dira le contraire d'un autre spécialisé dans l'étude buissonnière. L'anonymat a quand même quelque chose de merveilleux, un joyeux inconnu peut devenir médecin aussi vite qu'il changera de pseudo lorsque sa supercherie sera découverte. Les agents du pouvoir qui surveillent l'internet, doivent quand même bien se marrer quelquefois lorsqu'ils lisent certaines fadaises. Même si c'est surtout le dark web qui est surveillé.

Toujours à propos des vaccins, saviez-vous que la "plus grande usine de fabrication de vaccins contre la grippe au monde se trouve en France, en Normandie. C'est l'usine Sanofi de Val-de-Reuil". Alors, pourquoi manquer de confiance envers les laboratoires qui sont à l'origine des vaccins ? C'est relativement simple à comprendre, faut-il rappeler les nombreux scandales sanitaires du Médiator, du Distilbène, de la Dépakine, et la liste est loin d'être close. Et puis décidément, les adjuvants ne passent pas, on oublie qu'il existe des vaccins sans adjuvants. De plus, chacun sait que les laboratoires pharmaceutiques sont des entreprises qui ont besoin de vendre et vendre beaucoup pour remplir les poches de leurs actionnaires. Mais, nationaliser Sanofi, comme le souhaite Mélenchon, ne se fera pas.

Bien sûr, les médicaments sont nécessaires et ils peuvent provoquer des effets secondaires indésirables, saufs les homéopathiques qui sont d'inoffensifs placebos (ma parole d'expert), ce qui n'est déjà pas inutile.

En fait, si une personne âgée doit choisir entre la vaccination et le risque d'attraper le virus, le choix le moins risqué semble être celui du vaccin, mais c'est d'abord son choix qui doit être respecté. Emmanuel Todd disait "On ne peut pas sacrifier les jeunes et les actifs pour sauver les vieux", voilà une déclaration qui mérite réflexion sur le confinement.

 Vous remarquerez également que 74% des personnes interrogées qui se feraient vacciner pour éviter le Covid-19, n'est pas du tout un chiffre négligeable. Puisque les mêmes sondés ne sont que 29% à être vaccinés contre la grippe saisonnière. Mais on ne peut pas comparer les choux et les carottes.


Lire l'article complet, et les commentaires